• Chapitre 135: bang bang it’s hammer in my Head

    Chapitre 135: bang bang it’s hammer in my Head

    Aiden ferma sa chemise, et se regarda dans la glace. Il avait été choisi par les professeurs pour chaperonner le bal de Sadie Hawkins qui avait lieu chaque année une semaine après la reprise des vacances de fin d'année. Il se rendit donc sur le lieu de la fête et accueillit les élèves lorsqu’ils arrivèrent. La soirée se déroulait plutôt bien jusqu'à ce qu'il découvre Leah... A moitié bourré, du moins l'espéra-t-il en la voyant se déhancher de manière ostentatoire sur la piste de danse.

    - Mademoiselle Pasotre ! dit-il en s'approchant d'elle la mine sévère. Elle se retourna vers lui un sourire aux lèvres, le regard embué par l'alcool.

    Chapitre 135: bang bang it’s hammer in my Head

    Le bal de Sadie Hawkins. Là où les filles invitaient les garçons à être leur cavalier. Bien sûr pour Leah, la question ne s'était pas posée, elle y était allée avec Alek. Elle avait mis sa plus belle robe et un petit sac à main où elle y avait glissé une flasque de vodka, histoire de rendre la soirée plus intéressante. Une fois sur place, tout le monde lui dit combien elle était magnifique. Encore des faux culs, elle le savait mais s'en foutait totalement. Du moment qu'elle restait la personne que tout le monde craignait dans le lycée, ça lui suffisait. Elle devait restée la plus forte, la reine du bal. Bien souvent, elle buvait des gorgées de vodka. Alek aussi avait ramené de l'alcool et elle buvait plus que de raison, si bien qu'elle finit par être ivre assez rapidement. Au bout d'un moment, elle entendit qu'on criait son nom, cela lui martela le crâne. Elle vit ensuite son professeur entrer dans son champ de vision.

    - Chuuut. Faut pas hurler, ça me donne mal à la tête.

    Aiden soupira en secouant la tête

    - Vous êtes sérieuse ?! Il tenta de rester impassible gardant une mine sévère alors qu’elle était tout simplement magnifique dans cette tenue. Il lui attrapa le bras et l’entraîna dehors à l’abri des regards,

    - Je ne veux pas savoir comment vous vous y êtes pris pour introduire de l'alcool dans le bal mais peut m'importe vous êtes mineure ! Vous ne pouvez pas boire ainsi ! D’autant plus lorsque vous vous saoulez complément ! Vous vous rendez compte c'est dangereux quand même ?!

    Leah hocha la tête à chaque parole de son professeur, elle était bien trop ivre pour analyser ce qu'il était en train de lui dire. Elle finit par soupirer avant de dire

    - Arrêtez de râler, vous êtes bien trop mignon pour vous. Ça ne vous va pas de froncer les sourcils.

    Aiden la fixa bouche bée. Avait-il bien entendu ?

    - Pardon ?

    - Hein ? dit Leah avec un grand sourire. Aiden la fixa et secoua la tête,

    - Nom de dieu... Vous êtes vraiment inconsciente ! Je vais vous ramener chez vous, dit-il en soupirant Venez. Il lui prit doucement le bras dans l'intention de la ramener chez elle. D'une main il pianota sur son téléphone signalant aux autres professeurs qu'il allait raccompagner une élève qui ne se sentait pas très bien.

    - Non, je veux rester, bouda-t-elle comme un enfant.

    - Vous êtes saoule ! Vous ne pouvez pas rester. Y a-t-il quelqu'un chez vous qui pourra s'occuper de vous... ? Il se rendit compte au moment où il posait sa question qu'elle n'allait sûrement pas lui répondre de manière cohérente vue son état...

    - Pffff, y'a jamais personne chez moi.

    - Mhmm, c’est ce que nous allons voir, dit-il en la traînant doucement vers le parking où il avait garé sa voiture.

    Leah secoua la tête,

    - Non non ma mère travaille et mon frère est à la fac.

    - Oui oui... Il attrapa les clefs de sa voiture lorsqu'il entendit des rires non loin d'eux il se figea et se retourna. Etait-ce Aleksander et Emilia qu’ils apercevaient là-bas ?

    - Si siiiiii, quand elle entendit des voix, Leah se retourna, Oh c'est Emilia et Alek ! Je dois aller les voiiiiiiiiir.

    - Je ne crois pas que ce soit une bonne idée, dit le professeur en retenant la jeune femme. Les deux jeunes semblaient saouls mais aussi bien trop proche à son goût... Il espérait se tromper pour le bien de Leah.

    - Rooh mais si. Arrêtez de me dire ce que je dois faire, vous n'êtes pas mon père... Enfin j’crois pas..., Elle secoua la tête pour chasser cette idée de son esprit et se dirigea vers ses deux amis.

    - Evidemment que je ne suis pas votre père, bougonna Aiden, il n’était pas beaucoup plus vieux que Leah. Elle avait 17 ans quand lui en avait 24. Il n’avait en aucun cas l'âge d'être son père. Il suivit la jeune femme en soupirant et accéléra le pas en la voyant se figée. Que se passait-il donc ?

    Chapitre 135: bang bang it’s hammer in my Head

    Alors qu'elle s'approchait des deux, elle se rendit compte qu'Alek et Emilia étaient très collés serrés, voir même qu'ils étaient en train de s'inspecter les amygdales. Bizarrement, elle dessoûla d'un coup. Les deux jeunes gens s'aperçurent qu'ils n'étaient pas seuls car ils s'écartèrent vivement l'un de l'autre, prit en flagrant délit.

    - Leah ! Ce n'est pas ce que tu crois ! Cette dernière leva la main, pour intimer le silence avant de prendre une grande inspiration et... Foutre son poing dans la gueule d'Aleksander. Elle tourna les talons, s'éloignant sans dire un mot pendant qu'Alek gémissait de douleur

    - Je veux rentrer, dit-elle simplement en arrivant à la hauteur d'Aiden.

    Aiden jeta un regard noir à Alek avant d'hocher la tête et posant une main dans le dos de la jeune femme la poussa vers sa voiture.

    - Je vous ramène.

    Une fois en voiture et après avoir vérifié deux fois qu'elle était bien attachée, il démarra et quitta le parking.

    - Il n’y a personne chez vous ? Demanda-t-il à nouveau.

    - Non

    - Bien. Il changea de direction et prit celle de son domicile. Il ne laisserait pas Leah seule alors qu'elle venait de voir son petit ami et sa meilleure amie se bécoter en plein milieu d'un parking.

    Leah fronça les sourcils

    - Vous n'allez pas dans la bonne direction.

    - Je sais, dit-il simplement. Il se gara dans l'allée d'une petite maison, venez je vous ramènerais chez vous lorsque votre mère sera rentrée. Il la fit entrer chez lui. L’intérieur était simple. Le strict minimum pour vivre était installé dans la pièce principale.

    - Faites comme chez vous, dit le professeur en allant vers la machine à café. Il prépara un thé à Leah. Ce n'était pas grand-chose mais elle avait besoin de s'hydrater avec tout l'alcool qu'elle avait bu. Il s'occupa de cela laissant la jeune fille observer son intérieur. Les seules choses personnelles dans la maison étaient des photos. De ses frères et sœurs aînés. Puis d'une jeune fille qui ressemblait un peu à Leah et de lui. Il souriait tandis que la brunette avait l'air de rire aux éclats. Et de ses parents, de sa nièce, son neveu de quelques mois, et son jumeau, sa jumelle et lui-même.

    Sur toutes les photos il semblait heureux.

    Chapitre 135: bang bang it’s hammer in my Head

    Leah soupira, ne comprenant pas pourquoi son prof l'avait emmenée ici mais, elle n'avait pas la force de contester. Elle enleva sa veste, qu'elle laissa tomber sur le canapé avant d'observer la maison. Elle prit la phrase de prof à la lettre et commença à faire comme chez elle, observant les moindres recoins, regarda les photos, feuilletant les livres qu'il avait. Quand il apporta une tasse de thé, elle secoua négativement la tête.

    - Non merci, j'aurais besoin de quelque chose de plus fort là.

    - Non. Tu as besoin de t'hydrater. Assez d'alcool pour ce soir. Il lui tendit la tasse, il est noir et corsé.

    Elle secoua encore la tête

    - Non merci, j'ai vraiment besoin d'oublier ce que j'ai vu.

    - Buvez ce thé je connais d'autres moyens que de se saouler pour oublier ça. Il lui jeta un regard appuyé avant dans de disparaître dans sa chambre.

    - L'alcool me convient très bien à moi, dit-elle en soupirant mais elle prit quand même le thé.

    Il revint un instant plus tard avec une pile de DVD d'action.

    - Choisissez ce que vous voulez

    - J'ai pas vraiment envie de regarder un film.

    Il lui jeta un regard appuyé signifiant qu'il n'avait aucune envie de discuter,

    - Choisissez ou c’est moi qui le fais et ce n’est pas dit que cela vous plaise.

    - J'ai pas envie de regarder de film, dit-elle en lui rendant son regard.

    - Il n’y a pas d’alcool ici. Et vous voulez faire quoi ? Pleurer comme une madeleine ? Allez-y, ce n’est pas moi qui vous en empêcherais mais dans ce cas-là ne venez pas vous plaindre si je dépasse les limites. Il soupira, et je vous connais, je sais que vous ne pleurez pas, donc le film me parait la meilleure option... Ou alors je peux vous servir de punching-ball si vous voulez encore frapper quelqu'un, mais j'aimerais mieux regarder quelqu'un se faire taper dessus et éviscérer. J'ai tendance à rendre les coups, et je préférerais éviter.

    Leah soupira,

    - Je comprends pas... Pourquoi vous êtes comme ça ? Je ne suis que votre élève, je ne devrais même pas être là !

    Il la fixa puis regarda la photo derrière la jeune femme. Son regard s’empli de tristesse,

    - Vous me rappelez quelqu'un... Et j'ai envie de vous aider. De vous protéger.

    - Je n'ai pas besoin de votre aide. Ça fait 17 ans que je me débrouille toute seule, ça ne va pas changer.

    - C'est toujours ce qu'on dit... ça ne m'empêchera pas de vouloir vous aider et de le faire dès que j'en aurais l'occasion. Il croisa les bras se forçant à respirer doucement pour ne pas s'énerver.

    Leah croisa également les bras,

    - Même si tout le monde dit ça, dans mon cas c'est vrai.

    Il la regarda

    - Racontez-moi, demanda-t-il alors.

    Leah soupira. Elle se sentait fatiguée, certes elle avait dessaoulée mais l'alcool faisait son effet et l'assommait.

    - Je n'ai pas envie d'en parler. Je veux juste dormir,

    - Bien. Il la conduisit dans sa chambre. Il sortit un t-shirt ainsi qu'un pantalon de survêtement. Tenez, la salle de bain est au fond à droite après la chambre, je serais dans la cuisine et le salon si tu as besoin de quoi que ce soit. Il se dirigea vers la sortie de sa chambre avant de s'arrêter, à quelle heure ta mère rentre-t-elle du travail ?

    Leah prit les vêtements en remerciant Aiden avant de répondre.

    - Vers 6h, suite à quoi, elle rentra dans la salle de bain pour se changer.

    Aiden hocha la tête et profita qu'elle soit dans la salle de bain pour se mettre en pyjama, soit en pantalon de survêtement. Il s'installa dans le canapé attrapant une photo de sa sœur cadette et l'observant avec un triste sourire.

    Chapitre 135: bang bang it’s hammer in my Head

    Après s'être changée, Leah revint dans la pièce. Elle savait bien que tout cela était étrange mais elle était bien trop fatiguée pour se poser des questions.

    Aiden l'entendit plus qu'il ne la vit revenir il posa la photo sur le canapé et tourna la tête vers elle.

    - Allez dormir, prenez ma chambre, je vais rester sur le canapé. Vous boirez votre tisane ou pas ? Ça vous aiderait...

    - Je peux dormir sur le canapé, ça ne me dérange pas... Et non merci pour la tisane, vraiment.

    - Comme vous voulez, si jamais y'a de la verveine et du tieulle dedans, ça aide à dormir. Et non prenez ma chambre, il est hors de questions que vous dormiez sur le canapé.

    - Bien, puisque vous insistez, elle soupira en se dirigeant vers la chambre. Sommeil, elle en avait vraiment besoin.

    Aiden soupira de soulagement, son entêtée, Leah avait enfin accepté quelque chose de sa part. Il se leva et sorti une couverture de l'armoire de l'entrée, il éteignit la lumière, programma son réveil, et essaya de trouver le sommeil. Mais comment pourrait-il ? Elle dormait dans son lit, il aurait son odeur dans ses draps le lendemain lorsqu'il irait se coucher... Voilà qu'il n'allait pas arranger ses affaires. Mais il était tout simplement hors de questions qu'elle dorme sur le canapé, il n'avait donc pas vraiment le choix.

    Chapitre 135: bang bang it’s hammer in my Head

    Leah s'allongea sur le lit en soupirant. Maintenant qu'elle était au calme, elle laissa son esprit vagabonder. Elle repensa à ce qu'elle avait vu sur le parking, avec Alek et Emilia, des perles commencèrent à perler au coin de ses yeux qu'elle essuya d'un geste de rage. Non ! Elle ne pouvait pas pleurer, c'était pour les faibles alors qu'elle était forte ou du moins, elle devait l'être, même s'il n'y avait personne pour la voir. Finalement, Leah réussit à s'endormir rapidement.

    Aiden fixa le plafond de son salon, se demandant comment la jeune fille allait. Elle voulait jouer les femmes fortes, ce qui était louable, très louable même, mais... Elle avait le droit de pleurer, surtout après ce qu'elle avait vu. Et puis pourquoi refusait-elle son aide ? Pourquoi avait-il l'impression qu'elle n'avait pas toujours eu ce dont elle avait besoin, qu'elle avait forgé son caractère de façon à toujours sembler être au mieux ? Toutes ses questions se bousculaient dans sa tête mais il s'interdisait d'aller la voir, de la prendre dans ses bras, de la réconforter... comme il l'aurait fait avec sa petite sœur à une époque.

    Aiden après plusieurs heures, réussi à s'endormir, d'un sommeil qui était loin d'être paisible...

    Chapitre 135: bang bang it’s hammer in my Head

    Aiden se réveilla en sursaut en pleine nuit aux alentours de 2h. Il se passa la main sur le visage et soupira. Il avait encore rêvé de sa sœur. Il se leva, et se dirigea vers sa salle de bain sans bruit. Là il se passa de l'eau sur le visage. En se regardant dans la glace il soupira. Il allait être dans un sacré état pour la reprise de lundi. Il se dirigea par reflex vers sa chambre avant de s'arrêter se souvenant que Leah y dormait. Il ouvrit donc la porte sans bruit, voulant voir si tout allait bien pour elle. Voyant qu'elle dormait paisiblement, il referma sans bruit et retourna dans le salon, il se rallongea dans le canapé et tenta de retrouver le sommeil. Il finit par se rendormir une heure plus tard pour se réveiller aux alentours de six heures. Fatigué il se leva et décida de préparer le petit déjeuner sachant qu'il ne retrouverait pas le sommeil.

    Chapitre 135: bang bang it’s hammer in my Head

    La nuit passa et Leah se réveilla à l'aube. Elle mit un peu de temps avant de reconnaître où elle était, puis, les souvenirs de la veille revenant avant de soupirer et de se laisser tomber sur l'oreille de désespoir. Elle n'avait aucune envie de retourner au lycée lundi

    Leah entendant du bruit dans la pièce à côté, décida de se lever et de rejoindre le salon, voyant qu'Aiden était déjà levé, elle dit,

    - Bonjour...

    Aiden sursauta ne s'attendant pas à ce que Leah soit déjà réveillée.

    - Bonjour, je ne pensais pas vous seriez déjà debout... Je vous ai réveillé ? Demanda-t-il en se tournant vers elle après avoir mis les derniers pancakes dans une assiette.

    - Non, ça doit faire dix minutes que je suis réveillée... Merci pour hier soir, dit-elle avec politesse, je vais rentrer chez moi maintenant, ma mère va s'inquiéter sinon.

    - C'est normal dit-il, vous ne voulez rien manger avant de rentrer ? J’ai vu un peu grand dans les quantités, dit-il gêné. Encore une fois il n'avait pas fait attention en préparant trop obnubilé par les souvenirs.

    - Non ça ira, je ne mange pas vraiment le matin

    - Hm... Ce n’est pas très bien ça. C’est ce qui donne la pêche pour toute la journée le petit déjeuner. Enfin. Prenez-en pour votre famille et vous le temps que je m'habille... Sinon je vais les perdre. Puis il partit dans sa chambre chercher des affaires avant d'aller dans la salle de bain.

    Le salon était légèrement de désordre, certaines photos avait été décroché du mur, d'autres traînait sur la table près du canapé où avait dormi Aiden.

    Leah leva les yeux au ciel, cette réflexion sur le fait de ne pas manger le matin, elle l'avait déjà eu moult fois mais elle n'y faisait plus attention maintenant.

    - Ça ira merci, dit-elle avec un petit sourire. En attendant que son prof revienne, elle regarda son portable et vu qu'elle avait reçu une dizaine de messages d'Alek. Elle soupira avant de laisser tomber son portable sur la table

    Aiden revint la tête légèrement humide. Il fronça les sourcils en voyant le portable de Leah sur la table.

    - Tout va bien ? Demanda-t-il d'une voix douce,

    - Oui, tout va bien, dit-elle d'un ton las. Elle serra les poings pour éviter de s'énerver encore plus,

    - Vous pensez persuader qui avec cette tête ? Il eut un petit sourire, vous avez le droit de hurler, crier pleurer même vous savez ? Si vous voulez je me bouche les oreilles et je ferme les yeux. Il espérait en tentant cet humour un peu maladroit de faire sourire la jeune femme ou qu'elle laisse libre court à ce cocktail de sentiments qu'elle tenait en laisse.

    Leah fit un petit sourire en coin,

    - Merci mais... Ça ira. Je ne veux pas pleurer pour un abruti pareil, ça n'en veut pas la peine, en disant ça, elle essayait aussi de se persuader elle-même

    - C’était votre premier copain ? demanda-t-il alors en se rapprochant et piquant un pancake il lui en tendit un.

    - Plus ou moins... Le premier sérieux quoi...

    - Mhm, si vous voulez je peux tellement lui pourrir la qu'il va le regretter amèrement... C’est important un premier copain, dit-il en redevant sérieux, si vous avez besoin d'un endroit où décompresser... Vous pouvez venir ici la porte vous sera toujours ouverte... Ou alors dans la crique derrière. Il n’y a jamais personne, dit-il en haussant les épaules. Il mordit dans son pancake, tendant toujours celui de Leah.

    - Y’en a qui sont morts comme ça.

    Leah fronça les sourcils, ne voyant pas où il voulait en venir

    - Mort comment ?

    Il lui agira le pancake devant les yeux 

    - En tendant un pancake encore tiède... Il faillit ajouter à une magnifique jeune femme mais se tut. Elle n'était pas sa sœur. Il ne devrait pas être aussi familier avec elle, se dit-il en son for intérieur

    - C'était censée être une blague ? dit Leah avec un sourire en coin, car c'était franchement de la merde.

    - Je suis pas très doué avec les blagues, dit-il avec un demi-sourire. Mais goûtes-le au moins, promis y a que des bonnes choses dedans. La mort aux rats je ne la réserve qu'aux personnes qui brisent les autres.

    - Je n'ai vraiment pas faim... Désolé.

    - Vous ne savez pas ce que vous ratez, dit-il en l'enfouissant dans sa bouche.

    - Tant pis pour moi alors !

    Il sourit avant de sortir un Tupperware d’un placard et de mettre des pancakes dedans.

    - Prête ? demanda-t-il

    - Il faudrait peut-être que je me change avant non ?

    - Comme vous voulez, je n'en ai pas besoin pour le moment vous pourrez me les rendre plus tard, ou les garder peut m’importe, dit-il en haussant les épaules.

    - Bien... Dans ce cas, on peut y aller.

    Il ferma le Tupperware attrapa ses clés et parti suivit de Leah. Il suivit ses indications pour aller jusque chez elle et se gara dans l'allée.

    - Et voilà princesse, dit-il en se retournant pour prendre la boite de Tupperware et la lui donner.

    - Princesse ?

    Il se figea

    - Désolé...Son regard se ferma, il secoua la tête. Ne le prend pas mal, mais tu me rappelles ma petite sœur... C'est le surnom que je lui donnais quand elle avait ton âge, dit-il avec un sourire triste. Il regarda devant et vit une femme sur le perron, allez filez. Vous êtes attendue.

    Leah fronça les sourcils, trouvant cela un peu bizarre mais, décida de ne pas s'en formaliser.

    - Merci pour votre aide, dit-elle avec un sourire. Même si elle ne voulait pas l'avouer, cette petite soirée lui avait vraiment fait du bien.

    - C’est normal. Et si vous avez besoin d'air... N'hésitez pas. Il lui donna le tupperware avec les pancakes. Une fois qu'elle fut descendue, il engagea la marche arrière et sorti chez elle. Il allait rentrer et dormir tout le reste de la journée. De toute façon il n'avait rien de mieux à faire...

    Chapitre 135: bang bang it’s hammer in my Head

    En arrivant à la hauteur de sa mère, cette dernière lui demanda qui était la personne qui venait de la déposer. Leah se contenta de hausser les épaules en disant que ce n'était personne d'important. Sa mère soupira mais n'insista pas, la conversation dans la famille n'avait jamais été très présente

    - Je vais aller dormir un peu, je viens de rentrer. Tu me réveilleras vers midi ? Leah hocha la tête avant d'aller dans sa chambre, et poser ses affaires en vrac. C'est après avoir fouiller dans son sac, qu'elle s'est rendu compte qu'elle ne trouvait plus son portable, l'ayant surement oublié chez Aiden.

    - Merde, je suis trop conne.

    Chapitre 135: bang bang it’s hammer in my Head

    Lorsqu'il arriva chez lui, Aiden rangea un peu la cuisine, et trouva le téléphone de Leah sur la table. Il fronça les sourcils mais son cœur fit un bon dans sa poitrine. Il avait une excuse toute trouvée pour la revoir. Il reprit donc sa voiture. Il sursauta lorsque la sonnerie du portable de Leah sonna mais ne répondit pas. Une fois devant chez elle il toqua, trois coups brefs et attendit qu'on vienne lui ouvrir.

    Quand on toqua à la porte, Leah se dépêcha d'aller ouvrir avant que cela réveille sa mère. Quand elle vit son prof,

    - Ah ! Je comptais retourner chez vous, j'ai oublié mon portable.

    Il le brandit à côté l'agitant au moment même où il se mettait à sonner.

    - Je me suis dit que vous en auriez besoin... Il lui tendit le téléphone sans chercher à savoir qui appelait, il s'en doutait et cela ne le regardait pas.

    - Il a sonné plusieurs fois dans la voiture et chez moi... C'est d'ailleurs comme ça que je l’ai vu. Il faisait vibrer ma table de cuisine.

    - Merci ! dit-il avant un grand sourire avant de voir qui téléphonait. Aleksander bien sûr...

    - Vous voulez lui faire une mauvaise blague ? demanda-t-il devinant à son expression que c’était bien Alek qui appelait.

    - Comment ça une mauvaise blague ? Ce n’est pas gamin de faire des choses dans ce genre ?

    Il haussa les épaules,

    - Comparé à ce qu'il vous a fait ce n'est rien non ? Je pourrais faire bien pire qu'une simple menace téléphonique.

    - Vous voulez faire quoi ?

    - Simplement lui faire peur pour qu'il vous fiche la paix.

    - Ça ira mais merci, vous risquerez d'avoir des problèmes.

    Il haussa les épaules

    - Je m'en fiche d'avoir des problèmes, un peu plus ou un moins ne changera rien pour moi.

    - Bon, si ça vous fait plaisir, dit-elle en passant son portable.

    Aiden eut un sourire ravi avant de décrocher.

    - Allo ? dit-il.

    - Allo ? ... Leah ?

    - J'ai vraiment une voix de donzelle, demanda Aiden la mine sombre, tu dois toujours pas avoir décuvé pour confondre des voix.

    - C'est qui ? Cameron ? Elle est où Leah ?

    Aiden ne démentit pas

    - Elle ne veut pas te parler et tu ferais mieux de lui foutre la paix ou je vais te faire comprendre ce que c'est que l'enfer sur terre, pigé ?

    Alek soupira,

    - Je veux juste lui m'expliquer.

    - Lui expliquer quoi ? Ta connerie ? Elle l'a très bien vu hier. Tente ta chance une autre fois. Et n'essaie pas de la rappeler... Tu pourrais avoir de très mauvaise surprise. Et il raccrocha avant de rendre le téléphone à Leah. Il est toujours aussi con ? demanda Aiden devenant plus vulgaire sous l’effet de l’énervement. Il prenait vraiment trop à cœur cette histoire, il m'a pris pour Cameron... Je suppose que c'est votre frère ?

    - Oui, c'est bien mon frère, elle récupéra son portable, merci...

    - De rien, bloque-le si jamais il vous emmerde trop, dit-il. Puis le silence se fit, il ne savait quoi dire et resta planter devant la porte.

    - Bon... je vais vous laisser, vous avez surement des choses à faire...

    - Je verrai mais, je ne pense pas que je pourrais le bloquer quand je le verrai au lycée lundi.

    - Suffit de l'éviter, ou de ne pas rester seule. Enfin, c'est vous qui voyez, dit-il avec un sourire doux avant de lui faire un léger signe de la main et de se diriger vers sa voiture.

    - Plus facile à dire qu'à faire, soupira-t-elle plus pour elle-même vu qu'Aiden était en train de partir.

    Il monta dans sa voiture, un peu déçu qu'elle ne le retienne pas. Idiot, se réprimanda-t-il, évidement qu'elle ne va pas te retenir ! Tu n'es personne pour elle. Il soupira avant de mettre le contact et de reculer dans l'allée.

    « Chapitre 134: In the way she looked at me I felt weak and possibly never part each other againChapitre 136: Round and round like a horse on a carousel, we go, Will I catch up to love? »

  • Commentaires

    7
    Lily/pinssophie
    Lundi 23 Juillet à 09:37

    Emilia et Aleksander ont déconné en s'embrassant ! mad

    Aiden a été adorable avec elle, même si c'était déplacé de la ramener chez lui...

    Il vaut mieux qu'Aleksander croit que c'est Cameron sinon Aiden aurait des ennuis.

    On dirait bien que l'attirance d'Aiden n'est pas réciproque....

    6
    Dimanche 22 Juillet à 22:44

    Aiden, décide-toi, soit tu la vouvoies, soit tu la tutoies, nom de nom XD

    Perso, je trouve qu'il force de ouf, Aiden, il sait pas trop où est sa place, tu ramènes pas une élève chez toi et tu menaces pas un autre élève, même s'il a trompé sa meuf, c'est quoi ça ? Il va avoir des problèmes, le petit, là, à jouer au con. Et j'ai remarqué que quand elle lui dit non, il force, genre avec les pancakes, gros, elle a dit qu'elle en voulait pas, laisse la XD

    Il est tombé amoureux d'une fille qu'il ne peut pas avoir, le pauvre,c'est un amour interdiiit

    5
    Samedi 21 Juillet à 18:38

    trop looooooooooooooooooooong  d'attendre he ^^ 

    4
    Anne.
    Samedi 21 Juillet à 18:30

    ça me fait quand même rire la manière dont Aiden passe du tutoiement au vouvoiement xd

      • Samedi 21 Juillet à 22:21

        Oui c'est rigolo haha

    3
    Samedi 21 Juillet à 17:31

    Bon se petit problème de coeur, commence à les rapprocher finalement, aller Leah, la prochaine fois un petit rapprochement de plus, Aiden est fou de toi ^^

    Dommage qu'il faut attendre pour la suite, je veux savoir moi he

      • Samedi 21 Juillet à 18:00

        Hihihi rendez vous dans 15 jours pour savoir ! :D

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :