• Chapitre 149: And then you just took it... without waiting for an answer. It was so intimate; like we were already lovers.

    Chapitre 149: And then you just took it... without waiting for an answer. It was so intimate; like we were already lovers.

    Beth se réveilla en ce matin de Thanksgiving avec un grand sourire. Aujourd'hui, elle allait voir Ulysse. Elle bondit hors de son lit et s'habilla rapidement avant de descendre prendre son petit-déjeuner

    - Bonjour petit ange, dit son aîné déjà attablé devant une assiette de pancake, bien dormi ?

    - Super et toi ?

    - Bien bien, sers-toi ils sont encore tout chaud.

    - C'est toi qui les a fait ?

    - Yep.

    Beth se servit avant de venir s’asseoir à côté de son frère, elle mangea en silence tout en envoyant un sms à son meilleur ami "Réveillé ? je viens toujours te chercher à 10h30 ?" Elle mordit dans ses pancakes, soupirant de plaisir.

    - Trop bons !

    - Merci, dit son frangin en souriant.

    Chapitre 149: And then you just took it... without waiting for an answer. It was so intimate; like we were already lovers.

    Ulysse était encore profondément dans les bras de Morphée quand son portable sonna. Il grogna, le réveil était toujours quelque chose de dur pour le jeune homme. Il vit qu'il avait un message de Beth auquel il répondu simplement " Ouais. " Peu éloquent mais, tout comme sa charmante mère, Ulysse n'était pas du matin. Beth sentit son téléphone vibrer et sourit en lisant le message d'Ulysse, elle lui répondit "Je te réveille je crois, aller debout mon nounours ! Le soleil et debout depuis longtemps et les oiseaux chantent ! :D" Elle envoya le message avec un grand sourire

    - Tiens, tu as reçu un message de ton Ulysse, dit Daryl en voyant le sourire radieux de sa sœur.

    - Oui, et c'est pas mon Ulysse.

    - Ouais ouais cause toujours, il vient toujours ce soir ?

    - Oui, et on va aux sources chaudes tout à l'heure.

    - Cool, prévois de le réchauffer alors il risque d'avoir froid, dit son aîné en quittant la table

    - Mais... ! Non ! Idiot ! rougit Beth. Une fois seule elle termina tranquillement de petit déjeuner avant de monter dans sa chambre préparer son sac.

    Ulysse sourit doucement (fin' un mini rictus faut pas trop lui en demander) avant de répondre " Il est 9h. C'est tooooooooooooooooooooooooooooot ". "mais non c'est pas tôt !" lui répondit aussitôt Beth. "Oublie pas ton maillot de bain !" La jeune fille rangea sa chambre. " c'est tôt pour moi. Je me lève à 12h d'habitude pendant les vacances ! " suite à ce message Ulysse partit prendre son petit déjeuner avant de comater sur la table de la cuisine. Beth regarda l'heure avant d'attraper son sac à dos et de descendre.

    - J'y vas à toute !

    - Sois prudente sur la route et pas de bêtise dans l'eau ma puce !

    - T'inquiète maman, je gère

    La jeune fille sortie sa voiture puis pris la route en direction de la maison des Malek, après une demi-heure de route elle arriva. Une fois garée elle alla sonner à la porte. Ulysse qui s'était un peu plus réveillée avec le temps alla ouvrir la porte quand la sonnerie retentit.

    - Hey Salut Beth ! dit-il avant de ramasser son sac sur le sol, J'y vais 'man !

    - Gmrmgrmmgrmrrrr " répondit-elle

    Beth sourit et fit la bise à Ulysse avant de saluer Madame Malek de loin,

    - Ready ? demanda la blondinette avec entrain

    - Ouiiiiiiiiiii. Allons-y let's go !

    Chapitre 149: And then you just took it... without waiting for an answer. It was so intimate; like we were already lovers.

    Beth sourit et s'installa dans la voiture après avoir déposé les affaires dans le coffre, une fois cela fait, elle monta à l'avant et Ulysse démarra la voiture avant de s'engager en direction des sources chaudes suivant les indications de Beth.

    - Bien dormi ? demanda-t-elle tout en enclenchant son téléphone sur la radio.

    - Plutôt oui. Ça fait du bien de faire des nuits de sommeil complète

    Beth le regarda surprise,

    - Oh, tu fais une pause pendant les vacances ? Je savais pas. Beth se mit soudain à chanter Run boy Run...

    - Bah pas vraiment, juste hier soir. Je me suis dis que je devais être en forme pour passer la journée avec toi, dit-il avec un clin d'œil avant de reprendre la chanson , This world is not made for you...

     Beth rougit, touchée de son attention

    - C'est mignon... Run boy Run  They’re trying to catch you, enchaîna-t-elle avec un sourire radieux. Run boy run! Running is a victory "

    - Run boy run! Beauty lays behind the hills !

    Les deux amis chantèrent tout le long du chemin lorsque Beth lui indiqua de tourner à gauche dévoilant enfin le pays féerique qui les entourait. D'ici on pouvait voir les sources enneigées, dégager une douce fumée sous l'assaut du léger soleil d'hivers qui les entourait. Ulysse commença à battre les bras en l'air pour faire les tambours de la chanson. Beth rit tout en prenant une place sur le parking désert. Ulysse sortit de la voiture

    - Alors, prête ?

    - Oh que oui, dit Beth en descendant à sa suite, tu vas voir c'est géniale ! dit la blondinette en souriant. Elle entra dans le bâtiment paya leur place puis alla se changer dans les vestiaires. Elle revint quelques minutes plus tard, attendant Ulysse. Elle portait un joli bikini que sa sœur lui avait prêter, elle n'était pas forcément très à l'aise dedans mais essaya de faire bonne figure. Quelque minute après Ulysse arriva.

    Chapitre 149: And then you just took it... without waiting for an answer. It was so intimate; like we were already lovers.

    - Allez ! A l'eau ! dit-il avant de la prendre dans ses bras et sauter dans le bassin avec elle, Beth lâcha un cri s'agrippant à Ulysse surprise. Lorsqu'ils percutèrent l'eau elle éclata de rire, appréciant la chaleur de celle-ci en contraste avec la froideur de sa peau.

    - C'est vraiment agréable dit Ulysse en se laissant sur le dos.

    - T'as vu, je t'avais dit.... Il y'a aussi un spa sauna et des masseurs. Dit la blonde en faisait quelques brasses.

    - Ouuuuh. Massage ! C'est intéressant.

    - Pourquoi tu m'en ferais un ? demande Beth espiègle.

    - Han ! Non ! Moi je plus du genre à les recevoir qu'à les faire.

    Beth rit

    - T'en fais pas, j'aime pas trop me faire peloter. Je t'en ferais un si tu veux. Dit la blondinette avant de piquer une tête.

    - Si c'est proposé si gentiment, je ne peux refuser.

    Beth ressortit la tête de l'eau au même moment et éclaboussa Ulysse.

    - Heeeeeeeeeey ! dit Ulysse en lui envoyant une gerbe d'eau à son tour. Beth éclata de rire, l'éclaboussant de plus belle. Ulysse et Beth restèrent un moment à barboter dans l'eau.

    - Bon maintenant, on voit pour les masseurs ? Proposa Ulysse.

    Chapitre 149: And then you just took it... without waiting for an answer. It was so intimate; like we were already lovers.

    Beth sorti de l'eau frissonnant légèrement dans l'air froid avant de l'entraîner dans le coin des masseurs. Voyant une table de libre, elle dit à Ulysse de s'installer et prépara quelques huiles pour le masser.

    - Pense bien à passer sur les cervicales, j'ai bobo, dit Ulysse en faisant la moue. Beth sourit,

    - T'en fais pas, je le vois. Beth après avoir enduit ses mains d'huile commença à masser doucement le bas du dos de son compagnon, remontant lentement mais sûrement vers le haut. Elle avait de véritables doigts de fée, détendant chacun des muscles d'Ulysse. Ses mains luisaient légèrement, procurent un véritable bien être au jeune homme.

    - C'est vraiment agréable, dit Ulysse, Tu devrais faire masseuse professionnelle.

    Beth rougit et rit pour cacher son malaise,

    - Dit pas de bêtises. La jeune fille apposa doucement des pierres chaudes le long de la colonne de son ami, si ça chauffe trop dit moi, chuchota-t-elle.

    - Mais non, c'est parfait.

    Beth lui massa les muscles des jambes. Son cœur battait la chamade, elle n'avait jamais été aussi intime avec personne, la seule personne qu'elle massait habituellement était Daryl. Elle se mordit la lèvre à la fois pour se concentré et aussi signe qu'elle était gênée. Ulysse en profita pour se détendre, essayant de ne pas s'endormir. Beth remonta le long des jambes d'Ulysse retournant masser le bas de son dos, retirant les pierres chaudes au fur et à mesure qu'elle remontait ses mains. Une fois le massage fini, Ulysse se rassit et s'étira.

    - C'était vraiment agréable. Tu gères ma p'tite Beth. Maintenant... Exclusivité, pour te remercier, à mon tour de d'en faire un ! Beth sourit

    - De rien, elle perdit un peu de son sourire en entendant sa proposition. Euh... tu n'es pas obligé tu sais... je...., mais elle n'eut pas trop le choix, Ulysse la soulevant avant de la mettre sur la table à massage.

    - Bon, par contre, désolé, je ne suis pas aussi doué que toi, dit Ulysse en commença à la masser

    Chapitre 149: And then you just took it... without waiting for an answer. It was so intimate; like we were already lovers.

    Beth était complètement crispée, son cœur battait la chamade. Elle ne savait plus où se mettre. Elle se mordit la lèvre prenant sur elle et... découvrit qu'être touché par Ulysse, ne la répugnait pas. Elle en fut surprise, habituellement, tout ceux qui avait essayé de la masser ou de la manipuler pour lui remettre des os en place ou quoi que ce soit avait eu droit à des crises d'hystéries, là elle était...calme. La présence de son ami la rassurait. Elle se détendit petit à petit sous ses doigts profitant pour la première fois de sa vie, d'un massage. Ulysse continua à masser Beth tout en repensant à l'épisode de Sherlock. Il était vachement bien quand même et le Sheriarty ça gère quoi !

    - Et voilaaaaaaaaaa ! Fini ! acheva Ulysse

    Beth était complètement détendue, presque endormie. Elle rattacha son haut lorsque son ami lui dit que c'était terminé puis se rassit.

    - Merci... tu masses vachement bien... dit la blondinette en souriant, ses yeux étaient brillants comme à demi endormis, et ses joues légèrement rouges, seul signe du malaise qui l'avait traversée.

    - Ah peut-être. Comme je l'ai dit, ce n'est pas moi qui fait les massages. On peut dire que tu m'as dépucelé du massage. Haha ! Beth rit nerveusement à sa blague,

    - Tu veux tester le sauna ? Proposa-t-elle pour changer de sujet. Et pour une première fois tu t'es bien débrouillé dit la blondinette avant de se couper net dans sa phrase. Oh merde, que n'avait-elle pas dit là.

    - Hahahaha. Je me débrouille toujours bien dans les premières fois, dit Ulysse en riant, Maintenant direction le sauna ! Beth rougit de plus belle, cachant son visage d'un rouge pivoine en se dirigeant vers le sauna

    - Par-là, dit la blonde en l’entraînant à sa suite. Ulysse lui enchaîna le pas

    - Hey, faut pas rougir ma p'tite Beth, dit-il avant de lui pincer la joue

    Chapitre 149: And then you just took it... without waiting for an answer. It was so intimate; like we were already lovers.

    -Maiseuh ! Je... elle se mordit la lèvre, c'est pas facile de parler de...sexe pour moi... Elle entra en première dans le sauna, s'installant timidement dans un coin.

    - Roooooooooh. Je t'apprendrais... Quoique à vrai dire c'est plus facile pour moi de parler de ça vu que j'y suis habitué depuis tout petit...

    - Avant je n'avais pas trop de problème pour en parler mais... enfin, je posais surtout des questions à mon frère. Dit-elle rougissant de plus belle.

    -Avant ? Il y a quelque chose qui a changé entre temps ? Beth hésita avant de dire

    - Je t'expliquerais tout ce soir d'accord ? Profitons de la journée... murmura la blonde en le regardant. Elle avait un regard sûr, déterminé, prouvant qu'elle était prête à se confier à lui.

    -  D'accord, comme tu veux princesse. Beth se releva et rajouta un peu d'eau sur les pierres, faisant monter la vapeur de la pièce puis se rassit près d'Ulysse, prenant sa main et posant sa tête sur son épaule

    - Merci... murmure-t-elle

    - Mais de rien, c'est normal. Beth ferma les yeux, profitant de la présence d'Ulysse. Elle manqua même de s'endormir dans la moiteur du sauna. Après avoir profité quelques minutes du sauna (oui les enfants, si on reste trop longtemps c'est dangereux), ils retournèrent dans les bains. Finalement, la journée s'acheva et ils allèrent se changer. En sortant du vestiaire, Ulysse alla voir Beth

    - Han ma p'tite Beth, j'suis désolée mais je viens de me rendre compte que j'ai oublié mes affaires pour demain chez moi. Et aussi ma guitare... Désoléééééééééé.

    Beth rit,

    - Que tu es pensé à tout m'aurait étonnée, on va repasser par chez toi y'a pas de soucis dit-elle en se dirigeant vers la voiture. Ils montèrent en voiture et après avoir fait un crochet par chez Ulysse son amie lui rappelant de prendre une tenue habillée, ils rentèrent chez Beth, où ils trouvèrent Laelynn s'affairant en cuisine. Les deux adolescents montèrent dans la chambre de Beth.

    Chapitre 149: And then you just took it... without waiting for an answer. It was so intimate; like we were already lovers.

    - Tu veux aller à la salle de bain avant ? demanda la blonde.

    - Je peux attendre. Les dames d'abord !

    - Je risque d'en avoir pour un moment... mets-toi à l'aise, dit la blondinette avant d'aller dans la salle de bain, et ne mate pas ! Je sais que ma porte de salle de bain est vitrée mais n'en profite pas ! dit-elle espiègle

    - Han ! Tu as deviné le fond de ma pensée ! dit Ulysse en blaguant en retour.

    Chapitre 149: And then you just took it... without waiting for an answer. It was so intimate; like we were already lovers.

    Beth une fois dans la pièce se déshabilla puis entra dans la douche, là elle se lava rapidement avant de ressortir et d'enfiler, une robe de soirée. La seule qu'elle possédait, elle était assez simple mais très mignonne. Elle entreprit ensuite de dompter ses cheveux dans une coiffure un peu plus apprêté que sa simple queue de cheval habituelle et se rendit alors compte que ses cheveux avaient bien poussée. Elle se maquilla ensuite avant de terminée par une pointe de parfum.

    Pendant que son amie était dans la salle de bain, il en profita pour observer les photos accrochées aux murs. 

    - Tu étais toute adorable petite ! dit-il quand cette dernière fut revenue, Même que ça n'a pas changé. Tu as toujours la même bouille. En sortant de la salle de bain, Beth découvrir Ulysse entrain d'observer des photos d'elle petite. Elle rougit,

    - Un peu changé quand même j'espère...

    Elle portait une jolie robe bustier bleu et rose, ses cheveux était relevé en une coiffure délicate, et ses yeux si particuliers était souligné par un maquillage discret. Elle enfila pour compléter sa tenue des chaussures à talons et regarda Ulysse ; se demandant si pour un repas de famille elle n'en avait pas trop fait...

    -Un petit peu, dit-il en se tournant vers Beth, Tu es très belle comme ça.

     - Je... merci, dit Beth en rougissant. Vas-y, je t'ai laissé une serviette sèche sur le porte serviette et il y en a d'autre dans le placard sous l'évier si tu as besoin. Dit la blondinette en allant s'asseoir sur son lit.

    - Mais de rien princesse, dit-il avant d'aller vers la salle de bain. Il prit rapidement une douche avant de se changer. Étant donné que ce soir était Thanksgiving et une grande occasion, il avait fait l'effort de bien s'habiller... Il avait mis une chemise. Puis il finit par retourner dans la chambre de Beth

    Chapitre 149: And then you just took it... without waiting for an answer. It was so intimate; like we were already lovers.

    - Wahou ! dit Beth en le voyant sortir de la salle de bain, tu portes super bien la chemise ! Tu devrais en mettre plus souvent !

    Pendant qu'il était sous la douche elle s'était fait les ongles et regardait Ulysse plus que surprise.

    - Nooooon. J'aime pas ça. J'ai l'air d'un intello de la classe.

    - Pas du tout, tu es très élégant. Beth se leva et déposa un baiser sur la joue d'Ulysse. Tu es toujours d'accord pour jouer devant ma famille ? demanda la blonde un peu gênée.

    - Mais oui. Pas de soucis ! Ça nous fait un entraînement pour le jour où on serait célèbre.

    - Merci. Tu te souviens des paroles ? Où tu as besoin qu'on revoie ça ?

    - T'inquiète pas Princesse, tu sais bien que j'ai une super mémoire.

    - Désolée... c'est assez stressant, je joue jamais même devant ma famille... tu es le seul pour qui j'ai déjà joué...

    - Je suis très honoré d'avoir eu ce privilège, dit Ulysse en riant.

    Beth sourit, puis se força à respirer doucement, regardant l'heure elle indiqua à Ulysse qu'il devait descendre. Ils étaient les derniers à descendre et en la voyant toute la famille de Beth poussa de petites exclamations de joie.

    - Tu es superbe Beth ! Dit Maggie, Beth rougit jusqu'aux oreilles, pas trop habituée au compliment.

    - Prête à jouer ? lui demanda Ulysse avec un petit sourire.

    Chapitre 149: And then you just took it... without waiting for an answer. It was so intimate; like we were already lovers.

    Beth hocha la tête, légèrement stressée, avant de s'installer au piano sous l'œil plutôt surpris de sa famille. Ulysse lui sourit pour l'encourager avec de commencer à jouer ses accords de guitare. Beth s'installa au piano, sous le regard silencieux de sa famille. Jamais ou grand jamais elle n'avait joué pour la famille depuis la mort de sa grand-mère. Elle commença à jouer, rejoignant Ulysse dans ses accords. Ulysse commença à chanter. Il se sentait vraiment à l'aise, comme s'il avait fait ça toute sa vie. Certes, le public était petit mais, le jeune homme ne pouvait s'empêcher de penser que ce mini concert serait le premier d'une longue et heureuse série. Beth joignit sa voix à la sienne de temps à autre, c'était surtout pour les cœurs, la voix féminine était assez discrète. Laelynn posa sa main sur sa bouche les larmes aux yeux. Elle savait que la musique avait toujours aidé sa fille, mais ne pensait pas que c'était à ce point, mais surtout, elle ne connaissait Ulysse que depuis quelques mois et elle avait déjà beaucoup changé. Elle qui était si renfermée, qui ne semblait revivre que quand son frère était là, avait petit à petit réapprit à vivre au côté de ce garçon aux cheveux d'or. Elle sentit la main de son mari venir se poser autour de ses épaules et elle laissa sa tête s'appuyer contre lui.

    Quand le morceau fut fini, Ulysse alla prendre Beth par la main avant de murmurer,

    - il faut bien saluer notre public.

    Beth hocha la tête, prenant la main d'Ulysse et se leva avec adresse du piano avant de saluer sa famille qui applaudit à tout rompre. Ulysse salua à son tour la famille de Beth avant de déposer un baiser sur la joue de son amie

    - Tu as super bien joué princesse.

    Daryl siffla en voyant Ulysse faire, un grand sourire sur le visage alors que Maggie lui donnait un coup de coude. Beth rougit de plus belle, bégayant,

    - Pas aussi bien que toi...

    Laelynn s'approcha alors des deux adolescents et prenant les mains d'Ulysse,

    - Merci... murmura-t-elle avant de serrer chacun des deux adolescents dans ses bras. Elle était très émue

     - Bah... Euh. De rien, dit Ulysse en rigolant, ne s'attendant pas à cette réaction.

    Laelynn sourit avant de s'écarter,

    - Venez prendre une coupe de champagne.

    Beth se raidit avant de dire,

    - Petite pour moi maman

    - Je sais ma puce, je sais ne t'en fais pas, dit-elle avec un sourire rassurant. Chéri ? Tu ouvres la bouteille ?

    - De suite, ma douce. Le père de Beth pris la bouteille et enlevant le bouchon, servit chacune des personnes présentes avant que tout le monde ne trinque.

    - Ouais ! Du champagne ! dit Ulysse en rigolant. TCHIN ! Ou, comme on dirait chez ma mère, yercʼh mad !

    - Yerc'h mad, répétèrent-ils en cœur avec un accent abominable. La famille discuta alors, toujours dans un joyeux capharnaüm. Il n'était que cinq, six avec Ulysse, mais qu'est-ce qu'il pouvait être bruyant. Beth ne disait pas grand-chose, écoutant plus qu'autre chose et n'ayant quasiment pas toucher à son verre de champagne.

    - Tu ne finis pas ton verre de champagne ma p'tite Beth ?

    - Si si, mais il me dure tout le repas, dit la blonde avec un léger sourire.

    - Hmmm je vois, dit Ulysse qui était déjà à son troisième verre.

    Beth le regarda en secouant la tête

    - Tu vas être rond avant le repas toi, rit la blonde

    - Mais non, il en faut bien plus que ça pour m'achever.

    Beth but une petite gorgée, souriant doucement. Laelynn les appela alors pour passer à table, elle servit l'entrée, différentes crudités accompagnées de saumons fumés, une fois que chacun eut fini son assiette, elle apporta le plat, une énorme dinde rôtie et farcie aux champignons accompagné de marrons chaud et de pomme dauphine. Ulysse se servit avant de prendre une bouchée.

    - C'est excellent Madame Myrdyr, dit-il

    - Merci Ulysse, dit la concernée avec un sourire.

    Il n'y avait pas d'autres sons que le bruit des mastications dans la salle, signe que le repas était d'une rare qualité, après tout, c'était Thanksgiving et chacun s'était surpassé pour faire sa spécialité. Le repas continua dans la joie avec Ulysse qui discutait de tout et de rien avec la famille de Beth. Quand le repas fut fini, le jeune homme se leva afin d'aider à débarrasser la table.

    - Non non, dit Laelynn c'est Daryl et Maggie qui débarrassent, il y a un service en place à la maison. Vous pouvez y aller.

    Daryl et Maggie se levaient effectivement pour débarrasser avec le sourire

    - Bon, puisque c'est si gentiment proposé, dit Ulysse en rigolant, On fait quoi maintenant ?

    - Hm....

    - J'ai entendu dire que la nuit était très dégagée ce soir Beth, dit son père, tu veux que je vous sorte le télescope ?

    - Oh ! S'il te plaît, dit la blonde avec un immense sourire. Ça te tente ? Demanda-t-elle

    - Pourquoi pas, dit Ulysse en souriant, Je te suis !

    Chapitre 149: And then you just took it... without waiting for an answer. It was so intimate; like we were already lovers.

    Beth suivit son père à l'étage, l'aidant à installer le télescope sur le balcon. Elle embrassa son père pour le remercier avant de s'installer, regardant les étoiles son visage s'illuminant de mille feu en voyant l'espace.

    - Je ne savais pas que tu étais fan d'astrologie, dit Ulysse en souriant

    - Depuis petite, ça me fascine. Tiens regarde, dit la jeune fille en envoyant son ami à s'approcher avant de lui laisser la place, regarde tu vois ?

    - Hmmm. Non pas vraiment. Que dois-je voir ?

    - L'étoile, tu vois ? Elle un léger reflet rosé autour, cela veut dire que d'ici quelques jours elle aura disparu définitivement, parce que, ce qu'on voit là en faite, c'était ce qu'il y avait il y a des milliards d'années, les étoiles sont toutes mortes à l’heure où nous parlons, tout comme d'autres sont en train de naître. Elle regarda le ciel avec rêverie.

    - C'est beau... Et triste à la fois, dit Ulysse

    - Oui... ça m'a beaucoup aidé...

    - Aidé pour quoi ? demanda Ulysse curieux

    - Après que j'ai... tenté de mourir... murmura-t-elle. Elle baissa la tête, n'osant affronter le regard d'Ulysse. Ulysse qui jusque-là regardait dans le télescope releva la tête, choqué.

     - Qu'est-ce que... Je... Enfin, tu veux en parler ou... C'est trop dur pour toi ?

    Chapitre 149: And then you just took it... without waiting for an answer. It was so intimate; like we were already lovers.

    Beth regarda son ami,

    - Asseyons-nous, je...vais te raconter... S’asseyant à même le sol, sa robe cachant à demi ses cuisses, elle posa sa main à plat devant elle, laissant voir les cicatrises sur ses poignets. Elle avait pour une fois mis une robe à manche courte, une première, comme beaucoup de chose depuis qu'elle connaissait Ulysse. Ulysse lui prit le poignet, passant ses doigts sur la fine cicatrice

    - Pourquoi tu as fait ça Beth ? demanda-t-il d'un ton sérieux.

    Beth regarda Ulysse, frissonnant sous la touche légère de ses doigts.

    - Tu sais que depuis la primaire, je suis le mouton noir de la classe puis petit à petit de toute l'école, et ce grâce à Émeric et sa clique. Jusqu'au collège j'ai enduré ça en silence sans rien dire, à personne. Mais au début de ma seconde, ma grand-mère, Luna, était décédée. Je ne me confiais qu'à elle, elle était la seule de la famille au courant de ce qui se passait en dehors de la maison. J'ai toujours été solitaire, mes parents ne s'en sont pas trop inquiétés, j'avais de bonnes notes, j'étais même plutôt la première de la classe, ils s'en fichaient... mais, début de ma seconde j'ai craqué, et j'ai craché toute ma haine que je gardais au visage d’Émeric et d’Élisa. Ils n'ont pas aimé, oh non. Ils m'ont frappé. Je me suis retrouvé à l'hôpital. Trois semaines. Quand je suis revenue, j'ai essayé de me faire discrète, jusqu'à Noël, tout s’est bien passé... mais... un peu avant Noël, j'étais sorti faire mes derniers achats et Émeric m'est tombé dessus..., Beth s'arrêta alors, fermant les yeux, des larmes perlant au coin de ses paupières. Son pouls était plus rapide, au fur et à mesure qu'elle racontait son histoire... elle semblait de plus en plus avoir peur. Je... je veux t'en parler... j'ai besoin que... tu comprennes. Beth se mordit la lèvre triturant le bout de sa robe avant de reprendre

    - Il m'a attiré dans un bar, me faisant croire qu'il avait compris, qu'il voulait s'excuser. Pensant qu'il était sincère, on était à Noël... je me suis laissé avoir. Il m'a offert à boire... Un cocktail à base de Vodka... je n'avais jamais bu avant outre aux fêtes familiales et encore. Par politesse je n'ai pas refusé. Mais il a continué... jusqu'à ce que je me retrouve dans une ruelle, pas très bien éclairé... Des larmes se mettent à couler sur ses joues, il... il... m'a fait des... choses... je ne pouvais même pas crier... je me souviens juste m'être assommée..., elle s'arrêta plusieurs minutes, essuyant ses larmes, essayant de reprendre son calme. Après avoir respiré profondément, elle reprit. Ma famille m'a retrouvé à l'hôpital, c'est assez flou, j'étais sous médicament... mais je sais, que j'avais mal, je me sentais mal, je ne voulais plus de mon corps, alors j'ai pris tous les antidouleurs que j'avais à ma disposition et... j'ai fait ça..., du bout des doigts elle caressa les fines cicatrices sur ses poignets en disant ses mots. Se mordit la lèvre, honteuse. Ulysse resta un moment silencieux avant de prendre Beth dans ses bras.

    Chapitre 149: And then you just took it... without waiting for an answer. It was so intimate; like we were already lovers.

    - Je... J'étais déjà au courant, dit-il avant de reprendre devant l'air surpris de Beth, C'est une petite ville ici et les rumeurs vont de bon train... Je ne t'en ai pas parlé car j'ai jugé que c'était à toi de le faire quand tu le voudrais et je suis content que tu te confies à moi. Mais..., il essuya une larme qui lui coulait sur la joue, je ne sais pas quoi te dire. C'est affreux ce qu'il t'a fait et là je n'ai envie que d'une chose c'est d'aller lui casser la gueule, voir pire, mais, je ne pense pas que ça arrangera les choses... Ce mec est trop un connard ! Il essaya de se calmer, Il ne mérite pas de se balader librement comme ça... En tout cas, maintenant, je suis là pour toi Beth. Je serais toujours là. Et ensemble, on va te venger de ce connard.

    Beth se laissa aller à son étreinte. Elle était surprise puis finalement cela semblait logique, tout le monde était au courant de ce qui s'était passé. A moins d'être sourd aux rumeurs... personne ne pouvait l'ignorer.

    - Il n'y a rien à dire... J'attends juste de partir, à l'université au moins, personne ne me connaîtra...

    Elle posa ses mains sur les joues d'Ulysse, le forçant à la regarder

    - Calme-toi et... je ne veux pas me venger, ça lui retombera dessus un jour et il le regrettera, je préfère pouvoir me regarder dans un miroir sans en avoir honte que de m'abaisser à son niveau... elle le regarda, le regard brillant, tu le promets ? Tu ne t'enfuiras pas ? Il y avait de la fragilité dans son regard, bien plus qu'habituellement.

    - Non. On ne peut pas ne rien faire Beth ! Imagine s'il fait ça à quelqu'un d'autre. Tu t'en voudras toute ta vie. Il faut agir dès maintenant. Ulysse fut surpris quand Beth lui demanda s'il ne s'enfuirait pas, Bien sûr que non Beth ! It's you and me against the world, babe. N'est-ce pas ? dit-il en citant le fameux film Bonnie and Clyde.

    Beth senti son cœur bondir dans sa poitrine, babe, il l'avait appelé babe. Puis elle s'arrêta, se giflant mentalement

    - Yes, you and me. dit-elle, souriant légèrement à la référence. Elle frissonna, commençant à avoir froid en robe. On était en hiver encore après tout.

    - Pourquoi voudrais-tu que je m’enfuie ? demanda Ulysse en fronçant les sourcils

    - Parce que c'est ce que tous ceux qui m'ont approché ont fini par faire... dit-elle après un moment en se détournant légèrement.

    - Alors ce sont des abrutis, tu oublies que moi je suis parfait. dit-il en rigolant

    - C'est vrai, à bien des égards tu l’es : tu es gentil, drôle, musicien, beau gosse, intelligent..., dit-elle en commençant à compter sur ses doigts avec un sourire,

    - Musclé, Talentueux, Doué au lit.... Raaah je n'ai que des qualités !

    - Musclé et talentueux oui, doué au lit sûrement vu la côte que tu as ! Beth s'entoura de ses bras, réprimant un frisson. Je suis gelée. Murmura-t-elle. Ulysse passa ses bras autour de Beth avant de lui frotter les bras.

    - Il faut rentrer si tu as froid ma p'tite Beth Beth hocha la tête, se serrant contre Ulysse frigorifiée.

    - On redescend ?

    Beth regarde l'heure

    - Ils doivent dormir à cette heure, tu veux qu'on regarde un film avant de dormir ?

    - Comme tu veux princesse

    Chapitre 149: And then you just took it... without waiting for an answer. It was so intimate; like we were already lovers.

    Beth se leva avec l’aide d'Ulysse et passa la porte fenêtre donnant sur sa chambre. Elle alluma son ordi le posant sur le lit avant de dire

    - Je vais juste me changer. Choisis un film.

    Elle passa ensuite à la salle de bain se démaquillant, décoiffant et se brossant les dents, elle retira ses chaussures, puis essaya de se contorsionner pour retirer la fermeture éclair de sa robe.

    Ulysse réfléchit quelque instant à un film avant de taper sur le clavier celui de son choix.

    - Ce sera Eternal Sunshine of a Spotless Mind, Beth sortit de la salle de bain au même moment,

    - Jamais vu... Dis... Tu veux bien m'aider ? Je... J’arrive pas à enlever la fermeture... Elle se mordit la lèvre en rougissant. Quelle conne je fais, pensa la blondinette.

    - Bah ça tombe bien alors. Tu vas voir, il est génial ! Dit Ulysse en se levant avant d'aller aider Beth

    Beth lui tourna le dos, se raidissant en sentant ses doigts frôler sa colonne. Pourquoi j'ai mis ses sous-vêtements là en plus ? Pensa la brunette.

     Ulysse fit glisser la fermeture éclair qui se bloqua au bout d'un moment

    - Euuh, je crois que c'est coincé...

    Beth rougit, il pouvait voir un arrière de soutien-gorge entièrement en dentelle noire plutôt fort travailler

    - Elle est où la ? En bas du dos ou pas ? Demanda la blonde, masquant comme elle le pouvait la gêne dans sa voix

    - Ouep

    Beth se met à rire

    - Elle est pas coincé alors ! Tu l'as juste complètement ouverte, ça va pas jusqu'aux fesses hein, ça s'arrête avant dit Beth mi gênée mi rieuse

    - Ah ok, désolé...

    - C'est pas grave, dit Beth, elle essaya de bouger mais en sentant Ulysse qui la tenait toujours s'arrêtera de peur de se retrouver en sous vêtement devant lui. Ma pauvre Beth être en maillot de bain devant lui c'est la même chose ! Hm... Rectification pas avec ces sous-vêtements pourquoi j’ai oublié de faire mes machines ! Elle s’éclaircit la gorge

    - Je sais que la vue de mon dos est fascinante mais...

    Ulysse était perdu dans ses pensées. Même si pour lui Beth n'était qu'une amie, il ne pouvait nier qu'elle avait un corps fort plaisant et surtout un joli petit...

    - Hein ? demanda-t-il, coupé dans ses pensées, Euh. Ah ouais, ouais... Désolé. dit-il en la lâchant. Voilà voilà.

    Ok, il était légèrement en train de mater, ça reste un homme quand même héhé dit une petite voix qui n’avait pas été entendue depuis des années. Hikari n'avait pas tant disparu, mais Beth se garda bien de lui répondre. Elle disait des âneries, comme toujours.

    Beth jeta un regard à Ulysse haussant un sourcil avant de retourner dans la salle de bain et d'enfiler son pyjama ressortant tout aussi vite qu'elle était entrée

    - Tadaaa, bon. Fais pas gaffe à la tenue hein... J’ai pu rien d'autre...

    Son pyjama était composé d'un top serré à bretelle fine et d'une shorty minuscule

    - Ah non mais ne t'en fais pas, il n'y a pas de problème, dit Ulysse avec un grand sourire

     Beth le regarda

    - C'est quoi ce sourire-là ?

    - Mais rien du touuuuuuuuuuut. Je souris tout le temps. Tu sais, je souris à la vie, je fais des clins d'œil aux nuages et tout…

    - Mhm, va te mettre à l'aise va. On sera mieux pour regarder le film

    - Je serais rapide, dit Ulysse en se dirigeant vers la salle de bain. En effet, le jeune homme enleva juste son tee shirt et son jean avant de passer un bas de pyjama et sortir, Et voilà, aussi rapide que Speedy Gonzales !

    - Ah oui ! Effectivement ! Sa gorge s’assécha quand elle vit les abdos de son meilleur ami, elle rosit s'installant sur le lit et plaçant l'ordi pour cacher son désarroi. Et merde, il était vraiment canon... pensa-t-elle Il alla s'installer au côté de Beth.

    Chapitre 149: And then you just took it... without waiting for an answer. It was so intimate; like we were already lovers.

    - Tu vas voir, ce film est vraiment génial. Triste aussi... Mais génial.

    - Je risque de pleurer ? Demanda la blonde regarda son ami, son regard s'attardant un peu trop sur le torse de ce dernier.

    - Oh oui ! dit Ulysse en lui faisant un petit sourire désolé, Mais tu peux pleurer contre mon épaule si tu veux. Beth posa sa tête contre son épaule

    - Merci, c'est trop gentil. Elle lança ensuite le film, et plongea tout de suite dans l'univers. Alors que le film avança Ulysse s'amusa à regarder les réactions de Beth. Pour sa part il avait déjà vu mainte et mainte fois ce film et le connaissait par cœur. Elle fronça les sourcils devant le déroulement du scénario plutôt alambiqué, rit lors des moments comiques et bien sûr, vint le moment qui déchirait le cœur de tout le monde et là, se fut les chutes du Niagara.

    - Hey, Princesse, ce n'est qu'un film, il ne faut pas pleurer comme ça. Rahlala vous les femmes vous êtes trop sentimentale, dit-il avant de tirer la langue. Beth s'essuya les yeux, donnant un coup de coude à Ulysse.

    -  Maiiiis... Dit-elle protestant avant d'attraper un mouchoir et de se moucher dans un bruit très discret (pour une fois), Tu te rends pas compte ? Mais pourquoi ? Pourquoi ? Elle reposa la tête sur l'épaule d'Ulysse, des larmes roulant sur ses joues.

    - Parce que c'est la vie ma pauvre Lucette

    -  la vie est trop injuste dit la blonde en imitant Calimero

    - Et oui c'est comme ça. Mais il y a aussi des bons côtés

    - Oui. Beth se serra contre lui, commençant à somnoler légèrement, elle était épuisée. Elle avait encore mal dormi et la journée au source chaude plus la fête le soir l'avait épuisée.

    - Ne t'endors pas devant le film, hein princesse ?

    -  Non non, dit Beth, t en fait pas... Elle frotta sa tête contre son épaule un peu à la manière d'un chat. C'est juste un coup de barre.

    - La journée a été chargée et forte en émotion aussi.

    - Oui et la nuit courte, marmonna Beth.

    - J'ai été habitué à des nuits plus courtes

    - Nuit blanche tu veux dire... J'ai dû dormir une heure cette nuit... bredouilla-t-elle, regardant l’écran.

    - En effet, c'est plus des nuits blanches, dit Ulysse en rigolant. Beth sourit riant légèrement, se cala un peu plus contre Ulysse.

    Chapitre 149: And then you just took it... without waiting for an answer. It was so intimate; like we were already lovers.

    Ulysse et Beth continuèrent à regarder le film caler l'un contre l'autre comme le couple qu'ils n'étaient pas. Quand ce dernier se termina, Ulysse se retourna vers Beth

    - Alors, tu en as pensé quoi ?

    - J'ai adoré ! Dit la blondinette, souriant. Il est absolument magnifique.

    - Je t'avais dit que tu aimerais ! Je commence à vous connaître mademoiselle Myrdyr

    - Je vois cela Monsieur Malek ! Beth s étira retenant un bâillement

    - J'en connais une qui ne va pas tarder à rejoindre les bras de Morphée

    - Maieuh... Se plaignit Beth, je tiens pas autant que toi... Je dors par épisodes moi la nuit !

    - Dans ce cas, on ferait mieux d'aller se coucher maintenant si tu ne veux pas ressembler à un zombie demain

    - J’ai vraiment l’air d'un zombie ? Demanda la blonde

    - Là non, mais avec des cernes sous les yeux demain, je ne sais pas si ce sera la même chose.

    Elle rit puis éteignant son ordi et alla le poser sur son bureau puis elle revint se coucher. Se glissant sous la couette le donna une bise à Ulysse.

    - Bonne nuit en ce cas. Une fois la lumière éteinte et son ami glissé sous la couette elle dit. C'est la première fois que tu te couches avec une fille sans avoir coucher avec... Je me trompe ?

    Ulysse sourit doucement

    - Non, à vrai dire, tu te trompes.

    - Ah oui ? La famille ça compte pas hein. Dit Beth rieuse.

    - Oui je sais et je suis sérieux

    - Tant mieux alors. Elle avait tenté de cacher sa nervosité avec une blague vaseuse et maintenant elle avait peur d'avoir froissé son ami. Idiote, se dit-elle. Elle glissa un bras sous son oreiller, regardant Ulysse.

    - Hey, mais dis-toi que tu es au moins la première à qui j'ai fait un massage ! rigola Ulysse

    Beth rit doucement

    - J'en suis honorée

    Chapitre 149: And then you just took it... without waiting for an answer. It was so intimate; like we were already lovers.

    Elle ferma les yeux écoutant les bruits autour d'elle, respirant doucement. Elle finit par s'endormir son visage se détendant soudainement signe qu'elle s'était endormie. Ulysse fini par s'endormir à son tour paisiblement. Beth dormait tranquillement lorsqu’elle se réveilla en sursaut. Trempée de sueur elle regarda autour d'elle inquiète avant de se rassurer en reconnaissant sa chambre et Ulysse. Elle se leva doucement, prenant garde à ne pas réveiller son ami avant d'aller dans la salle de bain se passer de l'eau sur le visage. Ulysse était le genre de personne marmotte. Certes, il ne dormait pas beaucoup mais, s'il le voulait, il arrivait à dormi n'importe où, n'importe quand et surtout, rien ne le tirait de son sommeil. Beth soupira, passant de l'eau sur son visage. Même après deux ans, cela me hante encore... pensa la blonde en jetant un regard à son reflet. Elle but un peu robinet puis retourna dans la chambre. Debout contre la porte de la salle de bain, elle regarda Ulysse dormir, souriant en le voyant étalé sur le lit. Elle soupira, elle n'avait plus sommeil, ou du moins si, mais elle savait qu'elle n'arriverait pas à se rendormir. Ne pouvant jouer du piano au risque de réveiller son ami, elle poussa son ordinateur et allumant la veilleuse de son bureau attrapa son cahier et écrivit, le temps de se calmer. Le bureau étant dans le renfoncement de la chambre, il n'y avait qu'une très légère lumière diffuse qui arrivait dans le reste de la chambre... Au bout d'un moment, la jeune fille s'endormit sur sa feuille à demi gribouillée.

    Chapitre 149: And then you just took it... without waiting for an answer. It was so intimate; like we were already lovers.

    A une heure avancée de la nuit, ou du matin, Ulysse ne le savait pas, ce dernier se leva, sa vessie remplie l'ayant réveillé. Il fut surpris de trouver le lit vide et remarqua que Beth était à son bureau. Il s'approcha d'elle et remarqua qu'elle était endormie. Il sourit doucement en voyant son amie ainsi. Elle était vraiment adorable. Il la prit dans ses bras avant de la remettre dans le lit, c'était quand même plus confortable. Puis, il alla rapidement aux toilettes avant de retourner sous la couette. Beth n'avait même pas cillé, elle avait eu l'impression d'être soulevé, mais dormant trop profondément elle crut rêver. Elle se retourna dans le lit, se blottissant instinctivement contre le corps brûlant d'Ulysse, le sien gelé faisant un énorme contraste de chaleur.

    ______________________________________________________________________________________________

    BONJOUR !

    Oui, ce chapitre est long, et OUI j'ai eu des soucis avec les photos, toutes ne sont pas cohérentes, mais mon jeu avait vraiment décidé de m'embêter et je n'avais pas envie de me battre que ce soit avec le pose player ou le temps...

     

    En tout cas, merci de me suivre malgré toutes ses années et les chapitres parus à des rythmes totalement irréguliers !

    En espérant que cela vous plaise toujours autant !

    A bientôt pour la suite !

    Hika'

    « Chapitre 148: I am such a coward, I could win an award, you may not believe me. But it would be ok.Chapitre 150: We can hitch a ride to Rockaway Beach »

  • Commentaires

    2
    Lundi 4 Février à 09:58

    Quelle superbe journée passée avec son ami.

    Cela fait plaisir de voir que Beth est devenue plus ouverte grâce à Ulysse.

    Quoi ?! Emeric aurait abusé de Beth mad Mais quel bip ! bip ! mad

    On dirait bien que la famille de Beth a bien vu que cette dernière est amoureuse d'Ulysse.

    Il nous l'avait caché Ulysse qu'il trouvait Beth a son goût ;-)

    On comprend mieux les traumatises de la pauvre Beth : harcelée, abusée, et sa tentative de suicide : c'est bien triste cry

    1
    anne
    Samedi 2 Février à 15:30
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :