• Chapitre 150: We can hitch a ride to Rockaway Beach

    Chapitre 150: We can hitch a ride to Rockaway Beach

    Aujourd'hui, premier jour des vacances. Aussi le départ de la petite famille vers Isla Paradiso. À l'exception que cette année, il y avait une invitée. Beth avait décidé de se joindre aux Malek pendant les vacances de printemps. La jeune femme était restée dormir la veille pour pouvoir partir de bonne heure le jour du départ. Ce qui n'était pas une mauvaise idée car à 7h du matin, la mère (c'te bonasse parfaite) entra précipitamment dans la chambre d'Ulysse avant de dire.

    - Allez allez debout !! On part bientôt. Faut pas traîner. Après quoi elle ouvrit en grand les rideaux de la chambre.

    - maaaaaaaaan' dit Ulysse en s'emmitouflant sous la couette. On a le temps !

    - Nan ! On a un avion à prendre. On doit aller à l'aéroport, puis enregistrer les bagages, puis passer le contrôle, puis encore un autre contrôle et...

    - Mais maman ! L'avion part à 15h.

    - Je n'aime pas le retard. Sur ce, elle sortit de la chambre en faisant une super sortie dramatique, bitch I'm flawless, tmtc, tu peux pas test.

    Chapitre 150: We can hitch a ride to Rockaway Beach

    - Bordel elle est chiante avec ça, ronchonna Ulysse qui n'avait toujours pas bougé et qui ne se décidait pas à se lever.

    Beth tomba du lit lorsque la mère d'Ulysse entra dans la pièce, réveillée en sursaut et ayant l'habitude de dormir au bord du lit, c'était inévitable qu'elle en tombe. Elle se mordit la lèvre et, lorsque la mère d'Ulysse fut sortie, elle éclata de rire avant de s'asseoir regardant son ami. Elle était légèrement décoiffée, mais les yeux rieurs et le teint frais.

    - Allez debout, on a de la route jusque l'aéroport, et te connaissant il va te falloir un moment pour émerger. Café ? dit-elle avec un sourire en se levant et en réajustant son pyjama.

    - Non mais à quoi ça sert de partir aussi tôt ? râla Ulysse

    - Il te faut du temps pour te préparer mon coco, et il faut au moins une heure pour aller à l'aéroport, sachant qu'il faut être 2h à l'avance là-bas, ça fait 13h, plus une heure de route, 12h, plus trente minutes pour trouver une place, 11h30, plus ton temps de préparation, soit réveil, petit déjeuner, habillage et finition des bagages ? Et aussi, on est beaucoup à partir, donc faut de la marge, 7h.

    - Grmpprprh, dit Ulysse qui n'aimait pas avoir tort, encore plus le matin, Et encore... J'suis sûr que mon père a réussi à négocier le truc... Sans ça on serait partis à 5h du matin...

    Beth rit devant la mauvaise humeur de son ami, elle s'assit sur le lit et s'approchant, déposa un baiser sur sa joue.

    - Estime-toi heureux alors, tu as gagné 2h de dodo et là encore 10 min voir 20 le temps que je nous prépare le p'tit déj', alors, dis-moi ce que tu veux manger. Dit la blondinette les yeux rieurs.

    - Rien. 

    Beth le regarda en faisant les gros yeux

    - Et tu me dis ça maintenant après que j'ai dit à ta mère que je faisais le p'tit déj aujourd'hui ? Tu vas me faire le plaisir de descendre et de petit déjeuner quand même, dit Beth.

    - Ma mère ne prend pas de petit-déj non plus ... "

    Beth s'assit sur le lit

    - Je suis la seule à manger le matin c'est ça ?

    - Non y'a mon père et ma sœur

    - Okay, tu ne bois rien non plus je suppose ? Dit la jeune fille en se mettant dans l'ombre de la pièce pour se changer.

    - Nan.

    Beth, après s'être habillée, descendit. Elle était déçue mais tâchait de ne pas le montrer, c'est donc avec le sourire qu'elle se mit aux fourneaux préparant des pancakes pour le petit déjeuner ainsi que du café. Heureusement qu'il n'y avait encore personne dans la cuisine, pensa la blonde. Gwen arriva dans la cuisine, elle avait déjà préparé toutes ses affaires et les avaient posées devant la porte d'entrée.

    Chapitre 150: We can hitch a ride to Rockaway Beach

    - Hmmm ça sent bon ! dit-elle avec un sourire

    Beth sourit.

    - Bonjour, j'espère qu'ils seront bons, c'est une nouvelle recette que j'ai trouvé. Elle mit les derniers pancakes dans le plat avant de le poser sur la table

    - Et voilà, c'est prêt !

    Gwen s'installa à la table avant de se servir. Son père les rejoignit rapidement suivit de sa mère.

    - Hmmm. C'est vraiment bon. Pourquoi t'en fais pas plus souvent maman ?

    - Parce que les crêpes c'est mieux.

    - Je ne connais malheureusement pas la recette des crêpes... vous voulez goûtez ? propose Beth à la mère d'Ulysse et Gwen.

    - Ah non, désolée. Ce n'est pas contre toi mais je ne peux vraiment rien avaler le matin

    - Je vous en garde pour plus tard ? proposa la blondinette. Elle commença à se servir prenant une assiette de pancake et un café.

    - Pourquoi pas ?

    Beth hocha la tête commença à manger tranquillement en buvant de temps à autres un peu de café.

    - Bon. On y va ? demanda la mère à peine 5 minutes après

    - Chérie, on a le temps...

    Beth avait terminé de manger et faisait la vaisselle, une fois cela elle mit le reste des pancakes non mangés dans un tupperware qu'elle posa dans l'entrée, une fois cela fait, elle s’éclipsa rapidement remontant dans la chambre d'Ulysse.

    Chapitre 150: We can hitch a ride to Rockaway Beach

    - Ulysse ? murmura la blondinette,

    - Mmmgmggrgr, marmonna Ulysse qui était encore dans son lit

    Beth rit et s'avança dans la chambre à tâtons elle finit sa valise avant de passer rapidement à la salle de bain, terminant de se coiffer et maquiller légèrement, puis elle revint dans la chambre et s'assit près d'Ulysse, touchant son bras.

    - Ulysse ?

    - Laisse-moi dormiiiiiiiiiiiir

    - Nooon, faut que tu te lèves, il est taaaaaaard, ta mère va finir par hurler. dit Beth en se penchant vers lui tout en chuchotant.

    -  J'ai pas peur de ma mère

    - Je l'ai jamais vu énervée, mais je pense que tu devrais.... Et peut-être que si tu te lèves quand on sera arrivés je te ferai un massage… dit son amie. Depuis Thanksgiving il ne cessait de lui en réclamer, elle n'avait cédé qu'une fois depuis cette fois-là, au grand plaisir d'Ulysse qui s'était complètement endormi.

    - Hmmmmmm. Ok, tu m'as convaincu.

    - Yes ! Allez, wake up honey ! dit-elle avec un sourire.

    - J'arrive, j'arrive.

    - Je t'attends en bas alors

    Beth prit son sac et le descendit dans l’entrée. Ulysse se prépara vite fait avant de prendre son sac. Heureusement qu'il avait pensé à préparer tout ça la veille. En descendant, il eut le droit à une remarque de Gwen :

    - Eh bah. On a failli attendre !

    Ah, la crise d'ado... pensa Ulysse. Beth regarda la petite famille, se tenant dans un coin, souriant. C'était la première fois qu'elle passait vraiment du temps avec la famille d'Ulysse, elle n'avait pas trop été chez Ulysse et les rares fois ses parents n'étaient pas là.... Elle était pensive un peu dans ses pensées, espérant ne rien avoir oublié...

    Finalement la petite famille et Beth prirent la route en direction de l’aéroport. Bien évidemment à cause de l’avance qu’ils avaient pris, ils restèrent poireauter un long moment avant de pouvoir aller dans l’avion.

    Chapitre 150: We can hitch a ride to Rockaway Beach

    Une fois dans l’avion et pour passer le temps, Beth qui avait toujours son calepin sur elle, le sortit et commença à écrire en chantonnant.

    "I'm gonna marry a rockstar

    I'm gonna move downtown

    Lofted bed above his practice space, guitars hanging all around

    He'll wake up while I'm whispering "Babe, it's almost noon"

    But we could kiss all day in this tiny room

    We like walking wearing black matching Converse shoes

    Instead of diamond rings we get new tattoos

    Instead of walking down the aisle it's a backyard gig

    Just an ice cream cake and the people we dig"

    - Tu écris quoi, Princesse ? demanda Ulysse à Beth

    Beth continua d'écrire

    «Oh yeah yeah yeah yeah yeah yeah

    Yeah yeah yeah yeah yeah yeah yeah yeah

     

    I'm gonna marry a rockstar

    Go to every last show

    Nod my head to the bass drum from the very front row

    I help my baby move his gear to the stage from the van

    I take pictures on his phone for his Instagram

    He's gonna make it big, he's gonna sell so many tracks

    And through the ups and downs I'll be the lover that lasts

    Oh yeah yeah yeah yeah yeah yeah

    Yeah yeah yeah yeah yeah yeah yeah yeah

     

    I don't mind picking up the bill

    It won't be long until a studio in the hills

    A souped-up mixing board, sometimes he'll let me record

    The little poems I write, then we go out at night to the Satellite

     

    He plays his guitar for so many bands

    He's got those talented, rough, rock 'n' roll type hands

    And I feel 'em on my back, on my neck, on my face

    Every chord progression makes my heart just race

    When he sees me in the crowd points and blows me a kiss

    Don't really know how life can get much better than this

    Oh yeah yeah yeah yeah yeah yeah

    Yeah yeah yeah yeah yeah yeah yeah yeah

     

    I'm gonna marry a rockstar, and when he's touring 'round the world

    I'll send him unreleased Walking Dead episodes, so on the plane he's not bored

    He sends a picture of the buildings in each new city

    He texts me every afternoon just to say "you're pretty"

    And before I go to bed "miss you, baby, goodnight.

    Kissy heart emoji

    Do you need sexy Facetime?"

    Never worry 'bout a local groupie trying to take a ride

    My lover only likes ladies twitter verified, like me

    Yeah yeah yeah yeah yeah yeah

    Yeah yeah yeah yeah yeah yeah yeah

     

    I'm gonna marry a rockstar

    We got a love you can't doubt

    Wrinkle right up next to each other

    We'll get old but stay loud

    Oh yeah yeah yeah yeah yeah yeah

    Yeah yeah yeah yeah yeah yeah yeah yeah"

     

    -        Tu écris quoi princesse ? demanda Ulysse à Beth.

    Beth termina d’écrire et la fit lire à Ulysse,

    - C'est vachement bien ! dit Ulysse avec un grand sourire, Le premier morceau de notre futur album.

    - Accompagnement guitare et batterie ! dit Beth, elle éclata de rire, si tu le dis, au fait, la journée des talents est maintenue au lycée ou pas du coup ?

    - J'en ai aucune idée...

    - Dommage, je pense qu'on aurait géré... Elle était à la fois déçue et infiniment soulagée, elle avait toujours très peur de se produire en public. Elle referma son carnet, fredonnant l'air qu'elle a dans la tête.

    - Un lycée n'est pas assez bien pour nous, dit Ulysse en riant

    - Peut-être mais c'est un début et... non rien.... S’arrêta, se mordant la lèvre. Pensive, elle regarda Gwenn et les parents de son ami rire un peu plus loin

    - Quoi ? demanda Ulysse curieux

    Beth se mordille la lèvre, avant de chuchoter,

    - M'aurait prouvé que j'étais capable de les affronter... chuchote-t-elle, qu'ils... ne m'ont pas autant... ne termine pas sa phrase, le mot flottant entre eux.

     Ulysse prit la main de Beth entre les siennes

    - Hey. Si tu veux quand on sera de retour, on le fera ce concert. Sans permission, en mode j'm'en bats les steaks.

    Beth serra la main d'Ulysse en retour, un sourire timide sur les lèvres

    - Je... sais pas si j'y arriverai... ça fait peur quand même...

    - Mais si tu en seras capable, je le sais. Je crois en toi.

    - Tu crois beaucoup trop en moi... Merci. Elle fit un bisou sur la joue d'Ulysse, souriant légèrement.

    - J'ai bien vu comment tu es quand tu joues alors je sais parfaitement que tu en es capable, dit Ulysse en la prenant dans ses bras.

    - J'espère, dit la blonde en se laissant aller contre lui. 

    - Rooooh vous êtes trop mignons les jeunes, dit la grand-mère assise à côté d'eux dans l'avion, vous êtes ensemble depuis combien de temps ?

    Ulysse rigola à cette phrase avant d'ajouter,

    - Depuis cinq ans, même qu'elle attend mon enfant.

    Beth rougit, et regardant la grand-mère, elle commença à bafouiller.

    - Je... nous...

    Et en entendant Ulysse elle ouvrit grand la bouche, restant comme deux ronds de flan.

    -  Haaaaan ! dit la grand-mère avec des étoiles plein les yeux. Vous savez ce que c'est ?

    - Oui oui, c'est un garçon et il s'appellerait Roger-Adrien-Jean

    - Ulysse arrête de dire des... elle fut coupée par la grand-mère qui s'extasia sur le couple de futurs parents qu'ils n'étaient pas.

    - Ooooow je voiiiiiiiis.

    - Seulement comme on a eu l'enfant hors mariage… son père m'en veut terriblement. C'est pour ça qu'on s'enfuit, sinon il va essayer de me tuer.

    - Vraiment ?!

    - Je vous le jure ! dit Ulysse en prenant un air très sérieux.

    - Ulysse ! Arrête de dire des bêtises ! Pesta Beth, essayant de se dégager des bras d'Ulysse qui l'avait enlacé comme il le faisait avec ses "petites amies". Son cœur battait la chamade, et elle rougissait. Pourquoi avait-il fait ça ? C'était un sujet un peu tabou pour elle, "amoureux" et "sexe" était des sujets sensibles pour elle. La vieille dame lança un regard surpris. Ulysse lui répondit tout simplement

    - Les hormones... avant de se tourner à Beth et murmurer

     - J'ai dit quelque chose qu'il fallait pas ?

    Beth le regarda lui faisant les gros yeux, et murmura de façon à ce que la dame âgée ne l'entende pas,

    - Désolée de te décevoir, mais... mon père t'adore, nous n'avons pas d'enfant ensemble et... je ne suis pas... ta... petite amie..., elle rougit à ses mots. Se mordant la lèvre.

    - Mais... Je le sais, dit Ulysse en fronçant les sourcils, Mais... Tu me connais, j'adore dire des conneries. Surtout aux personnes âgées, ils croient tout et n'importe quoi.

    - Je sais mais... je... elle s'arrêta avant de se lever, se dégageant, je vais me chercher un truc à boire... tu veux quelque chose ? Elle était mal à l'aise, pourquoi cette blague-là plus qu'une autre la gênait ? Elle était pourtant habituée... Qu'est-ce qui avait changé pour qu'elle ne joue pas le jeu comme d'habitude ?

    - Euuuh. Ouais, ramène-moi un coca, s'il te plaît. Il fit la moue, il semblait avoir vexé Beth et ne comprenait pas sa réaction

    Beth partit rapidement vers l’hôtesse la plus proche. Elle avait l'impression que son cœur allait sortir de sa cage thoracique. Elle se sentait mal, et ne comprenait pas pourquoi, finalement après s'être arrêtée pour commander les boissons, elle prit le temps de se calmer. Prenant du recul, elle mit sur le compte de sa mauvaise nuit son comportement actuel, il faut que je m'excuse auprès d'Ulysse... pensa la jeune fille. Elle prit les boissons, paya et retourna vers Ulysse et la vieille dame en pleine conversation. Elle se rassit, lui tendant sa bouteille.

    - Tiens, dit-elle avec un sourire, désolée murmura-t-elle dans le creux de son oreille au passage.

    - C'est pas grave. Je m'excuse aussi, dit Ulysse en souriant. Même s'il ne se jugeait pas vraiment coupable mais son père lui avait dit qu'il valait mieux toujours s'excuser si on voulait éviter de se prendre la tête. Dans la tête des femmes, l'homme était toujours fautif, point barre.

    - Tu n'as pas à t'excuser, dit-elle posant sa tête sur son épaule, c'est moi, j'ai pas bien dormi... Elle but une gorgée d'eau avant de fermer les yeux.

    - Hmmmm vraiment ? Pourtant tu as ronflé toute la nuit.

    - Que tu crois, je me suis réveillée au moins six fois... De toute façon quand tu dors, la maison pourrait s'écrouler que tu ne te réveillerais pas, rigola la blonde.

    - C'est pas faux !

    - Tu vois, donc si je me suis réveillée six fois. Y'a même une fois j'ai cru t'avoir réveillé... mais en fait non, t'avais juste décidé de dormir sur mon ventre. Dit la blonde prenant une voix blasée, juste pour le faire rire.

    - Désolé, quand je dors j'aime bien prendre toute la place, dit-il en riant

    - Ça me gêne pas, tu me tiens chaud, au moins j'ai toujours une couverture ! Et l'été tu vas apprécier, je suis absolument, tout le temps, gelée.

    - Ah bah tu vas voir, à Isla Paradiso, tu ne vas pas avoir froid !

    - J'espère ! J'ai qu'un seul gilet, dit la blonde en riant.

    - Tu n'en aurais même pas besoin !

    - On verra ça, en tout cas, sache que tu auras toujours un climatiseur à portée de main.

    - En fait tu as toujours froid, moi j'ai toujours chaud... Tu es une vampire et je suis un loup garou ! Tout s'explique !

    - Merde je suis démasquée ! dit la jeune fille, rassure-moi on fait pas un remake de Twilight hein ?

    - Ergh non ! Je suis mille fois plus beau que l'autre là... Dont j'ai oublié le nom.

    - J'en ai aucune idée, j'ai détesté les films

    - Je pense que si je devais être un loup garou, je ressemblerais plus à ceux de True Blood. Musclé, canon, avec des fesses parfaites...

    - Tu te décris là, mon cher... Dit-elle, t'as juste oublié le regard de braise.

    - Ah oui c'est vrai, heureusement que tu es là pour me le rappeler.

    - Oui. Tu fais tomber les filles comme des mouches avec, dit-elle en gardant les yeux fermés, la tête toujours sur l'épaule de son ami. Je pense que certains aimeraient l'avoir ton regard de braise.

    - Et pas que les filles, dit Ulysse en ricanant

    - C'est vrai. Se blottit contre lui, somnolant à demi.

    Chapitre 150: We can hitch a ride to Rockaway Beach

    Finalement après deux heures de vol, la petite troupe arriva à destination.

    - Home sweet home ! dit la mère d'Ulysse en sortant de l'avion. Il venait de débarquer et pourtant, la chaleur était déjà étouffante. Enfin, la famille Malek y était déjà habituée mais Ulysse se doutait bien que Beth aurait plus de mal.

    - Ça va ? Pas trop chaud ?

    Beth fut un peu surprise par la chaleur, Ulysse l'avait prévenue mais, frileuse comme elle était, elle avait tout de même enfilé un jean et un top à manches, bien que fin, elle sentait le soleil brûler sa peau. Pas la réchauffer, la brûler. Étant pâle et peu habituée à un tel soleil elle avait un peu peur d'être mal.

    - Pour l'instant oui. Répondit la blonde à son ami. Elle observa autour d'elle. Que de changement ! Ces montagnes étaient bien loin.

    -  J'espère que tu as prévu d'autres tenues que des jeans ! Dit Gwen

    - Oui oui, j'ai une robe et un short.

    En effet quelques jours avant sa sœur l'avait traînée dans les magasins estimant qu'elle avait besoin d'une tenue adéquate pour aller à Isla. Résultat elle lui avait offert divers vêtements et chaussures et, bien que Beth les ait choisis, elle n'était pas sûre qu'elle oserait les mettre. Elle suivit la famille Malek regardant tout autour d'elle.

    - Au fait ! dit Ulysse en souriant, Ce soir, on est de sortie.

    - Han mais non mon petit Lyly, dit sa mère en boudant, Je voulais qu'on fasse un repas en famille.

    - Mais mamaaaaaaaan. S'il te plait. Ça fait longtemps que j'ai pas vu mes potes. S'il te plait.

    - Mais Lyly...

    - S'il te plaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaait.

    - ... .. ... ... Bon d'accord.

    Chapitre 150: We can hitch a ride to Rockaway Beach

    Beth regarda Ulysse, elle n'était pas au courant qu'ils sortaient ce soir, mais s'en fichait un peu, au final du moment qu'elle était avec Ulysse et qu'elle s'amusait peu lui importait.

    - Ça va être cool ! dit Ulysse en se retourna vers Beth, Il y aura les gens que tu avais déjà rencontré : Patrik, Elo, Peter...

    Beth sourit à la mention des amis d'Ulysse, il l'avait accueilli à bras ouvert quand tous les autres l'avait rejetée et pour cela elle leur en était très reconnaissante. Finalement arrivé à la maison, Ulysse monta rapidement à sa chambre, entraînant Beth avec lui avant de jeter son sac sur le lit pour pouvoir filer.

    - Vous avez défait vos...

    Mais trop tard, Ulysse était déjà parti, Beth sur ses talons. Beth n'avait eu que le temps de poser son sac dans la chambre d'Ulysse avant d'être entrainée derrière lui, une fois hors de la maison elle demanda

    - Où m'emmènes-tu ?

    - Chez Patrik !

    - D'accord, elle le suivit, regardant les paysages d'Isla Paradisio, un léger sourire sur les lèvres.

    En arrivant chez Patrik, ils furent accueillis par la mère de ce dernier.

    - Oh vous êtes arrivés ! BABE EST LA ?!

    - À la maison, répondit Ulysse

    - J'ARRIVE BABEEEEEEEEEEEEEEEEEE, dit la rousse avant de partir en courant.

    - ... C'est une amie de ma mère...

    - D'accord, elle a l'air gentille, dit la blonde en souriant. Elle regarda timidement la maison autour d'elle, intriguée.

    Ulysse sourit en rentrant dans la maison. Quand il vit ses amis, il ne put s'empêcher de courir vers eux au ralenti comme dans les films. En arrivant au niveau de Patrik il lui fit un high five avant de câliner Elo puis finir par embrasser Peter

    Beth sentit son cœur se serrer quand elle vit Ulysse embrasser Peter, elle salua à son tour, avec plus de retenu chacun des amis d'Ulysse.

    - Bon les gens. Vous vous souvenez de Beth ? dit-il en la prenant par les épaules

    - Salut, dit la blonde un peu timidement

    - Hello ! disent-ils en cœur, sauf Peter qui semblait être un peu plus ronchon.

    Beth remarqua que Peter était un peu ronchon et se demanda si elle en était la cause, mais elle n'eut le temps de se poser plus de questions qu'elle fut assaillie de questions.

    - Alors tu te plaîts ici ? C'est bien hein ? Dit Patrik

    - Tu supportes toujours Ulysse ? Pas trop dur ? Dit Elodie

    - T'es célib' ? T'es mignonne comme un cœur, une fille comme toi ça peut pas être célib' ! Dit Peter

    - Tu vas bien ? Ajouta Elodie se souvenant des convenances.

    Beth ne sut pas quoi commencer complètement perdue, elle n'avait pas l'habitude d'être ainsi envahie sous les questions.

    - Whohoho laissez-la respirer, dit Ulysse en rigolant

    Beth fit un sourire contrit

    - Oui je vais bien, oui Ulysse me supporte toujours et je viens d'arriver mais de ce que j'ai vu cela me plaît beaucoup !

    Elle omit intentionnellement la question de sa situation amoureuse, n'ayant pas envie de répondre.

    - T'as pas répondu à la dernière question, remarqua Peter

    - Parce que il n'y a rien à répondre dessus, dit la blonde cachant son malaise.

    - Rooooooh mais arrête de l'embêter Peter, dit Ulysse en rigolant, T'es jaloux ou quoi ? BON ! C'est pas tout mais... Je n'ai pas de verre à la main et ça c'est inadmissible !

    Beth regarda Peter avant de tourner la tête vers Ulysse, le regardant d'un air de dire, c'est pas possible.

    - Mais quoiiiiiiiiiiii ? J'ai soif, dit Ulysse en faisant la moue.

    - Y'a une façon plus polie de demander Ulysse, dit Beth en le regardant avec amusement.

    La complicité entre les deux amis étaitent vraiment visible, Beth elle-même semblait avoir changé, elle avait l'air plus sûre d'elle, plus à l'aise, moins timide, même si d'une certaine manière il y avait toujours cette timidité fragile qui transparaissait derrière son sourire radieux et ses yeux rieurs.

    - Est-ce que quelqu'un aurait la gentillesse et l'amabilité de me servir un grand verre de whisky, s'il vous plaît. ... Mieux ?

    - Beaucoup dit la blonde en retenant un rire.

    - Bon... Allez. Je vais me servir. Tu veux quelque chose Beth ?

    - Euh... un verre d'eau s'il te plaît, dit la blonde. Elle n'aimait toujours pas boire de l'alcool, sa méfiance envers ce dernier toujours bien trop présente.

    - Comme tu veux princesse, dit Ulysse avant de partir.

    - Attends ! Je viens avec toi, dit Patrik. On a plein de choses à se dire.

    Beth resta seule dans la pièce à vivre avec les amis d'Ulysse, elle ne savait pas trop quoi dire. Et se dandina légèrement intimidée. Comment se comporter en société par Beth, pensa la jeune femme.

    Bien joué, vive moi ! S’ajouta-t-elle.

    - Alors, Ulysse ne te rend pas trop dingue ? dit Élodie en riant.

     - Non pas du tout, dit Beth avec un sourire timide, je crois plutôt que c'est moi qui ai dû le rendre dingue avec tout ce qu'il s'est passé, rit la jeune fille.

    - Ah bon ? Comment ça ? demanda Peter curieux.

    - J'ai eu plusieurs soucis et il m'a beaucoup aidé à les régler, dit la jeune fille avec plus de confiance qu'elle n'en avait réellement.

    - Quel genre de soucis ?

    - Arrête d'être aussi curieux, dit Élodie en lui donnant un coup de coude dans les côtes.

    - Des soucis dont je n'ai pas envie de me rappeler, dit gentiment Beth.

    Chapitre 150: We can hitch a ride to Rockaway Beach

    Finalement Ulysse revient avec des verres à la main.

    - Et voilààààààààààààà

    Beth prit le verre remerciant Ulysse, elle but une gorgée, et elle se rendit alors compte qu'elle mourrait de soif. Ulysse se laissa tomber sur le canapé avant de prendre une grande gorgée de son verre de whisky. Peter s'installa à ses côtés.

    - Bon ! dit Ulysse, Vous racontez quoi d'beau ?

    Beth s'installa sur une place, écoutant ce que les autres racontaient. Elle était un peu dans la lune et n'entendit pas tout de suite Elodie qui l'appelait

    - B...th... Beth ?

    - Oui, pardon ? demanda la blonde, tirée de sa rêverie.

    - Ulysse nous disait que vous aviez monté un groupe, c'est super

    - Ah ! Oui, on n’a pas encore pu se produire malheureusement.

    Ou heureusement, la blonde ne savait toujours pas si elle serait capable de monter sur scène et de jouer.

    - Enfin, on a déjà joué devant ses parents, ajouta Ulysse, Vous auriez dû nous voir. On a géré !

    - Toi surtout, dit la blonde avec un sourire.

    - Vous faites quoi ? Que des reprises j'imagine ? demanda Patrik.

    - Non non, je compose et j'écris, on fait pas que des reprises...

    - Oh ! On pourrait en entendre une ? demanda Patrik.

     - Euh... elle regarda Ulysse, elle n'avait ni piano et la seule chanson qui lui venait en tête était celle qu'elle avait écrit dans l'aéroport et terminée dans l'avion.

    - Non mais il nous faut des instruments pour ça, duuuuuh.

    Beth fut soulagée jusqu'à ce que Patrik dise

    - Bah, t'avais pas ta gratte en arrivant ?

    - 'Tain t'avais déjà bu avant que je vienne ? Je l'ai laissé chez moi.

    - Pfff... t'exagères hein, j'veux vous entendre avant que vous retourniez à Aurora Skies ! dit Patrik, approuvé par les autres.

    - Mais de toute façon, on va se voir toute la semaine non ?

    - Et pas qu'un peu oui !

    - Bah voilà ! Vous aurez tout le temps d'en entendre une !

    Beth regarda Ulysse puis le groupe d'amis de ce dernier, j'espère que je ne vais pas me ridiculiser. Surtout que je n'ai ni mon piano, ni la mienne de gratte... pensa-t-elle

    - T'en fais pas Beth, dit Ulysse qui devinait le fond de ses pensées avant de lui tapoter le genou, tu vas gérer comme toujours.

    Beth rougit

    - Sans instru, compliqué... mais on va essayer. Marmonna-t-elle.

    - Mais j'aurais ma guitare.

    - Oui. Faudra qu'on regarde au faite pour ce que j'ai écrit tout à l'heure, dit la blonde pensive.

    - Tu as écris quoi ? demanda Elodie curieuse

    - Montre lui, dit Ulysse, l'encourageant

    Beth sortit son calepin et le passa à Elodie, lui faisant lire son dernier texte

    - C'est vraiment sympa ! dit Elodie après avoir lu avant de faire tourner le carnet

     - Je... merci... Elle se mit à rougir en voyant les amis d'Ulysse se mettre à lire son petit carnet, rempli de textes, poèmes plus ou moins tristes, certains romantiques d'autres simples et d'autres encore très travaillés.

    - Eh mais ! Mon verre est vide, bouda Ulysse, Je vais m'en resservir un autre.

    - Je te suis, dit Peter avant de prendre son "ami" par le bras.

    Beth regarda Ulysse et Peter partir sentant son cœur se serrer.

    - Patrik ? Est-ce que tu peux m'indiquer où se trouve les toilettes s'il te plaît ? demanda-t-elle timidement.

    - Euh ouais c'est là-bas au fond du couloir

    - Merci...

    Beth se leva et se dirigea vers l'endroit que lui avait indiqué Patrik.

    - Tu sais que tu m'as vraiment manqué, dit Peter en s'approchant d'Ulysse qui se servait un énième verre de Whisky.

    - Bien sûr que je le sais. Je dois manquer au monde entier. Je suis sûr que tout le monde au lycée pleure de mon départ.

    - Tu n'imagines même pas à quel point, dit Peter en riant, Mais... Il faudrait que tu passes nous voir plus souvent.

    - Je pourrais dire la même chose de toi.

    - Très bien, je prends en note alors, dit Peter en souriant avant de l'embrasser.

    Chapitre 150: We can hitch a ride to Rockaway Beach

    Beth, voulant aller dans la cuisine pour se laver les mains, fit demi-tour et repartit en sens inverse en voyant Peter embrasser Ulysse. Elle cligna des paupières. Mon dieu, ce premier vol lui avait vraiment mis les nerfs à vif pour qu'elle en ait les larmes aux yeux, elle papillonna des yeux puis trouvant une salle de bain, se lava les mains avant de retourner dans le salon. Une fois son verre rempli, Ulysse retourna s'asseoir. Peter toujours à côté, se cala contre lui.

    - Bon, demain, on se retrouve à la plage ?

    Beth ne répondit pas, sachant qu'elle suivrait Ulysse dans tous les cas.

    - Moi je suis partante, dit Élodie, Et il faut faire visiter la ville à Beth. Tu vas voir, on va aller sur la plage du Surf. Tous les gars-là bas sont canon !

    - Euh, d'accord.

    À dire vrai, elle n'était pas spécialement intéressée par les garçons, mais Élodie avait éveillé sa curiosité en parlant de visiter la ville, elle espérait pouvoir le faire dans la journée si jamais la plage ne l'amusait pas autant qu'elle le voudrait...

    - Ouaaaaaaaaais. Moi aussi j'veux bien, dit Ulysse, Et je confirme, les surfers sont tous canons.

    Beth rougit de plus belle,

    - C'est cool... fin... elle ne savait pas comment leur dire sans les blesser qu'elle se fichait complètement de se trouver quelqu'un...

    - Faut te trouver un Jules ma p'tite Beth, dit Ulysse en riant

    - Plus tard... J'ai le temps... dit Beth mal à l'aise.

    - On a toujours le temps pour l'amuuuuuuur, dit-il en faisant un grand geste

    - C'est ça, dit Beth, d'abord mes études, ensuite on verra...

    - Les études c'est secondaire. Surtout si on veut devenir des Rockstars.

    - Ca sert toujours de faire des études mon ami. dit Beth en riant.

    - Mouais... Perso je ne vois pas l’intérêt de savoir si une fonction est affine ou non

    - Je te parle d'après, ça je m'en fous et de toute façon en L, on a pas de maths gros malin, sauf si tu es suicidaire comme moi et que tu as pris l'option.

    - Moui, dit Ulysse, Mais je suis déjà ultra méga intelligent, je n’ai pas besoin de suivre des cours.

    - Et c'est pour ça que tu te ramassais des sales notes aux devoirs, dit Patrik en riant.

    - Ah, maintenant il en a des bonnes... enfin... quand je le force à bosser ! dit Beth en riant.

    - Elle n’a pas l'air comme ça mais, elle sait se montrer super sévère.

    - Je t'ai dit les études c'est important, que tu veuilles être Rockstar ou simple caissier.

    - Mouais, dit Ulysse peu convaincu

    Beth attrapa un coussin et le lui envoya dans la figure.

    - Aie au moins ton BAC je t'ai jamais demandé de me suivre à l'université non plus ! dit la blonde.

    - Je ferais de mon mieux.

    - T'as intérêt je te surveille !

    - Oui Mamaaaaaaaaaaaaaaan.

     Beth rit en voyant la tête que faisait les amis d'Ulysse. Ils semblaient plutôt surpris.

    - Vous en faites pas, dit Ulysse avec un grand sourire, C'est touuuuuuuut à fait normal.

    Chapitre 150: We can hitch a ride to Rockaway Beach

    Beth rougit, se rendant compte qu'elle avait presque oublié la présence des amis d'Ulysse. La soirée se finit en mangeant de la pizza, plat préféré du groupe d'adolescents. Après Beth et Ulysse rentrèrent au domicile, se changèrent et tombèrent rapidement dans les bras de Morphée. Ulysse dormit d'une traite sans jamais se réveiller, tandis que Beth se réveilla comme à son habitude plusieurs fois. N'arrivant plus à dormir, elle s'assit en tailleur sur le sol, et éclairant son calepin écrivit jusqu'au petit jour, le dos calé contre le lit.

    « Chapitre 149: And then you just took it... without waiting for an answer. It was so intimate; like we were already lovers.Chapitre 151: The lonely sea, it never stops. For you or me it moves along. From day to day »

  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Avril à 10:53

    Les parents et la soeur  sont gentils avec Beth, il l'a traite comme si elle faisait partie de la famille cool

    Beth est tombée amoureuse d'Ulysse... hélas cela ne semble pas réciproque...

    La grand-mère dans l'avion n'a pas marché mais couru he

    Alors ça alors, Ulysse a un copain : Peter en plus de ses conquêtes d'un soir...

    C'est super, les ami(e)s accueillent à bras ouverts Beth : ils sont adorables avec elle ! !

    Le début de vacances commencent bien.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :