• Chapitre 167:

    Le week end était passé et Ivy allait commencer sa première journée de cours dans son nouveau lycée. Quand elle mit un pas dans ce lycée, elle put voir tous les regards se tourner vers elle. Apparemment ils n'étaient pas habitués à voir quelqu'un de sa classe dans ce lycée de péquenaud. Elle jeta un coup d'œil dans le hall avant de trouver le groupe qu'elle cherchait. Celui des footballers et des pom-pom girls, celui dans lequel elle comptait bien s'intégrer. Après tout, c'était bien comme ça que ça marchait. Elle se dirigea vers ce dernier un petit sourire sur les lèvres. Arrivée à leur hauteur, elle posa sa main sur l'épaule d'un des garçons avant de dire avec un grand sourire,

    - Excusez-moi, je suis nouvelle ici et je cherche le bureau du principal.

    La réaction ne se fit pas attendre. Elle reçut un regard noir de la part des filles du groupe pendant que les garçons la regardèrent avec envie. Exactement ce qu'elle attendait.

    -Euh O-oui. C'est au fond du couloir à gauche, puis ensuite c'est la deuxième porte de droite.

    - Merci mon chou, dit-elle avant de partir, tout en roulant des hanches.

     

    Finalement, elle arriva devant le bureau du proviseur. Celui-ci lui avait demandé de passer, histoire de régler quelques papiers administratifs. Elle toqua à la porte, attendant qu'on lui dise d'entrer.

    - Entrez dit le directeur, Ah ! Mlle Templeton ! Assoyez-vous, lui dit-il en désignant la chaise. Grisonnant il devait avoir dans la quarantaine et semblait avoir été un ancien militaire.

    - Bien vous avez trouvez facilement ? Demanda-t-il.

    - J'ai demandé mon chemin, dit-elle avec un petit sourire.

    - Mhm. Je suis sûr qu'on vous l’a facilement indiqué dit-il. Essayer de porter des jupes un peu moins courtes. Jusque mi-cuisse nous le tolérons sans collant, pour plus court nous vous demanderons de porter un collant opaque. Il sorti un dossier.

    - Votre dossier n'est pas complet il manque quelque information de base pour que je puisse vous donner votre carte lycéenne et vos certificats.

    Ivy leva les yeux au ciel. Mon dieu, ce lycée ne montait pas du tout dans son estime.

    - De quoi avez-vous besoin comme information ?

    - Votre date et lieu de naissance, sécurité social, adresse mail et postal la vôtre et celles de vos parents ainsi que le nom de votre assurance.

    - Très bien, donnez-moi le formulaire et je vous donnerais ça.

    - Bien. Il lui donna les papiers puis lui, voici votre emploi du temps, nous vous avons mis dans la même classe qu'un de vos cousins, cela facilitera voyez intégration. Je vous souhaite une bonne journée. Essayer de me ramener votre dossier complet avant la fin de la semaine.

    Ivy le remercia avant de jeter un coup d'œil sur son emploi du temps. Elle inspira un grand coup. Bridgeport lui manquait déjà.

     

    Ruben attendait devant la porte du directeur. Il devait faire visiter le lycée à une nouvelle élève. Il priait de toute ses forces pour que cela ne soit pas sa cousine. Il ne voulait vraiment pas se coltiner au lycée en plus d'a la maison. Cependant ses espoirs furent vite réduits à néant lorsqu'il vit sa cousine sortir du bureau accompagner du directeur,

    - Ah Ruben vous êtes là. Très bien je vous laisse faire visiter le lycée à Mlle Templeton. Je compte sur vous pour répondre à toutes ses questions.

    - Mhm. Dit Ruben dans un soupir puis il commença à partir. Voyant que sa cousine ne le suivait pas il lança

    - Dépêches si tu veux pas arriver en retard aux premiers cours.

    Ivy soupira quand le directeur demanda à son cousin de faire la visite guidée, cependant elle détestait encore plus le ton qu'il employait avec elle

    - Tu sais, si ça te fait chier, tu peux te casser et je vais me débrouiller toute seule.

    - C'est ça, je tiens à ma peau contrairement à d'autres. Il lui fit visiter le lycée trop conscient de la proximité de la jeune femme. Il lui présenta la cafet, les salles de travail, la bibli, les différents Bureau des profs avant de lui montrer ces salles de classe.

    - Bon je te laisse j’ai cours ici. Puis il s’arrêta en la voyant faire de même, tu me suis ?

    - j'ai cours ici aussi...

    - C’est une putain de blague, marmonna-t-il avant d'entrer dans la classe et d'aller à sa place habituelle. Il posa son sac sur sa table au fond et se calma comme à son habitude

    Ivy soupira, le comportement de son cousin l'agaçait au plus haut point.

    - Continue à rager comme ça et tu te feras un ulcère avant même pas 30 ans..., Elle rentra ensuite dans la salle après son cousin, avant de se diriger vers une place de libre.

    Ruben resta dans son coin, jusqu'à ce qu'il voie les regards que lançaient les mecs à sa cousine. Il soupira et se raidit lorsque l'un des mecs lança,

    - Tu suces pour combien la nouvelle ? Ta bouche irait joliment autour de ma bite.

    Ruben se leva d'un coup, et attrapa Samuel par le colle

    - Tu lui parles encore une fois comme ça et je t'encastre dans la porte.

    - Bah alors Mr le Délégué ? Encore shooté ?

    - Samuel. Tu lui parles correctement. C'est pas ta putain de poupée gonflable clair ? Et pour ton information le seul shooté ici c'est toi.

    Ivy leva les yeux au ciel avant de se tourner vers le dénommé Samuel.

    - C'est 100€ la nuit, tu peux venir quand tu veux, lui répondit-elle. Avec le temps, elle avait appris qu'il fallait mieux entrer dans les jeux des abrutis dans le genre

    - On dirait que ta pouffe s'est lassé de toi Ruben, dit Samuel avec un rire, quand tu veux. dit-il à l'adresse d'Ivy.

    Ruben lâcha Samuel le poussant violement contre le mur avant d'attraper son sac et de sortir de classe. Le silence se fit alors dans la classe.

    - Faudrait aller le chercher... murmura une petite voix.

    - Qu'il aille se faire foutre ! dit Samuel en se frottant la tête, il m'a défoncé l'arrière du crâne !

    Ivy soupira et lâcha un,

    - Quelle bande d'abruti, avant de sortir son portable et d'envoyer des messages à ses amis resté à Bridgeport

    Le prof arriva et commença l'appel.

    - Myrdyr Ruben ? Le prof leva la tête en n'entendant pas de réponse et le chercha du regard s'attendant à voir son élève endormi. Quelqu'un là vu ?

    - Il-Il est sorti avant que le cours ne commence, il ne se sentait pas très bien...

    - Oh. Vous voulez bien allez voir Eva comment il va ?

    La jeune fille hocha la tête et partie. Le professeur continua l'appel.

    - Je crois ne vous avoir jamais vu en classe, vous devez être la nouvelle élève. Vous pouvez me donner votre nom et prénom et en profiter pour vous présenter à la classe ?

    - Si vous voulez, mais il n'y a pas grand-chose à dire. Je m'appelle Ivy Templeton, je viens de Bridgeport, j'ai 16 ans. Je ne vois pas ce que je peux dire d'autres mais si vous avez des questions, allez-y

    - Est-ce que vous avez des questions à poser à votre nouvelle camarade ?

    Ivy tapotait des ongles sur la table, attendant que quelqu'un lui pose une question

    - Bien nous allons commencer le cours, Ivy suivez avec votre voisin le temps que l'on vous donne les livres.

    Alors que Ruben revenait avec Eva, l’enseignant commença son cours, et la journée s'enchaîna.

    Ruben resta dans son coin, prenant ses notes quand il le fallait, dormait quand il le pouvait. La pause repas arriva enfin, libératrice.

    - Mr Myrdyr ! Etant délégué, je vous charge de donner les cours qu'il manque à Ivy.

    - Ok, dit Ruben en allant vers la cafet. Il était blasé. Il attrapa machinalement son plateau avant de se servir et de rejoindre son frère et sa copine. Il tira le premier sourire de sa journée en les voyant.

    - Hey, dit-il d'une petite voix, tu vas bien Lucy ?

    - Hey Rub', lui dit-elle fatiguée, la reprise est dure, mais ça va. Toi par contre ça à part l'air d'aller.

    Il s'assit à table picorant dans son plateau.

     

    Ivy écouta le cours, suivant sur le livre de son voisin. Qui d'ailleurs n'était pas là et elle lui lança un grand sourire. Quand vint l'heure du repas, la jeune femme se dirigea vers le self, prit son plateau avant de se servir. Une fois servie, elle jeta un coup d'œil à la pièce cherchant une place où s'asseoir, elle remarqua le groupe qu'elle avait abordée dans la matinée. Elle alla les voir avant de dire,

    - Je peux m'asseoir avec vous ? La fille qui avait l'air d'être la leadeuse de la bande, une blonde, lui lança un regard avant de dire,

    - Et pourquoi ?  Ivy la toisa également avant de dire avec un sourire.

    - J'adore ton pull, c'est un Channel c'est ça ? Tu sais que Karl Lagarlfed était mon voisin à Bridgeport ?

    - Vraiment ?! Attends assis-toi et raconte-nous !

     

    La jeune femme s'assit à la table, s'en était presque trop facile. Celui qui semblait être le petit ami de la blonde lui lança un grand sourire qui semblait être plein de sous-entendu auquel Ivy répondit.

    Ruben désigna Ivy qui venait de s'installer à table.

    - Tu vois la rouquine ? C'est elle mon problème et ce problème est aussi ma cousine qui vit chez moi pendant encore au minimum une semaine.

    - Outch... courage.

    Pendant tout le repas, le petit groupe lui posa des questions sur son ancienne vie à Bridgeport, elle apprit aussi leur nom : Sheila pour la petite blonde, Valentin était son petit ami et les deux autres, elle devait avouer qu’elles ne les avaient pas vraiment retenus.

     

    Ruben discuta avec son frère et Lucy souriant doucement. Il la voyait comme sa petite sœur, et elle n'avait pas une terminale facile. En traitement contre un cancer du sang, la jeune femme se retrouverait à souvent manqué des semaines entières voir des mois de cours et ce depuis le début de sa scolarité. Et pourtant jamais elle n'avait retapé une année, elle était une excellente élève et ce grâce à l'aide des jumeaux qui lui avait toujours apporté ses cours et l'aider à réviser entre deux traitements de chimio. Une fois leur repas terminé ils se levèrent.

    - Laisse je vais prendre ton plateau, trésor.

    - Je peux le prendre sur moi tu sais, dit Lucy à Joachim.

    - Nop, je prends les plateaux, dit Ruben et toi tu pousses la miss. Elle est assez fatiguée comme ça.

    - Les garçons vous allez pas me faire le coup à chaque fois que je suis en fauteuil quand même ?

    - Si. Maintenant chut, dit Ruben avec un sourire.

    Lucy leva les yeux aux ciels avant d'abandonner. Ils passèrent près de la table d'Ivy.

    - Tiens. T'es revenue ? T'es pas encore morte Lucy ?

    Lucy se raidit dans son fauteuil mais Joachim et Ruben ne s'arrêtèrent pas continuant à avancer sous les sobriquets du groupe.

    Ivy jeta un coup d'œil à ses deux cousins et la fille avec qui elle était. Elle ne dit rien à la remarque que venait de faire Sheila, se contenta juste de voir ce qui allait se passer.

     

    Lucy se laissa aller dans son fauteuil, fermant les yeux. Joachim serrait les poignées du fauteuil de sa copine a en avoir les jointures blanches. Finalement ce fut Ruben qui craqua.

    - Mais vous pouvez pas lui foutre la paix ? Le jour où un truc dans le genre vous arrivera j'espère pour vous que vous n'aurez personne pour faire ce que vous faites subir à Lucy.

    - Rub... dit Lucy en regardant son beau-frère, laisse. C'est pas leur faute s'ils ont perdu leur cerveau.

    Ivy ne continua à rien dire, observant la scène. Elle n'était pas du genre à se moquer des maladies mais elle comptait bien rester et faire partie de ce groupe qui avait l'air de régner sur le lycée.

    Ruben secoua la tête avant de repartir en grommelant dans sa barbe. Il posa les plateaux avant de sortir, énervé du self.

    - Il est vraiment perturbé hein ?

    - Ouais. Joachim jeta un regard à sa cousine, fait gaffe à tes fréquentations. Y'a de sacrées bandes de cons ici, dit-il à son attention avant de sortir d'un pas plus tranquille avec Lucy.

    - Tu connais Joachim ? demanda l'une des filles.

    - Ouais, c'est mon cousin. Et alors ?

    - Putain ! T'as un cousin canon. Dommage qu'il soit en couple avec le lardon à foulard, lâcha-t-elle.

    - Lindsey s'est pris un râteau de la part de Joachim lorsqu'il jouait encore dans l'équipe, dit Valentin.

    - Bah si elle veut y'a son double, dit-elle en pointant Ruben du doigt qui venait de sortir.

    - Naaaan, il gay ! lâcha Lindsey.

    - Haha non, il ne l'est pas, lâcha Ivy un peu malgré elle.

    - Sérieusement ? Alors tu expliques comment qu'il est dit non à chacune d'entre elles ? Ou alors il se tape des vieilles, dit Valentin.

    - Peut-être qu'il n'a pas envie de se taper des thons, c'est tout.

    Sheila éclata de rire,

    - Je t'aime bien toi, t'as du répondant.

    Lindsey pinça les lèvres, vexée.

    - Mais je ne fais que dire la vérité.

    - C'est pas parce que tu viens de la grande ville, qu'il faut que tu te prennes pour la reine, lâcha Lindsey.

    - Rooh ça va, Lin. Arrête un peu. Tu veux pas aller me chercher une pomme ? J'ai oublié d'en prendre une.

    - Ok, j'y vais Sheila, dit la fausse blonde en se levant.

    - Je ne sais pas si je dois te plaindre ou te trouver chanceuse d'avoir les jumeaux pour cousins, soupira Sheila.

    - Bon, je dois aller à l'entrainement. A ce soir Sheila. Il embrassa sa copine puis se tourna vers Ivy, un sourire charmeur aux lèvres, ravi d'avoir fait sa connaissance Ivy.

    - Moi aussi Valentin, dit-elle en lui rendant son sourire. Puis elle se tourna vers Sheila à vrai dire, pour l'instant, je m'en plaindrais. Ils sont vraiment chiants...

    - Ah ouais ? Ils sont pourtant plutôt populaires dans le lycée... Surtout Joachim, comme il faisait partie de l'équipe avant...

    - Pourquoi il n'en fait plus parti ? demanda-t-elle curieuse

    - Il a quitté l'équipe en début d'année. On sait pas trop pourquoi,  dit-elle en haussant les épaules

    - Hmm je vois, dit Ivy, trouvant cela assez intriguant. Et il y a d'autres potins comme ça que je dois savoir ? Histoire que je me mette à niveau.

    - Oula des centaines ! J'en aurais pour la journée pour te mettre au courant !

    - Ça tombe bien, j'ai tout mon temps.

    Sheila entreprit donc de lui raconter ce qu'il se passait au sein du lycée et les dernières rumeurs et ragots en cours. Beaucoup tournait autour des jumeaux qui intéressaient les gens. Bons élèves, voir excellent faisant partie de plusieurs associations, sportif... et pourtant tellement inaccessibles.

    Ivy trouvait cela vraiment intriguant, elle ne s'était jamais imaginé que ses cousins étaient un peu les coqueluches de son lycée. Finalement, la sonnerie retentit et l'heure de retourner en cours étaient revenu. Devant la classe, elle croisa son cousin. Même si elle savait qu'il allait forcément l'envoyer chier, elle décida d'aller le voir avant de lui dire,

    - Tu sais que tout le monde te croit gay ? Il s'arrêta levant la tête vers elle.

    - Rien à battre, au moins j'ai la paix. Il croisa les bras. On sait tous les deux que s'est faux. Qui t'as raconté ça ? Lindsey je parie ?

    - C'est exactement ça. En même temps, cette fille n'a pas l'air de briller par son intelligence.

    Il eut un demi sourire,

    - C'est le moins qu'on puisse dire, tout ça parce qu'on est les seuls mecs du lycée à pas lui être passé dessus. Il laissa passer son sac devant lui et en sortie une pile de feuille, tiens. Les cours du début d'année, je t'ai photocopié ce que j'avais sous la main, le reste j'te le passerais à la maison.

    - Vraiment tous les mecs du lycée ? Elle fait des journées portes ouvertes ?  dit-elle avec ironie, Merci pour les cours, même si elle s'en foutait un peu.

    - J'en sais rien, je veux pas savoir, mais je pense. Et ouais vraiment. Dans les dernières années... on doit être 3 ou 4 et encore. Je sais pour mon frère et moi mais même mon ancien meilleur pote lui est rentré dedans. Il haussa les épaules. De rien. Puis il rentra en classe reprenant sa place habituelle. Pour la première fois depuis l'arrivée d'Ivy, il lui avait parler normalement se comportant presque gentiment avec elle.

    Ivy eu un petit sourire, enfin une conversation normale avec son cousin. Au moins elle n'allait pas avoir le droit à des regards noir le temps de son séjour chez eux.

    Ruben attendit le début du cours, dormant à moitié. Il n'avait qu'une envie rentrer et dormir. Il n'avait quasiment pas fermé l'œil de la nuit. Finalement il finit comme souvent par dormir à moitié en prenant ses notes. Lorsque la dernière sonnerie retentit, il rangea ses affaires et sorti se dirigeant vers son casier.

    - Ruben !

    - Eva ? dit Ruben en se retournant surpris.

    - Euh... je...je... elle se mit à rougir, je-j'aurais voulu savoir si.... Tu aurais été d'accord p-pour venir au cinéma avec moi ce week-end...

    Ivy s'était rendu à son casier, essayant le code qu'on lui avait donné mais, cela ne marchait pas. Elle soupira, son cousin avait dû se tromper quand il le lui avait passé. Elle alla le voir mais, en arrivant à sa hauteur, elle remarqua qu'il était déjà en pleine conversation

    Ruben était surpris. Ainsi Eva avait vraiment un crush sur lui comme le lui disait son jumeau ? Est-ce qu'il devait lui donner sa chance ? Elle était plutôt mignonne et avait ce petit quelque chose d'attachant...

    - Je suis pas quelqu'un de bien pour toi Eva, dit-il doucement.

    - Je-je voudrais juste passer une journée en dehors des cours avec toi... Mais je sais que… Enfin je ne me fais pas d'illusion... c'est juste amicale d'accord ? Dit-elle très vite et d'une voix tremblante. Il aperçue sa cousine au loin.

    - Ok. Je passerais te chercher samedi. Mais... N'espère pas trop d'accord ? Tu es vraiment adorable et je n'ai pas envie de te blesser.

    - P-promis, merci... Je t'enverrais mon adresse par mail.

    - Ok. A demain Eva.

    Il posa une main sur son épaule avant de se diriger vers sa cousine.

    - Un soucis Ivy ?

    Ivy avait écouté la conversation sans vraiment interagir.

    - Le code du cadenas que tu m'as passé ne marche pas... Pourquoi tu dis que tu n'es pas un mec pour elle ? Elle a l'air mignonne.

    Ruben fronça les sourcils,

    - Bizarre... Il est où ton casier ? demanda-t-il. Son regard se fit sombre, parce que je suis incapable de lui donner ce qu'elle attend. Je vais juste la faire pleurer et être un énième salaud dans sa vie. Je suis pas comme Joachim. Je sais ce qu'elle veut et je ne peux pas le lui donner. C'est là ? demanda-t-il en désignant le casier.

    Ivy fit un petit signe à Ruben pour lui dire de la suivre. Suite à ce qu'il lui dit, la jeune femme ajouta,

    - Et qu'est ce qui te fait dire ça ? Tu peux être quelqu'un de bien si tu en as envie…

    Il eut un rire jaune,

    - Tu sais pourtant mieux que quiconque à quelque point je ne suis pas quelqu'un de bien. Il trifouilla le cadenas de sa cousine, entrant le code, puis donnant un coup dans la porte qui s'ouvrit. Il se baissa et regarda au verrou. Il trifouilla la taule, la replaçant. Voilà, ça devrait être régler. La taule était tordue et bloquait l'ouverture.

    Ivy haussa les épaules,

    - J'ai connu pire... Merci pour le cadenas.

    Ruben eut un sourire triste,

    - Pire que ça ? Et bin... Heureusement qu'on est que cousin et pas frère et sœur... Il secoua la tête. Bon, je t'attends dehors pour rentrer, c'est moi qui te conduis, Joachim ramène Lucy.

    - Ok, je récupère mes affaires et j'arrive.

    - Ok. Il sortit, et attendit sa cousine à côté de la voiture. Une fois celle-ci là il monta et prit le chemin de la maison.

     

    Le trajet jusqu'à la maison fut plutôt silencieux, au bout d'un moment elle décida e rompre le silence

    - Sheila organise une soirée samedi, tu vas y aller ?

    - Nop, je vais pas à ces soirées. Pis j'ai un truc samedi soir.

    - Ah oui c'est vrai... Ton cinéma. Bah, tant pis.

    - Tu devrais pas trainée avec Sheila et sa bande.

    - Et pourquoi ?

    - Parce que c'est pas le genre de personnes fréquentable. Elles sont du genre à se faire payer pour leur service. Réellement. Ou a t'en donner pour une quelconque raison.

    - Hmmm, je trouve que ça me correspond plutôt bien, en quelque sorte.

    - Tu n'es pas une pute et tu ne donnes pas d'argent pour qu'on couche avec toi.

    Ivy haussa les épaules,

    - Je n'en suis pas très loin... Tu devrais bien le savoir non ?

    - Tu n'es pas une pute, répéta-t-il en serrant le volant. C'est beaucoup plus trash que ce que tu as fait, que ce qu'on a fait.

    - Tu ne sais pas tout ce que j'ai fait.

    - Et je ne veux pas le savoir ou je vais m'énerver et dans la mesure où je conduis, je pense que rentrer vivant à la maison n'est pas une option.

    - Pourquoi tu serais énervé ?

    Ruben respira lentement, avant de lâcher sombrement.

    - Parce que la fille sur laquelle j'ai un crush depuis des mois est une rouquine d'un soir. Et que cette même rouquine s'avère être ma cousine.

    Ivy regarda Ruben, étonnée, elle ne s'attendait pas à cette réponse.

    - Tu as vraiment eu un crush sur moi pendant plusieurs mois ?

    - Et je l'ai toujours, marmonna-t-il.

    Ivy inspira un grand coup,

    - C'est problématique ça...

    - Nan tu crois ? Demanda-t-il ironiquement.

    Ivy descendit de la voiture avant de se retourner vers Ruben.

    - Tu devrais passer à la soirée de Sheila avec ton rencard quand votre séance sera finie... Ça pourrait être plus sympa que ce que tu penses.

    Ruben haussa les épaules,

    - On verra.

    - C'est comme tu veux. dit-elle avant de rentrer dans la maison

    Ruben la suivit peu après et alla dans la chambre de son frère. Il travaillait directement ses cours. Avant de regarder dehors s'ennuyant ferme.

    Ivy entra dans sa chambre temporaire avant de se laisser tomber sur le lit. Elle jeta un coup d'œil à ses cours mais fini par s'en désintéresser. Elle détestait bosser.

    « Chapitre 166: Chapitre 168: »

  • Commentaires

    1
    Mardi 10 Décembre 2019 à 20:26

    "C'est pas leur faute s'ils ont perdu leur cerveau." MAIS ILS ONT TOUJOURS LEURS CHEVEUX HAHA... Désolée, j'ai honte ;-; 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :