• Chapitre 137: Je sens des boums et des bangs agiter mon coeur blessé

    Chapitre 137: Je sens des boums et des bangs agiter mon coeur blessé

    La semaine s'était écoulée sans qu'Aiden ne la voit passer. Plus on se rapprochait de la date, plus il était distrait et inattentif. Il lâcha même ses élèves le vendredi une heure plus tôt que prévu ce qui permit à tout le monde de commencer son week-end en avance. Il était plutôt pâle, les traits tirés par la fatigue.  Il monta dans sa voiture et conduisit sans faire attention à où il allait. Il se gara et marcha jusqu’à la plage. Là il s'assit dans le sable et laissa son regard dériver sur l'horizon.

    Chapitre 137: Je sens des boums et des bangs agiter mon coeur blessé

    Leah avait passé la semaine tel un robot. Elle savait bien qu'avec l'histoire avec Alek, tout le monde la regardait. D'ailleurs, ce dernier essayait de lui parler mais, elle l'ignorait royalement. Elle était seule maintenant, mais elle s'en foutait, elle préférait ça plutôt qu'être entourée d'abrutis et elle avait toujours été une solitaire dans le fond. La semaine s'était finie et elle avait besoin de se détendre, c'est pour cela qu'elle se rendit à la plage. Là, assis sur le sable, elle vit une silhouette qu'elle connaissait bien. Un large sourire apparut sur ses lèvres et son cœur s'emballa. Mince ? Pourquoi elle réagissait comme ça ? Ce n'était que son professeur, qu'elle pouvait qualifier d'ami certes mais, ça n'allait pas plus loin

    - Monsieur Myrdyr ? dit-elle en s'approchant.

    Aiden sursauta essuyant rapidement ses joues. Il ne s'attendait pas à ce que quelqu'un soit là. Il reconnut aisément la voix

    - Leah ? Dit-il en se retournant se forçant à peindre sur son visage un sourire alors même que l'on voyait que cela n'allait pas.

    Voyant qu'Aiden essuya des larmes sur son visage, Leah fronça les sourcils,  inquiète,

    - Quelque chose ne va pas ?

    Aiden prit le temps de se ressaisir, du moins il essayait,

    - Je ne pourrais pas vraiment vous dire le contraire, murmura-t-il. C’est une période un peu difficile chaque année à cette époque...

    - Qu'est qui se passe ? dit-elle en s'asseyant à ses côtés.

     Il inspira un long moment avant de dire,

    - Ma petite sœur... C’est son anniversaire… mais elle est décédée... Cela fait cinq ans ans..., finit-il par lâcher sans pour pouvoir retenir une larme qui roula sur sa joue.

    - Oh, je suis désolée pour vous, dit-elle en posant une main sur son épaule.

    Aiden eut un triste sourire.

    - Merci...

    Il resta silencieux un moment avant de dire

    - Elle avait 18 ans...

    - Ca s'est passé comment ? ... Si ça ne vous dérange pas d'en parler.

    - Je... J'allais la rechercher chez son ami. Il pleuvait fortement ce jour-là. J’étais en moto, donc doublement prudent. Mais il y a eu ce virage, et avec la pluie le poids lourd a dérapé nous fauchant au passage... C'était horrible. Je l'ai sentie partir... Et je n'ai rien pu faire d'autre que de la voir tomber dans le vide. Il ferma les yeux, retenant ses larmes, ils ont retrouvé son corps complètement brisé trois jours plus tard. A la décrue. Il revoyait sa sœur si pleine de vie, sa petite sœur, si vive si gaie soudainement morte, brisée, et qui jamais plus ne rirait ni ne sourirait... Il voyait ses images aussi vivement que s’il les avait réellement vues. Il avait été dans le coma lorsque tout cela s’était passé, mais sa famille lui avait raconté, lasse de le voir insister chaque jour.

    Leah passa un bras autour de ses épaules,

    - Je suis vraiment désolée.

    Il se raidit avant de finalement se laisser aller contre Leah,

    - Vous n’y pouvez rien... C'est juste qu'à cette période c'est toujours plus dur...

    - Je comprends...

    Il resta un moment sans rien dire simplement appuyé contre la jeune femme, regardant la mer. Leah n'ajouta rien, frottant le dos d'Aiden pour l'apaiser. Finalement Aiden se redressa,

    - Désolé pour ça.

    - Ce n'est pas grave, dit Leah d'une voix se voulant rassurante.

    Il eut un demi-sourire, et posa sa main sur la joue de la jeune femme.

    - Tu es adorable princesse....

    - Princesse ?

    - Oui. Princesse. Il la regarda avec douceur.

    - Et que me vaut ce surnom ?

    - Il faut une raison pour donner un surnom maintenant ? dit Aiden avec humour.

    - Pour en donner un aussi affectueux, oui

    - Et bien… je vous apprécie énormément, dit-il en haussant les épaules. Il rougissait légèrement et regarda l'horizon profitant du soleil couchant.

    - Vraiment ?

    - Yep.

    Leah rougit doucement,

    - Je... euh..., elle ne savait pas quoi dire non plus. Bien sûr, elle aussi appréciait énormément Aiden mais, il était son prof et... Elle soupira, ses pensées se mélangeant dans son esprit avant de se mordre la lèvre,

    Aiden se rendit compte qu'il fixait les lèvres de Leah lorsqu'une irrépressible envie de l'embrasser l'envahit. Du pouce il dégagea sa lèvre d'entre ses dents,

    - Ne te mords pas les lèvres... Murmura-t-il sa voix devenue plus basse, le passage au tutoiement signifiant son trouble.

    - Désolée..., dit-elle doucement, fixant son regard dans celui d'Aiden.

    Sans s'en rendre compte Aiden s'était rapproché son visage n'était qu'à quelques centimètres de celui de Leah. Il se perdit dans son regard vert.

    - Tes yeux…, murmura-t-il.

    - Oui ? demanda-t-elle en retenant sa respiration.

    - Ils sont... Magnifiques.

    Il n'était plus qu'à un souffle de la jeune fille.

    - Mer...Merci, dit la jeune femme fixant toujours Aiden

    Chapitre 137: Je sens des boums et des bangs agiter mon coeur blessé

    Soudain il déposait ses lèvres sur les siennes. Ses lèvres dont il avait tant rêvé... Il les goûtait finalement. Leah fut surprise quand Aiden l'embrassa mais quelque part au fond d'elle, elle l'avait voulu. Elle passa ses mains derrière la nuque d'Aiden pour approfondir le baiser.

    Aiden fut surpris lorsqu'elle répondit à son baiser. Il posa ses mains sur sa taille, goûtant ses lèvres avec lenteur et douceur. Après un court instant, elle se détacha d'Aiden.

     -Wow... Je...

    Aiden la regarda et prit pleinement conscience de ce qu'il venait de se passer. Il se dit qu'il était dans la merde, mais genre bien profond, il reprit son souffle.

    - Tu as un goût de pêche, fut tout ce qu'il trouva à dire.

    Aiden Myrdyr tu n'es qu'un abruti s'insulta-t-il par la pensée.

    - De pêche ?  demanda Leah en fronçant les sourcils. Elle était un peu déçue, c'est tout ce qu'il trouvait à dire ? ... Je crois que tout ça… était une mauvaise idée, dit-elle en se relevant,

    Il la retint

    - Attends ! Je ne suis qu'un abruti, dit-il en se relevant à son tour, mais un abruti qui sait ce qu'il veut.

    Et ce que je veux c’est toi. Peut m’importe ce qu'il peut arriver. Il reprit son souffle avant d'ajouter avec un léger sourire, et pour ton information, j'adore les pêches... Et sur ses mots il l'attira contre lui l'enlaçant avant de déposer une série de baiser dans son cou et de remonter jusqu'à ses lèvres tentatrices.

    Leah se laissa aller dans les bras d'Aiden avant de le repousser

    - Non... Vraiment. Ce n'est pas une bonne idée, dit-elle avec le recul, je suis désolée mais...

     - Mais je suis ton prof ?

     - C'est ça...

    - Et si je n'étais pas trop prof ?

    Leah se mordit la lèvre

    - Je... Je ne sais pas... Il y a le fait que je sois mineure aussi.

    - Je ne vais pas te forcer à quoi que ce soit mais... En dehors de l'établissement et de nos heures de cours... Je ne suis pas ton prof. Simplement Aiden Myrdyr. Et l'âge ne compte pas pour moi... Mais si c'est important pour toi... dit-il laissant sa phrase en suspend.

    - Ce n'est pas aussi simple que ça... C'est bien beau de se dire qu'en dehors de l'établissement vous n'êtes pas mon prof mais.... Ce n'est pas aussi simple, répéta-t-elle

    - Pourtant c'est le cas non ? dit-il avec logique.

    - Allez dire ça au directeur du lycée et on verra ce qu'il en pense, dit-elle avec ironie.

    Le regard d'Aiden se fit sombre

    - Il n'a pas besoin de connaître ma vie privée.

    - Le problème à Isla Paradiso c'est que rien ne reste privé très longtemps.

    - Tu es au courant des rumeurs au sujet de ton directeur ?

    - Qu'il s'adonne à du sadomasochisme ? Ouep !

    - Pas celle-ci.

    - Qu'il a une relation extra conjugale ? Je le sais aussi... Mais il y a tellement de rumeurs sur lui...

    - Tu as déjà été convoquée dans son bureau sans raison particulière ? Demanda-t-il sentant soudain son sang bouillir.

    - Non...

    - Et bien le jour où ça arrivera prend tes jambes à ton cou, son regard était froid, sa mâchoire serrée.

    - Et si au lieu de jouer les pères Fourras à rester mystérieux, vous m'expliquer pourquoi vous dites ça ?

    - Je pensais que c’était évident.

    - Non, ça ne l'est pas...

    Lorsqu'il posa son regard sur elle toute froideur se dispersa, il murmura,

    - Je tiens à toi, à un point que je ne m’explique même pas...

    Il l'aimait mais savait pas comment le lui dire, avait certes connues de femmes mais aucune ne l’avait touché comme Leah le faisait. Elle soupira avant de prendre sa main,

    - Moi aussi mais... Faut se rendre à l'évidence le fait que vous soyez mon prof complique les choses. Peut-être que me répète mais, je ne veux pas vous apporter des ennuis.

    - Je t'ai déjà dit ce que je pensais des ennuis, dit-il avec un sourire.

    Elle répondit à son sourire mais ajouta tout de même

    - Oui enfin... C'est beau à dire mais une fois qu'on en a, on ne pense pas pareil.

    - Je t'ai déjà dit que j’avais mon lot de problèmes, et tu n'en seras jamais un pour moi, ajouta-t-il

    - Mais même, je n'ai pas envie de courir le risque de t'en apporter, dit-elle en se mordant les lèvres, Moi aussi j'en ai eu et franchement, j'en ai marre et j'aimerais bien restée éloignée des problèmes pendant un moment.

    - C'est toi qui décide, dit Aiden comprennent parfaitement la jeune femme.

    - Je crois que j'ai besoin d'un moment pour réfléchir, dit la jeune femme en soupirant.

    Il lui caressa doucement la joue ne pouvant s'en empêcher.

    - Prends le temps qu'il te faut, dit Aiden, je t'attendrais.

    Leah posa un baiser sur la joue d'Aiden avant de partir, le cœur serré. Dans sa tête, c'était le bordel complet, elle ne savait plus quoi penser.

    Chapitre 137: Je sens des boums et des bangs agiter mon coeur blessé

     Aiden la regarda s'éloigner avant de s'élancer et sa poursuite et de l'enlacer. Il enfouit sa tête dans son cou, respirant son odeur.

    - Juste une dernière fois et je te laisse partir...

    Chapitre 137: Je sens des boums et des bangs agiter mon coeur blessé

    Leah fut, un instant, surprise par l'étreinte d'Aiden mais, elle se retourna pour lui faire face avant de passer ses bras autour de son cou. Aiden la serra contre lui comme si jamais plus il ne pourrait le faire. Il ferma les yeux, s'enivrant de son odeur et de sa chaleur. Leah profita de cette étreinte avant de déposer un baiser sur la joue d'Aiden et s'éloigner. Cette fois, Aiden la laissa partir. Il se sentait à la fois léger et lourd. Une fois qu'elle fut hors de sa vue il se laissa tomber sur le sable, et s'allongea un léger sourire aux lèvres, tinté cependant d’une pointe de tristesse, pendant un court instant il avait oublié quel jour on était… Maintenant qu’il se retrouvait seul, sans la chaleur solaire de Leah… Ses sombres pensées l’assaillaient. 

    « Chapitre 136: Round and round like a horse on a carousel, we go, Will I catch up to love?Chapitre 138: You hit me once I hit you back. You gave a kick I gave a slap. »

  • Commentaires

    3
    Anne.
    Lundi 20 Août à 17:34

    Tu as un gout de pêche... Je m'en remet toujours pas XD

    2
    Lily/pinssophie
    Lundi 20 Août à 11:07

    La pauvre... il souffre tant de la mort de sa soeur et des circonstances de celle-ci... cry

    Heureusement que Leah est là juste ce moment là pour le réconforter !

    Ooooh.... le premier bisou, et, l'attirance est réciproque.

    Soit prudent Aiden, elle est mineure et tu es son prof : ne vous faites pas prendre !

    1
    Samedi 18 Août à 14:24

    Pauvre Aiden,  l'anniversaire de la mort de sa soeur,  le fait tellement souffrir :( 

    Et voila leur premier baiser,  Leah à raison c'est compliquer mais de tout façon l'amour n'est jamais simple,  mais elle a quand même raison de réfléchir , il faut mieux qu'elle soit certaine de ses sentiments aussi 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :