• Chapitre 139: Now I can hold you, in my own two hands And I can comfort you, with my own two hands

     Chapitre 139: Now I can hold you, in my own two hands And I can comfort you, with my own two hands

    Quelques jours avaient passés, Aiden sorti de cours et se rendit chez Leah. Il avait l'intention de lui apporter ses cours, mais c'était surtout une excuse pour la voir. Elle lui manquait, terriblement et il ne savait pas comment gérer ce manque...

    Chapitre 139: Now I can hold you, in my own two hands And I can comfort you, with my own two hands

    Avec toutes les dernières histoires, Cameron, le frère de Leah était revenu à la maison. Il était surtout venu pour remonter les bretelles de Leah mais aussi garder un œil sur elle. Après une énième dispute avec cette dernière qui l'accusait de la traiter comme une gamine, on sonna à la porte, Cameron soupira avant d'aller ouvrir cette dernière.

    - Bonjour, je peux vous aider ?

    - Bonjour, dit Aiden un peu surpris en voyant le jeune homme face à lui, je suis monsieur Myrdyr, le professeur principal de Leah. Je lui apporte ses cours, dit-il simplement. Il supposa que cela devait être le frère de la jeune femme, il était beaucoup trop jeune pour être son père.

    - Depuis quand ce sont les professeurs qui apportent les cours à leurs élèves ?

    - Depuis que les élèves sont cons et refusent de le faire, dit-il sans un sourire et la mine sombre.

    - Il entend quoi par-là ? demanda Cameron en se tournant vers Leah.

    - Rien... elle s'approcha de la porte, Merci de m'avoir ramené les cours monsieur Myrdyr.

    - Je t'en prie dit-il en lui tendant un sac, si tu as besoin d'explications tu as mon mail, dit-il. Il n'osa lui demander comment elle allait en présence de son frère, il avait l'air plutôt méfiant. Il ne pouvait que comprendre. Bien, je vais vous laisser... dit-il, bonne fin de journée. Il fit demi-tour et se dirigea vers sa voiture. Il fit soudain demi-tour, se rappelant de son dossier

    - Pendant que j'y pense, le directeur m'a chargé de vous apprendre qu'il y a eu des erreurs dans votre dossier. Certaines fautes consignées n'étaient pas de votre fait, elles ont donc été retirées et réattribuées aux vrais fauteurs de troubles.

    Bon, certes le directeur ne l'avait pas vraiment chargé de dire ça, mais vu qu'il avait fait le nécessaire pour que la vérité soit rétablie... Il avait besoin de la mettre au courant. Il aurait voulu la serrer dans ses bras en lui promettant que jamais plus elle se serait accusée à tort mais se retint.

    Leah fronça les sourcils en croisant les bras

    - Vraiment ? Car j'en ai fais beaucoup des conneries…, tout cela lui semblait étrange.

    - J'ai vu ça, mais de nombreuses avait été commises par d'autres et avait été mise sur votre dossier pour je ne sais quelle raison. Enfin, le directeur vous en fera surement part à votre retour.

    - Bien... Si vous le dites, soupira Leah, même si elle trouvait toujours cela étrange.

    Aiden fit un léger signe de la main,

    - Sur-ce passez une bonne fin de journée.

    Il alla à sa voiture, monta dedans et se dirigea vers le centre-ville.

    Cameron ferma la porte après le départ d'Aiden.

    - Il est un peu bizarre ton prof non ?  La jeune fit se contenta de hausser les épaules, ce qui lui valut une remarque de son frère, disant d'arrêter de le faire car c'était malpoli

    Aiden tourna en ville pendant un moment. Il aurait tellement aimé voir la jeune femme plus longtemps ! Mais il n'osait rien faire, tant qu'elle ne lui aurait pas faire part d'une décision, il ne ferait rien. Il s'arrêta au supermarché et fit quelques courses avant de rentrer chez lui.

    Chapitre 139: Now I can hold you, in my own two hands And I can comfort you, with my own two hands

    Aujourd'hui était une journée un peu spéciale. En effet, Eloïse, la cousine des Pastore, venait passer l'après-midi et la soirée à Isla Paradiso. Après avoir passé la journée à la plage, les deux filles décidèrent de se rendre en boite de nuit. Elles se mirent donc sur leur 31 avant de partir. Bien sûr, les boites de nuit étant interdites aux mineurs, elles avaient apporté avec elle des fausses cartes d'identités et purent rentrer sans problèmes. Le décolleté aidant surement. Les deux jeunes femmes allèrent près du bar afin de commander à boire

    - Je vais prendre un mojito s'il vous plait, fit Leah.

    - Pareil ! répondit Eloïse.

    Chapitre 139: Now I can hold you, in my own two hands And I can comfort you, with my own two hands

    Aiden avait passé sa journée à corriger des copies, il avait un mal de crâne lancinant et avait finalement finit sa journée par une sieste. Il était à présent 21h et il n'avait strictement aucune envie de rester chez lui, il avait donc soigné un peu plus son allure qu'à son habitude et était sorti en boite. La plus prisée de la ville, qui passait normalement les meilleurs sons et derniers tubes. Il était accoudé au bar, écoutant distraitement la musique en sirotant un Get27. Il était quelque peu mélancolique.

    Leah finit son verre d'une traite avant de demander un autre,

    - Eh ben, tu n'y vas pas de main morte ce soir ! Fais un peu attention, dit sa cousine.

    - Franchement, là je n'ai envie que d'une chose c'est de me bourrer la gueule et ne plus penser à rien...

    Aiden entendit une voix qui lui sembla connaître, il tourna la tête fouillant la salle du regard.

    - Bon ! On va danser ? demanda Eloïse

    - Si tu veux !

    Chapitre 139: Now I can hold you, in my own two hands And I can comfort you, with my own two hands

    Il la vit alors. Elle était avec une jeune femme aux yeux bleus et aux cheveux châtain clair. Et elle, elle était magnifique, ses grands yeux verts étaient élégamment soulignés et elle se dirigeait vers la piste de danse. Il termina son verre et la suivit du regard, avant de finalement la rejoindre et de se mettre à danser derrière elle, suivant son rythme.

    Leah était en train de danser avec sa cousine quand elle s'aperçut que quelqu'un voulait danser serré-collé avec elle. Elle se retourna afin de faire une remarque bien cinglante mais fut surprise en voyant qui c'était.

    - Monsieur Myrdyr ?

    Il lui sourit,

    - Bonsoir Leah... Mais je croyais t'avoir déjà dit de m'appeler Aiden...

    - Oui, désolée, dit-elle en lui rendant son sourire,

    Il eut envie de l'embrasser, mais se retint, lui tendant simplement la main,

    - Tu danses ?

    - Avec plaisir.

    Chapitre 139: Now I can hold you, in my own two hands And I can comfort you, with my own two hands

    Il attrapa sa main et commença à danser avec elle. Un peu maladroitement, il y avait des années qu'il n'avait pas dansé, pourtant plus jeune il avait adoré ça. Jusqu'à ce qu'il tue sa sœur. Il l'entraîna sous l'œil médusé de la jeune femme qui accompagnait Leah.

    Alors qu'ils dansaient, Leah dit avec un petit sourire amusée,

    - Vous savez, j'attends que vous m’offriez un verre.

    - Et que veux-tu boire princesse ? demanda-t-il en la faisant tourner sur elle-même.

    - Hmm , des tequilla paf ?

    - Tu n'es pas un peu jeune pour un tel alcool ?

    - Ce n'est pas ce que dis ma vraie fausse carte d'identité.

    Aiden rit,

    - Viens au bar princesse, on va commander... Peut-être quelque chose de plus doux pour commencer ?

    - Bon, je vais prendre un Daiquiri alors.

    Aiden soupira légèrement avant de l'emmener et de commander les boissons.

    Une fois les boissons servies, Leah leva son verre

    - A la votre, dit-elle avec un sourire.

    - A la tienne, dit-il en trinquant avant d'avaler une gorgée. Il apprécia la brûlure de l'alcool.

    Leah bu une gorgée de son verre quand elle vit sa cousine arriver.

    - Bah alors Leah, tu ne nous présente pas ? dit cette dernière en arrivant à leur hauteur

    Il jeta un coup d'œil sans grand intérêt à la jeune femme, certes elle était belle mais, presque banale, pas comme Leah qui faisait naître en lui des réactions incontrôlables.

    - Aiden, Eloïse. Eloïse, Aiden, dit simplement Leah

    - Enchanté. Vous êtes de la même famille ? demanda-t-il remarquant quelques similitudes entre les deux.

    - Oui, c'est ma cousine.

    - D'accord, il prit une nouvelle gorgée de sa boisson et écouta la musique un léger sourire se dessinant sur ses lèvres.

    - Et vous êtes ?

    - Un ami, dit-il sans plus d'explication.

    Leah bu quant à elle une gorgée de sa boisson, sans rien ajouter de plus. Elle glissa toutefois un regard à sa cousine qui en dit long.

    - Bon... Je retourne danser, dit cette dernière.

    Aiden regarda Leah et replaça une mèche de cheveux derrière son oreille. Il n'aimait pas lorsqu'il ne pouvait voir son magnifique regard.

    - Comment vas-tu ? lui demanda-t-il doucement

    - J'essaye d'aller mieux... Ceci aidant, dit-elle en montrant son verre.

    - Tu sais qu'il y a d'autres moyens que l'alcool pour ça.

    - Peut-être, mais pour le moment c'est ce dont j'ai besoin.

    Il lui caressa la joue, le regard soudain triste.

    - Ne va pas dans tes limites...

    - Croyez-moi, je peux supporter plus que deux ou trois verres.

    - Je n'ai pas forcément envie de le découvrir..., il effleura ses lèvres du bout des doigts. Elle était magnifique, et dans cette tenue très désirable.

    Leah frissonna au contact d'Aiden.

    - Vous l'avez déjà plus ou moins vu... Vous souvenez de bal de Sawdie Hawkins, dit-elle avec un petit sourire.

    - C'est vrai, dit-il avec un léger sourire, tu es très en beauté ce soir, dit-il sur un long plus grave.

    - Je suis toujours en beauté, dit-elle avec un sourire.

    - Oui, mais ce soir plus encore. Tu as souligné ton regard. Tu devrais le faire plus souvent, cela te va bien.

    - Merci, dit-elle gardant toujours son sourire sur le visage.

    Aiden s'approcha alors et ne résistant pas lui offrir un baiser. Entre douceur et désir, qu'il ressentait pour elle.

    Leah sourit passa sa main derrière la nuque d'Aiden pour approfondir son baiser. Aiden sourit contre ses lèvres, avant de l'attirer à lui. Explorant sa bouche de sa langue.

    Se laissant emporter par son désir, il caressa le creux des reins de Leah.

    - Viens chez moi..., murmura-t-il à son oreille.

    - Oui, partons... dit-elle, ayant complètement oublié la présence de sa cousine

    Il l'entraina à sa suite, puis dans sa voiture avant de la conduire jusque chez lui. Là, il ne la lâcha plus. Il l'embrassa fougueusement et la prenant dans ses bras l'entraina dans sa chambre. Il lui embrassa le cou. L'odeur et le goût de Leah lui faisait perdre la tête. Il était complètement subjugué. Leah se laissa entrainer par Aiden dans sa chambre, enlevant au passage les couches de vêtement superflue.

    Chapitre 139: Now I can hold you, in my own two hands And I can comfort you, with my own two hands

    Aiden explora lentement le corps de Leah, d'abord par ses mains, lui offrant maintes et maintes caresse jusqu'à ce qu'il sente le corps de la jeune femme habité d'une tension tout autre que celle qui l'habitait quelque instant plus tôt. Puis il l'explora de sa bouche, embrassant son cou, suçotant ses tétons, léchant son nombril avant de lentement descendre vers son mont de Vénus. Il le goûta du bout de la langue, tirant des gémissements de plaisir de la part de Leah. Lorsqu'enfin il la sentit faillir sous le plaisir, alors même que les spasmes l’habitaient encore, il la conduisit vers un second orgasme, jouissant avec elle dans un grondement.

    Chapitre 139: Now I can hold you, in my own two hands And I can comfort you, with my own two hands

    Aiden se retourna faisant passer Leah sur lui, la serrant dans ses bras.

    - Je t'aime... lui souffla-t-il à l'oreille, enfouissant la tête dans son cou en la tenant contre lui.

    Leah profitait de l'étreinte d'Aiden mais quand ce dernier lui dit qu'elle l'aimait, elle sursauta, elle ne s'attendait pas à une telle déclaration. Elle se mordit la lèvre, c'était trop tôt pour elle.

    Il lui caressa doucement la tête, il n'attendait rien d'elle. Pas de déclaration, rien. Il savait qu'il était trop tôt pour elle, et il se sentait coupable, il la serra contre lui,

    - Pardonne-moi... je n'ai pas su te donner le temps dont tu as besoin... Il garda la tête enfouie dans son cou, son souffle tombant dans le creux de son cou.

    - C'est... C'est pas grave, dit-elle en resserrant l'étreinte.

    Il lui caressa doucement le dos, respirant son odeur. Se mettant à somnoler, comme tout homme après l'acte. Leah repensa à ce qui s'était passé. Elle n'en avait pas honte et ne s'en voulait pas mais, elle ne pouvait pas s'empêcher aux conséquences et craignait qu'Aiden ai des problèmes.

    - Comment on va faire maintenant ? ne put-elle s'empêcher de demander

    - Faire quoi ? demanda-t-il lui caressant toujours le creux du dos. Il la regarda, Tu regrettes ? demanda-t-il soudain inquiet.

    - Non, non... Mais... On va pas pouvoir agir comme si on était un couple normal.

    - Tant que nous sommes en dehors de l'école, si nous le pouvons.

    - Je suis mineure... Et même, un professeur ne peut pas sortir avec son élève, même en dehors des cours.

    Il la serra contre lui, son cœur se serrant. Elle disait vrai. Mais il n'avait pas envie d'arrêter. Il était trop bien avec elle, ne voulait que son bonheur.

    - Ton anniversaire est dans quelques temps non ? A ce moment-là tu seras majeure et en droit de décider ce que tu veux faire. En attendant... Tu as littéralement mon cœur entre tes mains.

    - C'est en Août, donc non... Ce n'est pas tout de suite.

    - Mhm, c'est quand même assez proche. Il tourna sa tête vers elle, l'écartant légèrement, plus sérieusement, je ferais ce que tu souhaites. Je saurais faire la part des choses entre école et hors école, mais si tu ne t'en sens pas capable je le comprendrais parfaitement.

    - C'est juste... J'aime être avec vous mais, je n'ai pas envie de vous créer des soucis. Ce qui arrivera si on s'affiche aux yeux de tous…

    - Je t'ai dit que je me fiche des problèmes. Généralement c'est moi qui en donne aux autres, je ne suis pas un simple prof...

    - Vous ne comprenez pas... Les gens à Isla Paradiso ne sont pas vraiment tolérants...

    - Du style à pourrir la vie de tout le monde ? De l'entourage ? De faire de ta vie un cauchemar ?

    - Des choses de ce genre là oui...

    Aiden sourit doucement,

    - Princesse, je suis le pire cauchemar des gens, généralement quand je suis envoyé dans un établissement autre que celui où je suis censé travailler ce n'est pas simplement pour enseigner à des élèves, mais aussi pour virer les connards manipulateurs... Comme ton directeur ou tout le corps administratif. Si ça ne tient qu'à moi, je te ramènerai avec moi à Aurora Skies, ainsi que ta famille pour vous sortir d'ici...

    Leah soupira,

    - Vous êtes trop optimiste...

    - Peut-être... mais n'ai-je pas le droit de l'être quand j'ai la plus belle femme du monde à mes côtés ?

     Oui, c'était cliché, mais il était un peu comme ça Aiden avec Leah. L'impression d'être complètement niais.

    Leah rigola,

    - Mon Dieu, c'est tellement niais... Mais merci.

    Aiden sourit, il avait réussi à la faire rire,

    - J'ai le sentiment que tu me rends invincible tu sais.

    - Si c'était vraiment le cas, ce serait beau...

    - Tu veux une seconde preuve Princesse ?

    - Hmm ça dépend ce que vous entendez par preuve, dit-elle avec un petit sourire.

    Il l'embrassa doucement,

    - J'en ai un sac plein... mais là tout de suite... il caressa le haut de ses fesses un sourire espiègle aux lèvres avant de laisser descendre sa main et de la caresser lentement.

    Leah répondit avec enthousiaste à son baiser et se sentit fondre sous ses doigts. Aiden lui montra pendant des instants ensorcelant à quel point il la trouvait belle mais aussi qu'il se sentait invincible.

    Aiden n'avait pas été aussi heureux depuis la mort de da sœur. Il avait l'impression de renaître entre les bras de Leah. Il lui embrassa la tempe, lui caressant le dos. Elle était magnifique ainsi. Est ce qu'elle aurait toujours cette expression comblée sur le visage après l’amour ?

    Chapitre 139: Now I can hold you, in my own two hands And I can comfort you, with my own two hands

    Le lendemain Aiden se réveilla en sentant des cheveux lui chatouiller le nez. Il ouvrit doucement les yeux et découvrir Leah lover contre lui. Un doux sourire étira ses lèvres et il la regarda dormir en lui caressant doucement le dos.

    Leah se leva en douceur, elle avait un peu mal au crane mais se souvenait parfaitement de la soirée de la veille. Un petit sourire naquit sur son visage et elle se retourna vers Aiden,

    - Bonjour princesse lui dit-il avec un sourire, bien dormi ?

    - Plutôt bien oui, et vous ?

    - Très... Tu sais tu peux me tutoyer.

    - Oui c'est vrai... J'ai juste encore un peu de mal à m'habituer à tout ça.

    Il lui caressa doucement le dos

    - Tu veux manger ou boire quelque chose ?

    - Oui, je dois bien avouer que j'ai un petit creux.

    - Pancakes ?

    - Pancakes !  dit-elle avec un sourire avant de s'étirer. Bon soudain, un doute lui vint, dis-moi... Tu t'es bien protégé hier ?

    Aiden commençait à se levé mais il se figea.

    Bordel. Dans l'excitation il avait complètement oublié.

    - Non... Mais je suis stérile depuis l'accident.... Et je n’ai ma connaissance aucune MST. Il était livide comment pouvait-il avoir oublié quelque chose d'aussi important ?

    - Je suis désolé, dit-il en se tournant vers elle.

    Leah inspira un grand coup

    - Si tu dis que tu es stérile et que tu n'as aucune MST, je... Je te fais confiance.

    Il la regarda guettant dans son regard,

    - On peut aller faire des examens si tu le souhaites. Il n'osait la toucher alors qu'il ressentait le besoin de la serrer contre lui, de peur de se faire rejeter.

    - Oui... C'est une bonne idée...

    Aiden hocha la tête

    - Tu veux toujours manger quelque chose avant d'y aller ?

    - Oui...

    Aiden la regarda et l'attira contre lui avant de la serrer fortement. Ils étaient nus mais cela l'importait peu, il cherchait juste à la rassurer et il espérait surtout que rien de grave ne lui serait arrivé. Il avait été tellement inconscient ! Pour une fois il bénissait le fait d'être stérile.

    Leah resserra son étreinte autour d'Aiden, posa sa tête sur son épaule.

    Aiden posa sa joue contre le sommet de son crâne. Il s'en voulait. Après un moment il sentit l'estomac de la jeune femme gargouiller et un fin sourire étira ses lèvres

    - J'ai vraiment faim, dit-elle avec un sourire

    - J'entends ça. Je vais faire cuire les pancakes, dit-il en l'embrassant sur le bout du nez. Il la lâcha à regret avant d'enfiler un pantalon de survêtement et de se diriger vers la cuisine.

    Rapidement, l'odeur légèrement sucrée des pancakes envahit la pièce.

    Leah se laissa retomber sur le lit avec un petit sourire, elle se sentait vraiment heureuse mais quelque part, au fond d'elle, elle avait un peu d'anxiété, tout cela semblait trop beau pour être vrai.

    Après un moment Aiden ne voyant pas Leah arrivée l'appela.

    - Princesse ? Tu viens ?

    - J'arrive ! dit-elle avant d'enfiler rapidement quelque chose et de le rejoindre.

    Aiden termina le dernier pancake qu'il posa dans le plat posé sur la table. Puis il sourit en relevant la tête, et sentit un éclair de désir le parcourir. Elle portait son t-shirt. Un sourire niais naquit sur son visage. Il se sentait bêtement heureux qu'elle porte l'un de ses vêtements.

    - Tu veux boire quelque chose avec ça ?

    - Tu as du café ?

    - Oui, dit-il en désignant la cafetière qui se remplissait.

    - Parfait

    Aiden les servit en café,

    - Sucre ?

    - Oui, s'il te plait.

    Aiden sucra le café de la jeune femme puis le sien avant de les servir en pancakes et de commencer à manger.

    - Merci.

    Aiden lui sourit en prenant une gorgée de café.

    Chapitre 139: Now I can hold you, in my own two hands And I can comfort you, with my own two hands

    Aiden une fois qu'ils eurent finit de déjeuner débarrassa

    - Tu peux utiliser la salle de bain si tu veux avant qu'on y aille.

    - Oui, je veux bien, dit-elle en se levant, Il y aura moyen que tu me prête des vêtements propres ?

    - Oui bien sûr, fouille dans la partie droite de l’armoire. C’est des fringues trop petites pour moi. Doit y avoir des trucs qui t'iront.

    Il commença à faire la vaisselle en même temps qu'il parlait. Doit-y avoir une tenue que ma sœur a oublié en venant i y a quinze jours.

    - Merci. Elle regarda dans l'armoire afin de trouver quelque chose et une fois ayant trouvé les fringues de la sœur d'Aiden, elle se dirigea vers la salle de bain.

    Chapitre 139: Now I can hold you, in my own two hands And I can comfort you, with my own two hands

    Aiden la regarda distraitement prendre les affaires et de diriger dans la salle de bain avant de finir de nettoyer. Il prit lui-même quelque affaire et attendit. Il écouta l’eau couler.  Il sentit son désir revenir en force mais se réprima.

    Tu vas passer pour un pervers, se morigéna-t-il intérieurement.

    Leah profita de la douche, qui la réveilla un peu, cela lui faisait tellement de bien et ça changeait du jet de la douche pourrie qu'elle avait chez elle.

    Aiden attendit patiemment qu'elle est terminée, puis lorsqu'il n'entendit plus aucun bruit, il entra dans la salle de bain doucement.

    Leah était sortie de la douche et avait enroulé une serviette autour de sa taille. Elle s'observa dans le miroir, elle avait l'impression d'avoir les traits tellement tirés

    - Tout va bien Leah ? demanda Aiden en se plaçant derrière elle.

    - Oui... Je suis un peu fatiguée.

    - C'est compréhensible... On ne s'est pas vraiment reposé cette nuit. Ça te dérange si je me douche pendant que tu finis de te préparer ? demanda-t-il après avoir déposé un baiser dans son cou.

    - Non, c'est bon, dit-elle avec un petit sourire.

    - Merci. Il quitta son survêtement et entra sous la douche. Il baissa la température, la prenant presque gelée avant de fermer les yeux, savourant le contact de l'eau glacée sur sa peau surchauffée.

    - Tu es chez toi après tout, dit-elle toujours en souriant.

    - Peut-être, mais je ne veux pas t'indisposer non plus, dit-il en commençant à se savonner.

    - Ne t'en fais pas.

    Il se rinça, puis demanda.

    - Tu peux me passer la serviette à ta gauche s'il te plait ?

    - Tiens, dit-elle en lui tendant la serviette.

    - Merci, il l'enroula autour de ses hanches avant de sortir de la douche, des gouttelettes d'eau, tombant sur ses épaules.

    - Bon, moi je suis prête.

    - Laisse-moi juste le temps de m'habiller et je le suis aussi, dit-il avec un sourire amusé.

    - Ok, je t'attends dans le salon.

    Il hocha la tête et entreprit de se sècher avant de rapidement s'habiller. Au bout de dix minutes il avait rejoint la jeune femme.

    - On y va ?

    - Allons-y !

    Chapitre 139: Now I can hold you, in my own two hands And I can comfort you, with my own two hands

    Il entraina jusque sa voiture, puis ils allèrent à l'hôpital. Là ils attendirent plusieurs heures avant qu'on fasse leur prise de sang. Puis ils attendirent encore les résultats. Aiden essayait de cacher son anxiété, certes il n'avait plus touché une femme depuis l'accident, ces derniers examens datait de là... Et il espérait vraiment ne rien avoir développé depuis.

    Leah attendait, un peu anxieuse. Bien sûr, Aiden avait dit que tout allait bien mais, le risque zéro n'existait pas. Elle était donc là, à attendre, se ronger les ongles.

    Aiden lui prit la main, il n'aimait pas la voir aussi inquiète et serra sa main. Essayant de l'apaiser par ce simple geste.

    - Pourquoi c'est aussi long ? se plaint-elle.

    - Parce qu'il faut que les médecins analysent nos sangs… Et vu le monde qu'il y a, on ne doit pas être la priorité...

    Leah soupira,

    - Mouais...

    Aiden embrassa ses doigts mêlés au sien, patientant avec elle.

    Au bout d'un moment, le médecin fini par arriver.

    - Monsieur Myrdyr, Mademoiselle Pastore ? Tout est bon pour vous, dit-il avec un sourire. Leah poussa un soupir de soulagement.

    Aiden soupira de soulagement aussi. Il n'avait donc rien développé entre temps. Il en fut rassuré. Il remercia le médecin puis se leva suivit de Leah. Il serrait sa main dans la sienne.

    - Tu veux faire quelque chose en particulier maintenant ? demanda-t-il, ou tu préfères rentrer chez toi ?

    - Je vais rentrer chez moi un peu... J'ai connais une qui va m'en vouloir de l'avoir planté hier...

    Il fronça les sourcils avant de se souvenir,

    - Ta cousine m'était complètement sortie de l'esprit… Je vais te ramener, ajouta-t-il.

    - Hmmm c'est risqué, à part si tu veux avoir le droit à un interrogatoire une fois à la maison.

    - J'aime bien les interrogatoires rit-il, mais bon, je ne veux pas te mettre mal à l'aise non plus.

    - Je vais rentrer à pied mais merci de la proposition.

    - D'accord. Il la regarda, puis vérifiant qu'il n'y avait personne dans les parages lui déroba un baiser, reviens quand tu veux à la maison... lui dit-il avant de retourner à sa voiture.

    - Avec plaisir, dit-elle en souriant.

    Aiden lui sourit et lui envoya un baiser avant de démarrer et de prendre la route, il s'arrêta à sa hauteur.

    - Sûre que tu ne veux pas que je te pose ?

    - Ca ira merci !

    Il hocha la tête la regarda et lui dit à nouveau

    - Je t'aime Leah.

    Puis il remit la première et parti.

    « Chapitre 138: You hit me once I hit you back. You gave a kick I gave a slap.Chapitre 140: I can’t go to sleep, I think about the complications »

  • Commentaires

    9
    Samedi 13 Octobre à 11:41

    - Depuis que les élèves sont cons > non, non, et non, Aiden, on n'insulte pas ses élèves, bordel, pourquoi t'es prof mec ?

     

    NON BORDEL AIDEN tu fais quoi là ? Elle est mineure, je, non, j'approuve pas du tout, mais alors pas du tout, en plus de ça tu la mets en danger en te protégeant pas, non mais non !

    Ca va pas, parce qu'en plus de ça, elle galère à le tutoyer, ce qui veut dire qu'elle le voit encore comme une figure un peu d'autorité, ils sont pas à égalité, du coup leur relation va pas, je suis à la seule à pas les aimer, mais c'est ultra sensible ce genre de sujet, on touche pas aux mineures quand on a l'âge d'Aiden, désolée

      • Samedi 13 Octobre à 11:55

        Tu comprendras pas la suite pourquoi Aiden ne montre aucun respect envers les adolescents, en soi il n'a que 23 ans dans mon histoire, c'est encore un jeu un peu beaucoup gamin dans sa tête sur certains points même si sur d'autre il peut être très mature. 

        Honnêtement ? Je me suis éclaté à inventer ce personnage x) Je sais qu'il ne plait pas et ne plaira pas à tout le monde, mais c'est ce qui rends aussi la chose plus réaliste ;) On aime pas tout le monde dans la vie. 

         

        C'est toute la complexité de leur relation naissante, ce problème d'âge, 17-23 (si je me plante pas dans ma chrono, parce que moi et la chronologie hein...) 

    8
    Lily/pinssophie
    Mardi 18 Septembre à 11:17

    J'ai l'impression que les couleurs des images/photos ont changé ou je me trompe ?

      • Mardi 18 Septembre à 13:28

        Si tu parles de l'effet lumineux bizarre sur les photos oui, c'est normale j'ai eu un soucis avec mon jeu et je n'ai pas réussi à reprendre les photos sans...

         

        Depuis j'ai réparé ce soucis ^^

    7
    Lily/pinssophie
    Lundi 17 Septembre à 09:11

    Et oui, grand frère est protecteur.

    Elle est jolie Eloise.

    Alors, ça, je ne m'y attendais pas à ce qu'Aiden la ramène chez lui pour des galipettes tongue

    Bah alors, Aiden, on ne se protège pas... ce n'est pas bien... et Leah n'y a pas pensé non plus...

    Apparemment Leah devait faire des galipettes avec Alek son ex car elle semble expérimenté (si on peut dire).

    Aiden est-il vraiment stérile ? Y aura t'il un miracle et un petit pois fera t'il son apparition ?

      • Mardi 18 Septembre à 13:27

        Effectivement Leah n'en n'ait pas à sa première fois ^^

         

        Comme pour le commentaire du dessous, l'avenir le dira !

    6
    Samedi 15 Septembre à 14:30

    Son trop mignons ses deux là , par contre faire des galipette sans protection c'est pas bien lol Et je ne sais pas, mais moi je pense qu'il n'est pas totalement stérile et qu'une petite crevette va venir s'ajouter au tableau ^^ 

      • Samedi 15 Septembre à 14:34

        Seul l'avenir le dira ;) 

    5
    Samedi 15 Septembre à 11:26

    Quand même, les cocktails c'est trop la vie

     

    (oui mon commentaire est inutile et alors ?)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :