• Chapitre 138: You hit me once I hit you back. You gave a kick I gave a slap.

    Chapitre 138: You hit me once I hit you back. You gave a kick I gave a slap.

    Le lendemain, Leah avait réfléchit toute la nuit mais, n'avait toujours pas prit une décision. Elle était tiraillée entre ce qu'elle ressentait pour Aiden, même si c'était récent et la raison.

    En rejoignant sa place habituelle, elle fut surprise de trouver une rose sur son bureau. Un petit sourire naquit sur son visage, se doutant de l'identité du livreur. C'était niais... Mais mignon.

    Aiden souriait à demi lorsqu'il entra en classe et qu'il vit Leah avec sa rose à la main.

    Il commença son cours,

    - Bien. Je vais ramasser vos compositions.

    Leah sortit la composition de son sac. Pour une fois, elle avait vraiment travaillé dessus.

    Aiden ramassa les différentes copies. Il eut une bonne surprise, pour une fois aucun élève ne rendrait sa copie en retard... En espérant que tous les élèves aient bien travaillé. Il commença donc son cours.

    - Bien, quelqu'un me rappelle ou nous nous en sommes arrêter au dernier cours ?

    Leah laissa d'autre élève répondre à sa place

    Aiden écouta les différentes réponses, un léger sourire.  Il continua son cours, diffusant un léger reportage sur les enfants de Yumi qui parlait de la vie de leur mère.

    Chapitre 138: You hit me once I hit you back. You gave a kick I gave a slap.

    Leah observa la rose, un petit sourire aux lèvres. Elle entendait bien les murmures autour d'elle mais elle s'en fichait

    Aiden fronça les sourcils en entendant les élèves murmurer, il frappa une fois dans ses mains,

    - J'espère pour vous que ses murmures sont par rapport à la vidéo.

    Leah elle s'en fichait des ragots qui se disaient sur elle et essaya de se concentrer sur le cours.

    Aiden termina son cours en prévenant les élèves qu'ils auraient une interrogation au prochain cours.

    - La prochaine fois soyez plus disciplinés en cours, dit-il la mine sévère.

    Alors que les élèves allaient partir, Leah peut entendre distinctement un ;

    - Pfff quel connard.

    En temps normal, elle n'aurait rien dit mais cette réflexion l'énerva et elle se sentit obligé de surenchérir.

    - Et toi Thomas, ta mère suce toujours pour du fric ? Bien sur la remarque fit son effet car le dénommé Thomas se tourna avec un regard noir,

    - Tu as dit quelque chose Leah ? Tu ferais mieux de ne pas faire la maline...

    Aiden leva la tête en fronça les sourcils,

    - Un problème ?

    - Non rien, tout va bien, dit Leah rendant son regard noir à Thomas.

    - Mhm révisé bien pour votre exam. Surtout vous Thomas votre dernière copie n'as pas été des plus fameuses.

    - C'est vrai que certains ont besoin de réviser. Pas comme certaines qui passent sous le bureau ? N'est-ce pas ? Sortit-il, tout en fixant Leah.

    - Continue comme ça et c'est mon poing que tu te prends dans la gueule.

    - Thomas ! S'exclama le professeur, encore une insinuation de ce genre et vous aurez droit à une semaine de TIG pour insulte envers un professeur et diffamation.

    Thomas se contenta de hausser les épaules avant de sortir de la salle. Leah, elle soupira et lui emboîta le pas. Aiden ne la retint pas et nota le comportement de Thomas. Il ne voulait pas nourrir les ragots plus qu'ils ne l'étaient déjà.

    Leah alla dans la cour, comme elle s'en était doutée, les rumeurs allaient déjà de bon train

    Aiden ouvrit son Smartphone et surfa sur le net avant de contacter son beau-frère.

    - Ouais, salut ça va ?

    - Aiden ? Oui et toi ? répondit son beau frère

    - Bien bien... J’aurais une faveur à te demander s'il te plait. Y a une photo qui court sur le net. De moi et une de mes élèves. Tu peux l'éradiquer s'il te plait ?

    - Oui, mais qu'est-ce que tu as fait ?

    - Je l'ai juste réconforté et ça lance des fausses rumeurs. Je ne veux pas lui apporter d'ennuis...

    - Ok, je vais faire ça. Un mauvais tour au gamin qui ont fait ça ?

    Un sourire se dessina sur les lèvres du jeune homme

    - Si le cœur t'en dit. Je te laisse je dois aller surveiller.

    - A bientôt, prend soin de toi et de ta belle brune, dit-il en riant.

    Aiden secoua la tête avant de raccrocher et de sortir dans la cours. Il s'adossa à un mur et observa la cour.

    Chapitre 138: You hit me once I hit you back. You gave a kick I gave a slap.

    Alors qu'elle était tranquillement dans son coin en train de pianoter sur son portable, elle vit une forme s'approcher d'elle, elle leva les yeux avant de soupirer.

    - Tu veux quoi Thomas ?

    - Que tu retires ce que tu as dit tout à l'heure !

    - Quoi ? Que ta mère est une prostituée ? Je n'ai fait que dire la vérité, c'est un métier très honorable, il n'y a pas de honte à ça et en plus..., mais elle ne put pas finir sa phrase qu'une gifle l'assomma. Elle se frotta la joue en laissant un regard noir à Thomas, Tu vas crever, dit-elle avant de lui sauter dessus.

    Aiden sursauta en entendant soudain les cris des élèves. Il s'approcha de l'attroupement en jouant des coudes et senti son sang ne faire qu'un tour.

    - Thomas ! Leah ! Cria-t-il en attrapant les deux adolescents. Il les sépara plus exactement. Du moins essaya... jusqu'à ce qu'il se prenne le poing de Thomas dans la figure. Il lui bloqua alors le bras lui faisant une clé.

    - Leah vous me suivez, tout de suite, dit-il entraînant le garçon avec lui, on va faire une petite visite chez le directeur mon garçon. Tu as de sérieux ennuis. Il avait la lèvre explosé mais surtout était fort énervé.

    Voilà, il fallait s'attendre à ce que cela arrive. Elle suivit Aiden sans rien dire. Quand ils arrivèrent dans le bureau du directeur, ce dernier n'eut pas l'air d'être surpris.

    - Mademoiselle Pastore, qu'est-ce que vous avez fait cette fois ?

    - Juste une petite coupe à Thomas,  dit-elle en montrant une touffe de cheveux qu'elle avait arraché.

    - J’ai en prime été frappé par monsieur Dikens en les séparant. Cela le professeur n'avait pas forcément besoin de le préciser du fait de son état. Il dissimula son amusement face à la réponse de Leah gardant un visage froid.

    - Et je peux savoir comment tout cela à commencé ?

    - Il m'a giflé, j'étais bien obligé me défendre.

    - Elle a insulté ma mère !

    - Et il me semble que vous même m’avez insulté de "connard", je ne suis pas sourd, rétorqua Aiden, fronçant les sourcils. Rejeter la faute sur les autres ne vous mènera nulle part tous les deux.

    Aiden soupira. Les jeunes n’apprendraient-ils donc jamais ?

    Le directeur soupira,

    - J'en ai vraiment assez de toujours vous voir dans mon bureau tous les deux. Je pense que l'exclusion temporaire est une punition assez juste. Depuis le temps qu'elle pendait au-dessus de vos têtes...

    Aiden n'ajouta rien attendant la suite.

    Leah haussa les épaules, elle s'y entendait et ce n'est pas la première fois qu'elle menacer d'être viré. Et puis comme ça, elle allait pouvoir aider sa mère.

    - Bien je comprends...

    - Bien sûr, tout ça sera dans votre dossier.

    - Ok, dit-elle haussant à nouveau les épaules

    Aiden respira à grand peine, voilà on y arrivait.

    - Tout comme cela sera dans celui de monsieur Dikens ?

    - Oui, bien entendu.

    Aiden eut des soupçons. Il avait l'impression soudainement que Thomas n'aurait absolument rien de confiné dans son dossier.

    - Mhm.

    - On peut y aller maintenant ? demanda Leah.

    - oui, allez-y, dit le directeur.

    Aiden resta un instant dans le bureau attendant que les élèves sortent. Il avait l'impression que le directeur voulait quelque chose. A sa posture et sa façon de fuir le regard.

    - Adieu Mr le professeur..., lâcha Thomas avec un rire.

    Leah roula des yeux et sortit de la salle avant d'aller récupérer ses affaires. Elle n'était pas du tout triste d'avoir été virée pour quelques jours, si ce n'est le contraire.

    - Lycée de merde, ville de merde, grogna-t-elle en passant les grilles du lycée.

    Chapitre 138: You hit me once I hit you back. You gave a kick I gave a slap.

    - Vous avez quelque chose à me dire n'est-ce pas monsieur le directeur ? Articula Aiden avec froideur

    - Oui. Laisser le petit Dikens tranquille.

    - Non.

    - Oh si, vous allez le laisser en paix.

    - S'il suit comme tous les élèves les règles de cette école. Oui. Sinon il sera puni et traité comme les autres. Peu m'importe qui sont ses parents Monsieur.

    Le directeur serra les poings se levant,

    - Lever la main sur moi, et vous pouvez dire adieu à votre poste.

    Le directeur rit,

    - Vous croyez ça ?!

    - Je ne crois pas. J'en suis sûr. Je suis certain même, qu'il y a plusieurs choses que vous aimeriez garder privées.

    Le directeur pâlit.

    - Donnez-moi les dossiers de Thomas et Leah.

    Blême le directeur les lui tendit. Aiden les feuilleta.

    - Consigner toutes les fautes de Thomas dans son dossier. Toutes. Et n'essayez pas de les mettre sur le dos de Leah. Je saurais.

    Il rendit les dossiers au directeur le fixa en croisant les bras. Celui-ci commença à consigner tout... En enlevant certaines choses du dossier de Leah.

    - Vous n'êtes qu'un enfoiré.

    - Je vous ferais virer de mon établissement.

    - Vous pouvez toujours essayer. Vous savez très bien pourquoi je suis ici, dit Aiden en sortant en claquant la porte. Il partit ramasser ses affaires et sorti. Il alla jusque sa voiture et s'adossa contre après avoir jeté son sac dedans.

    Il était énervé et avait envie de cogner quelqu'un.

    Leah marchait pour rentrer chez elle, tout en fumant une cigarette. Elle se disait qu'elle avait tellement envie de partir d'ici mais, elle ne le pouvait pas. Elle voulait rester auprès de sa mère, elle avait besoin d'elle. Elle continuait à marcher quand la sonnerie de son portable la tira de ses pensées. Elle avait reçu un message de son frère et apparemment, il venait d'être au courant de son renvoi... Même en dehors d’Isla Paradisio, les nouvelles aillaient vites.

    Aiden monta dans sa voiture et fila en direction de la plage. Il avait besoin de se calmer et étrangement cet endroit l'apaisait. Il se retenait d’aller à la recherche de Leah. Elle lui avait demandé du temps et il le lui donnerait.

    « Chapitre 137: Je sens des boums et des bangs agiter mon coeur blessé Chapitre 139: Now I can hold you, in my own two hands And I can comfort you, with my own two hands »

  • Commentaires

    4
    maeleo
    Samedi 13 Octobre à 11:25

    - Et toi Thomas, ta mère suce toujours pour du fric ? > ok, meuf, après tu fis que c'est un métier honorable et que y'a pas de mal à ça alors pourquoi tu l'utilises comme une insulte ? Ptn, ce genre de propos m'énerve dhytcd

     

    - Ok, je vais faire ça. Un mauvais tour au gamin qui ont fait ça ?

    Un sourire se dessina sur les lèvres du jeune homme

    - Si le cœur t'en dit. Je te laisse je dois aller surveiller. > ATTENDS QUOI ? Je suis désolée Mano, mais j'ai vraiment énooormément de mal avec Aiden, je dis pas que je le déteste, mais il est très, très problématique (déjà parce qu'il drague une meuf de 17 ans). Même si le gamin a pas été cool de poster la photo, tu lui joues pas un mauvais tour en retour, c'est puéril et dangereux, c'est un gosse, il peut être sensible, en détresse, je sais pas, mais WTF Aiden, arrête le massacre là

    3
    Lily/pinssophie
    Lundi 3 Septembre à 11:08
    Lily/pinssophie

    Thomas et Leah ont l'air de se détester.

    Les rumeurs vont vite... Aie Aie baston...

    Thomas croit qu'Aiden va se faire virer grâce à la position de ses parents : et non !

    Et oui,le directeur doit faire attention, rappelons qu'Aiden est  inspecteur-scolaire niak niak niak... bad

     

    2
    Samedi 1er Septembre à 14:23
    Les rumeurs vont vite :/ En tout cas Leah sais se défendre même si cela lui attire des ennuie. Et Aiden qui aide Leah auprès du directeur à sa manière :) Hâte de lire la suite, deux semaines cela va être long
    1
    Anne.
    Samedi 1er Septembre à 11:40

    Fight fight fight !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :