• Chapitre 163: Take me to church, I'll worship like a dog at the shrine of your lies, I'll tell you my sins and you can sharpen your knife, Offer me that deathless death

     Beth se préparait tranquillement dans les coulisses. Ils avaient repris leur concert depuis plusieurs mois. Elle regarda par la fenêtre, observant la neige tomber. Ils donnaient leur dernier concert avant les fêtes de fin d'années. Elle était à la fois heureuse et triste que cela se termine déjà. Elle finit de s'apprêter enfilant sa robe et faisant une dernière retouche à son maquillage avant de se tourner vers Ulysse qui venait d'entrer dans la pièce.

    - Tout est prêt ? demanda la jolie blonde avec un sourire.

     

    Ulysse regarda le petit boîtier qu'il tenait dans sa main avant de l'ouvrir. A l'intérieur, une bague. Il comptait demander Beth en mariage ce soir. Certains diraient que c'était précipité, qu'ils ne sortaient ensemble que depuis quelques mois, qu'ils étaient encore jeunes mais, Ulysse répondrait que, vu depuis le temps qu'ils se connaissaient, ce n'était pas trop tôt. Ulysse referma le boitier avant de le mettre dans la poche de sa veste. Il essaya de rester serein mais, il ne pouvait s'empêcher de ressentir du stress. Une demande en mariage, ce n'est pas rien.

    Il finit par rejoindre Beth dans leur loge, elle finissait de se préparer.

    - Oui, tout est prêt, dit-il avant de déposer un baiser sur sa joue

    Beth sourit et caressa doucement la joue d'Ulysse

    - C'est moi ou...tu es stressé ? Se méprenant sur la cause de son stress elle déposa un doux baiser sur ses lèvres, tout va bien se passer nounours..., murmura-t-elle, on reprend la tournée le 12 janvier, c'est juste une pause pour les fêtes, le public ne va pas s'envoler.

    - Non, non, ça va ne t'en fais pas, dit Ulysse avec un petit sourire. Beth lui sourit puis elle entendit quelqu'un toquer,

    - Oui ?

    - Bientôt prêt ? Plus que quinze minutes avant d'entrer en scène. dit leur agent avec un sourire, mettez-nous le feu ce soir ! Il faut marquer les esprits !

    - Nous sommes prêts, dit Beth après avoir jeté un coup d'œil à Ulysse.

     

    Ils montèrent sur scène. Le public était survolté. Leurs concerts étaient de plus en plus réputés aux fils des années et plus le temps passaient, plus les salles étaient combles, plus ils étaient demandés. Beth était comme en transe, comme à chaque fois qu'elle commençait à jouer.

    Le concert allait toucher à sa fin mais avant ça, Ulysse s'empara du micro prenant une grande inspiration.

    - Avant de vous quitter, j'ai une annonce à faire.

    Beth regarda Ulysse assez surprise mais sans pour autant se départir de son sourire. Il avait sûrement prévu quelque chose sans lui en faire part. Elle l'écouta alors, attendant la suite, sans se douter que ce jour serait sûrement le plus beau de sa vie.

    - Comme beaucoup d'entre vous le savent surement ou non, je ne suis plus célibataire. Un bruit d'exclamation souleva la foule, oui oui je sais. Moi aussi je vous aime tous mais... Le fait est que depuis quelques mois je suis en couple avec la personne la plus gentille, la plus merveilleuse sur terre, je parle bien sûr de Beth. Il s’arrêta avant de se tourner vers Beth, j'ai toujours été un peu con et j'ai mis du temps à me rendre compte.... Trop de temps. Et je pense qu'on en a assez perdu comme ça. C'est pour ça que ... Il alla prendre Beth par la main pour la rapprocher de lui avant de mettre un genou à terre et sortit l’écrin de sa poche, Beth, voudrais-tu être ma femme ?

     

    La foule retint son souffle, suspendu aux lèvres de leur Rockstar préférer. Beth quand a elle avait la bouche grande ouverte d'étonnement tandis que ses yeux s'emplissaient de larmes de joie.

    - Ulysse... murmura-t-elle, l'écho résonnant dans son micro tout comme dans la salle aussi silencieuse qu'une église, oui. Cent fois oui !

    Elle regarda le jeune homme passer la bague à son doigt fin puis se relever lentement. Elle lui sauta au cou, l'embrassant sans pudeur devant la foule qui explosa sous les vivats. Elle crut que son cœur allait exploser de joie. Jamais elle ne s'était attendue à ça... Elle n'avait tout d'abord pas compris pourquoi il avait commencé ainsi puis elle s'était sûrement dit qu'il voulait officialiser leur relation aux yeux du monde people. Beaucoup de racontars tournaient autour d'eux après tout. Elle n'arrivait même plus à expliquer la joie qu'elle ressentait à cet instant présent. Elle avait l'impression qu'une aura de bonheur et de joie gravitait autour d'elle.

     

    Ulysse sentit aussitôt tout son stress redescendre. Il prit Beth dans les bras avant de l'embrasser avec passion. Il ne se sentait tout simplement heureux et sur cette grande scène, devant des milliers de personne, il avait l'impression de n'être que deux. Beth et Lui. Dans leur bulle. Coupé du monde.

    - Je t'aime, lui dit-il entre deux baisers.

    Beth sourit contre ses lèvres, ses larmes de joie donnant à leur baiser un doux goût de sel. Elle avait presque oublié la foule autour d'eux, dans les bras d'Ulysse, elle oubliait le monde autour d'elle. Il avait cet étrange pouvoir sur elle, de la faire se sentir spéciale et unique aux milieux de tous les autres.

    - Je t'aime, chuchota-t-elle aussi avant de l'embrasser à nouveau tandis que la foule applaudissait à tout rompre réclamant une autre chanson.

    - On leur fait notre nouvelle chanson en avant-première ? lui chuchota Ulysse un petit sourire aux lèvres

     

    Beth s'écarta un sourire aux lèvres hochant la tête. Tandis que sa voix mélodieuse, s'élevait doucement en a capella faisant peu à peu taire le public. Tenant la main d'Ulysse, celui-ci la conduisit au piano auquel il s'installa tandis qu'elle prenait place à côté de lui. Leur chanson, un texte qu'ils avaient écrit à quatre mains tout comme ils l'avaient composé. Quatre mains, deux personnes, deux corps mais une seule âme. Une seule mélodie. La voix d'Ulysse se joignit alors, d'abord basse puis de plus en plus forte tandis que leurs doigts mêlés voletaient sur les touches sans jamais se heurter. Une fois la chanson terminée, une salve d'applaudissement se fit entendre dans le public. Son succès était certain. Beth sourit, se leva et salua le public avec Ulysse. Clôturant le spectacle. Lorsque le rideau se referma sur eux, plusieurs personnes sortirent des coulisses en applaudissant. Leur manager, les metteurs en scènes, mais, surtout, leur famille. Beth serra la main d'Ulysse, les larmes aux yeux.

    - Alors, ça fait quoi d'avoir la bague au doigt ? demanda Ulysse avant de déposer un petit baiser sur la joue de Beth. Beth sourit, heureuse comme jamais,

    - D'être tienne. Vraiment. Elle ne savait pas comment exprimer ce sentiment de joie qui l'envahissait tout entière. Elle avait le sentiment qu'en devenant la femme d'Ulysse, elle devenait quelqu'un, une personne à part entière. Elle lui vola un baiser avant que leur famille ne les approche, les félicitations accolades et autres défilèrent alors. Gwen s'approcha d'eux, et Beth se raidit, qu'allait-elle dire ?

    Ulysse voyant Gwen approcher soupira. Il avait l'impression qu'elle n'était pas là pour les félicitations.

    - Hey...

    Beth passa son bras sous celui d'Ulysse, serrant doucement son bras.

    - Salut... murmura-t-elle à l'adresse de Gwen.

     

    Personne ne les observait, tous trop occupés à discuter, les parents parlaient des préparatifs du mariages, imaginant déjà de grandes choses, les dates, les lieux, la robe. Ils étaient ravis de ce mariage. Gwen regarda son frère et sa "fiancée". Elle était à la fois super heureuse pour eux, depuis ado elle les voyait toujours ensemble et c'était pire qu'une évidence qu'ils devaient finir ensemble mais... mais elle en voulait toujours à Ulysse pour ce qu'il lui avait fait. Enfin, avec quelques mois de reculs, elle s'était rendue compte que tout n'était pas aussi rose et beau. Elle se doutait que Logan voyait quelqu'un d'autre, elle en était même sûre. Mais elle aurait pensé que c'était Jessy. Jamais son frère. C'était surtout le fait que ce soit son frère qui l'avait blessée. Elle fixa le couple et laissa un fin, très fin sourire se dessiner sur ses lèvres.

    - T'as pas intérêt à la faire souffrir, dit-elle cependant, très froide. Parce que, tu as une femme en or à tes côtés, c'est la seule. La seule qui quoi que tu fasses resteras près de toi. Mais si tu la blesses, dit-elle pointant son frère du doigt. C'est moi qui viendrait te botter le cul, parce qu'elle en serra incapable.

    Beth regarda Gwen surprise, ne sachant que dire et serra seulement très fort le bras d'Ulysse. Elle était à la fois touchée mais aussi effrayée. Touchée parce que c'était la façon à Gwen de dire qu'elle était heureuse pour eux mais aussi effrayée parce qu'elle comprenait que la jeune femme était encore très blessée et pour le coup très sérieuse lorsqu'elle disait qu'elle botterait le cul d'Ulysse à sa place.

    - Ne t'en fais pas, je n'ai pas l'attention de la faire souffrir, dit-il avec un sourire avant d'ajouter, je suis désolé Gwen... Pour tout...

    Gwen sourit et s'avançant alors prenant Beth dans ses bras et chuchotant à son oreille,

    - Tu es ce qui lui est arrivée de mieux. Tu le rends capable de choses, qu'il serait complètement incapable de faire sans toi. Merci.

    Beth fut surprise et rendit son étreinte à Gwen.

    - C'est réciproque... Il m'a tellement aidée...

     

    Gwen lui sourit seulement avant de se tourner vers son frère et de le prendre à son tour, longuement dans ses bras et... de fondre en larmes. Elle avait besoin de son grand-frère. Elle en avait assez de cette distance froide entre eux, elle avait besoin de leur fou rire, Mais surtout, elle avait besoin de lui, qu'il la réconforte comme à chaque fois qu'elle s'était faite larguée. Comme avant.

    Ulysse serra fort Gwen contre elle. Il n'aimait pas cette atmosphère de tension entre eux et voulant que tout aille pour le mieux. Après un moment, la jeune femme s écarta de son frère séchant ses larmes et partit sans dire un seul mot de plus. Beth la regarda s'éloigner, inquiète. Elle avait un mauvais pressentiment. Elle posa sa tête contre l'épaule d'Ulysse tout en l'enlaçant.

    - Ça va ? tu as l'air anxieuse ?

    -  Je m'inquiète pour Gwen, murmura-t-elle,

    - Ah bon ? Pourquoi ?

    - Je sais pas.... J’ai un mauvais pressentiment.

    - Ne t'en fais pas...

     

    Beth se serra contre lui sans répondre. Sa façon à elle de dire qu'elle allait essayer. Elle ne put guère s’inquiéter plus, sa mère et sa belle-mère lui tombant dessus complètement excitée… Elles avaient des centaines d’idées. Beth sentait que les mois à venir allaient être très mouvementés.

    « Chapitre 162: Blow kiss, fire a gun. All we need is somebody to lean on.Chapitre 164: »

  • Commentaires

    2
    Mardi 3 Mars à 09:41

    Oh la la une demande en mariage en plein concert et aux yeux de tous il déclare son amour, c'est magique ! 

    Gwen et Ulysse se réconcilient enfin ! !

    Oh.. oh.. le mauvais pressentiment de Beth m'inquiète un peu...

     

    1
    Mardi 10 Décembre 2019 à 19:39

    Mazel Tov ! (en vrai, faire la demande sur scène, c'est tellement cliché haha)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :