• Chapitre 161: My plug in baby crucifies my ennemies

     Ulysse prit une grande inspiration avant de serrer un peu plus la main de Beth dans la sienne.

    - Je t'aime Beth, Voyant que la jeune femme allait parler, il la coupa et continua, Je sais que je te l'ai dit souvent mais ce que je veux dire c'est que... Je suis amoureux de toi. Depuis longtemps... Toujours même. J'ai mis du temps à m'en rendre compte, je suis abruti. Je ne sais pas pourquoi je niais l'évidence. Je me suis toujours dis que l'amour n'était pas fait pour moi et que ce que je ressentais pour toi, ce n'était sûrement que des pulsions. Je ne voulais pas jouer avec toi comme je le faisais avec les autres car je ne voulais pas te faire souffrir. Mais maintenant je m'en rends compte, c'est de l'amour que je ressens. La preuve, dès que quelqu'un vient t'aborder, je suis ultra jaloux alors que pourtant je déteste ça... Enfin, je ne sais pas où tout ça nous mènera mais, j'ai envie de prendre le risque et, sans vouloir paraître prétentieux, j'ai un fort espoir en nous.

     

    Beth qui avait été coupé sentit un sourire monter sur son visage et les larmes lui venir aux yeux. Elle n’y croyait pas. Il l’aimait, vraiment ? Elle sera sa main avant de murmurer doucement

    - Je... Je t'aime aussi Ulysse, depuis le premier jour, je l’ai compris que tard aussi mais, je... N’ai jamais osé te le dire. Elle mordit la lèvre. Tu veux vraiment qu'il y est un nous ? Parce que... Je ne supporterais pas si quelqu'un venait t’aborder et flirtait avec toi je... Je deviens folle dans ces cas-là. Elle rougit se souvenant de l’interview et regarda à nouveau Ulysse, serrant sa main. Dans ses yeux se lisait toutes ses peurs, de ne pas être à la hauteur, de ne pas lui suffirent, de perdre son amitié, mais surtout tout l’amour qu'elle avait pour lui, toute la tendresse qu'elle avait à son égard.

    - Bien sûr que je le pense vraiment.

     

    Beth se leva, fit le tour de la table et s'assit sur les genoux du jeune homme avant de prendre sa tête entre ses mains murmurant,

    - Ulysse...

    Elle caressa ses joues du pouce avant de doucement poser ses lèvres sur les siennes. Ulysse passa ses mains derrière la nuque de la jeune femme pour approfondir le baiser. Beth sentit son cœur bondir dans sa poitrine comme à chaque fois qu'il la touchait ainsi. Elle sourit contre ses lèvres, qui prenait doucement un goût salé sous les larmes de joies de la jeune femme. Elle le laissa mener le ballet de leur langue, savourant le goût de ses lèvres contre les siennes. Ulysse passa sa main sous le T-shirt de Beth caressant son ventre, la faisant frissonner au contact de ses doigts brûlant sur sa peau aussi fraîche que la rosée du matin. Elle sentit le rouge lui monter aux joue, intimidée par la situation. Finalement Ulysse fini par rompre le contact et poser son front contre celui de Beth. Voyant que des larmes coulaient le long des joues de la jeune femme, il demanda,

    - Tu pleures ?

    Beth le regarda dans les yeux, un sourire sur les lèvres,

    - De joie... murmura-t-elle, essuyant ses yeux, désolée... ajouta-t-elle.

    Ulysse essuya les larmes de Beth,

    - Eh ben, je ne savais pas que je te faisais autant d'effet, dit-il en rigolant.

    - Il n'y a que toi qui arrive à m'en faire autant, chuchota-t-elle avec un doux sourire.

    - Et encore, je ne t'ai même pas montré un dixième de mes capacités, dit-il avec un petit sourire en coin.

    Beth rougit et lui volant un baiser murmura

    - J'ai hâte de voir ça... elle se leva puis retourna à sa place effleurant le pied d'Ulysse en se rasseyant.

    - J'ai hâte de te le montrer.

     Beth sourit,

    - On ferait mieux de manger pendant que c'est encore chaud, murmura la jeune femme.

    - Oui, tu as raison, dit Ulysse avant de prendre une bouchée de son plat

    Beth fit de même et lâche un petit bruit de contentement,

    - Mhmm.... Goûte..., dit la blonde en prenant un morceau de saumon et en le tendant à Ulysse.

    Ulysse gouta le saumon que lui passait Beth

    - Hmm, c'est vraiment délicieux.

    Beth sourit contente que cela plaise à Ulysse. Elle mangea doucement discutant de tout et de rien.

    - Voulez-vous un dessert ? demanda le serveur en revenant les débarrasser avec un sourire toujours trop charmeur à l'attention de Beth.

    - Non merci, ça ira.

    - Et vous mademoiselle ?

    - Rien merci. L'addition. demanda-t-elle un peu sèchement, agacée par le comportement du serveur. Celui-ci s'éloigna visiblement déçu. Alors qu'ils quittaient le restaurant, Beth proposa,

    - Dis-moi, ça te dit d'aller au ciné ?

    Elle n'avait pas envie de quitter tout de suite Ulysse et voulais passer le plus de temps possible avec lui.

    - Pourquoi pas ! C'est une excellente idée !

     

    Beth eut un large sourire puis passant son bras sous celui d'Ulysse, ils allèrent au cinéma. Après avoir choisi leur film, et s'être installé dans la salle sombre. Beth se sentit étrangement nerveuse, ils avaient pourtant été des centaines de fois au cinéma ensemble. Oui, mais jamais en étant ensemble... Elle se mordit la lèvre, avant de poser sa tête sur l'épaule d'Ulysse, s'installant un peu plus confortablement, comme elle avait toujours eu l'habitude de le faire. Ulysse déposa un baiser sur le front de Beth avant de passer un bras autour de ses épaules. Elle-même déposa un petit baiser dans le cou d'Ulysse avant de se lover contre lui. Ulysse la serra un peu plus contre lui avant de l'embrasser. Elle fut surprise puis lui abandonna ses lèvres, serrant la cuisse du jeune homme près d'elle tout en passant son autre main autour du cou de ce dernier. Ulysse posa sa main sur la jambe de Beth, la remontant le long de sa cuisse. Beth frissonna sous les doigts d'Ulysse. Son cœur se mit à battre plus vite tandis que son baiser se fait plus... impétueux.

     

    Le film commença alors, plongeant la salle une délicieuse obscurité, propice à toutes idées et désirs... Ulysse continua de lentement remonter sa main sur la cuisse de la jeune femme à ses côtes. Il savoura la douceur de sa peau laiteuse sous ses doigts, tandis que le souffle de la jeune fille s'accélérait contre ses lèvres au même rythme que le désir fleurissait en elle. Il sourit, déplaçant sa bouche le long de la mâchoire de Beth avant d'aller lentement embrasser son cou. Beth serra la cuisse d'Ulysse en réponse, son souffle devant tremblant. Elle se mordit la lèvre quand le jeune homme effleura l'ourlet de sa jupe avant de lentement continuer son ascension vers l'objet de son désir. Elle le sentit suivre le contour de son léger slip de dentelle et un sourire se former sur les lèvres du blond à ses côtes. Son souffle se bloqua dans sa gorge lorsque lentement, elle le sentit glisser ses doigts en dessous de ce dernier,

    - Ulysse... murmura-t-elle dans un gémissement étranglé.

    - Shhhh.... Murmura le jeune homme en la faisant taire d'un baiser.

    Beth se sentit fondre sous les doigts agiles de son compagnon. Elle se mordit la lèvre, se forçant à être silencieuse alors que tout en elle avait envie de crier. Elle serra la cuisse d'Ulysse sentant son corps se tendre à vouloir rompre sous l'imminence de sa libération.

    Le film en arrière-plan tournait sans que ni l'un ni l'autre ne s'en préoccupe. Ulysse était en complètement admiration sur sa compagne, qu'elle était belle ainsi dans les affres du plaisir, encore plus qu'habituellement, mais surtout, il ressentit une profonde satisfaction. Il était la source de ce plaisir mais surtout du désir. Il l'embrassa étouffant son léger cri. Beth prolongea incapable de faire autre chose, trop inexpérimenté pour savoir comment lui rendre la pareille mais surtout bien trop timide pour le faire dans un endroit aussi publique.

    - Je t'aime..., murmura la jeune femme après avoir repris son souffle. Son corps fourmillait encore des incroyables sensations qu'Ulysse lui avait fait découvrir. Elle se lova contre lui, respirant son odeur.

    - Je t'aime aussi, murmura-t-il. 

     Beth ferma les yeux, se serrant contre Ulysse, caressant distraitement sa cuisse essayant de suivre le film.

    « Chapitre 160: I need you to reach me teach me how to loveChapitre 162: Blow kiss, fire a gun. All we need is somebody to lean on. »

  • Commentaires

    2
    Jeudi 6 Février à 09:13

    Whouaaaa...... Ulysse lui avoue son amour qu'il ressentait, en fait depuis longtemps.... Enfin !

    Je suis contente ! Contente pour eux deux ! !

    Oh la coquinou qui fait des choses à Beth au cinéma tongue

    1
    Mardi 10 Décembre 2019 à 19:31

    walah. des lapins j'te dis !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :