• 185

    Une heure et trente minutes après avoir discuté avec Eden, il courrait avec Joachim au travers de la forêt. Leur patrouille était pour le moment calme, mais il avait ressenti la présence de Morganiens. Ils n’avaient pas prévenu d’un éventuel passage et aucun rendez-vous n’avait été pris avec un Merlinois. Cette partie de la forêt appartenait aux Merlinois et Joachim ne les laisserait pas violer le traiter qu’ils avaient renouvelé à peine quinze jours auparavant, et où Joachim avait aussi officiellement annoncé qu’il s’occupait de l’entraînement de Samiael. L’Ancien avait approuvé tandis que le chef Morganien serrait les dents. Il n’en avait pas été heureux, mais n’avait pas non plus contesté cette demande d’entrainement. Samiael appréhendait tout de même cette rencontre avec les membres du clan. Même s’il n’avait jamais été entièrement accepté par la majorité, il était tout de même à moitié morganien… Il ne pouvait pas blesser l’un des siens sans risquer de représailles ou punition. Cruel dilemme, il allait devoir neutraliser les siens si besoin était, mais sans les blesser. En espérant qu’ils ne prendraient pas cela pour de la faiblesse… À moins qu’ils aient transgressé la frontière juste pour le tester…

    - Stressé ? demanda Joachim.

    - Je ne sais pas, je m’attends à tout…

    - Ne le prends pas mal, mais… attends-toi au pire, il y a une odeur de sang… Et ce n’est pas du sang de vampire ou de loup, dit Joachim la mine sombre.

    Celui de Samiael s’assombrit à son tour, c’était donc du sang de sorcier. Il ne savait pas développer son odorat comme Joachim, il était plus spécialisé dans les plantes, poisons et soins, mais aussi le corps à corps silencieux, un peu comme l’avait été Ruben avant lui, même s’il était un moins puissant guérisseur que lui ou encore Eden. Il espérait de tout cœur que le sang, qu’il commençait à apercevoir sur le chemin, n’était dû qu’à une blessure et non une mort…

                   Ces espoirs furent très vite anéantis. Une femme, le corps déchiqueté par les morsures, en partie démembrer gisant devant le creux d’un arbre. Une tignasse claire apparut derrière le corps sans vie de l’adulte. Samiael reconnut immédiatement la petite fille. Tessa. La fille d’un des généraux du clan Morganien.

    - Tessa ? Appela le jeune homme s’accroupissant, c’est Samiael… dit-il se voulant rassurant pour la petite fille.

    Elle venait de fêter ses cinq ans, et venez de réchapper à une horreur… Il fallait qu’il sache si la petite était blessée, mais pour ça, il fallait qu’elle sorte.

    - Non…. Le méchant monsieur il est pas parti…. Chouina la fillette.

    Samiael jeta un regard à Joachim qui hocha la tête, lui ne sentait aucune présence… Mais ses sens étaient moins aiguisés et il ne s’était pas lancé de sorts pour les exacerber.

    - Je te promets qu’on va le trouver Tessa, dit Samiael, on te protégera… Est-ce que tu as mal quelque part ?

    - Oui… j’ai mal à tête et bras et maman elle m’écrase, mais elle veut pas bouger, pleura la fillette.

    - Je vais bouger ta maman pour t’aider d’accord Tessa ? Si je te fais mal tu me dis.

    - D’accord, dit la petite fille.

    Samiael laissa ses sens le plus sensibles possible, afin de sentir tout danger arrivé, mais il savait que Joachim guettait. À sa position, ses mains luisant de magie, il était paré à toute éventualité. Un simple regard entre eux le lui confirma et Samiael commença à bouger le corps de la mère de Tessa. Impossible de se souvenir de son nom. Il se souvenait juste que lorsqu’il était plus petit, elle avait toujours été gentille avec lui. Sa mort était injuste. Il découvrit la petite fille complètement recroquevillée dans le creux des racines que formait l’arbre. Elle était couverte d’écorchure et à vue de nez sa cheville semblait cassée. La fillette était en larmes, elle essaya de bouger, mais n’y réussit pas.

    - Ne bouge pas Tessa, dit Samiael, déposant le corps de sa mère un peu hors de sa vue. Même si, les horreurs des guerres entre les clans et interespèce étaient choses malheureusement trop courantes ici, il ne tenait pas à traumatiser la petite plus que nécessaire.

    La petite sorcière lui obéit, reniflant bruyamment. Samiael vint alors la voir, elle avait de nombreuses marques de morsures, et son épaule droite était bien abimée, presque déchiquetée comme si la tête de son agresseur avait été violemment arrachée de son épaule. Elle était bien courageuse de ne pas hurler à la mort.

    - Je vais t’examiner, je vais faire mon possible pour ne pas te faire mal, mais il faut que je vérifie que ton épaule ne soit pas déboitée.

    Tessa hocha la tête, se mordant les lèvres, comme si elle comprenait que leur survie dépendait du bruit qu’elle ferait. Samiael examina le plus doucement possible Tessa. L’épaule était démise, le muscle bien amoché aussi, même en utilisant un sort de soin, la petite aurait besoin d’une attèle et de rééducation. Elle avait aussi perdu beaucoup de sang, et celui-ci continuait de couler abondamment, il fallait qu’il agisse vite pour limiter au maximum les dégâts.

    - Bien, il faut que tu sois encore courageuse Tessa, je vais remettre son épaule en place et ensuite je te soignerai. Il déplaça le plus consciencieusement possible la petite pour être dans une bonne position pour remettre son épaule, et d’un mouvement sec, il la replaça. Un léger cri échappa à Tessa se terminant en pleurs. Samiael la rassura, la félicitant. Ses mains s’illuminèrent alors qu’il s’occupait des blessures de la petite. Ses sens se mirent en alerte alors même que Joachim se mettait en garde. L’attaquant voulait en finir avec sa proie. Vraisemblablement, il avait affaire à un vampire. Le jeune homme resta concentré, parlant à la petite pour la rassurer. Lorsqu’il eut terminé de soigner son épaule, elle avait déjà repris un peu de couleur.

    - Est-ce que tu sais qui ou ce qui t’as attaqué Tessa ? demanda-t-il.

    La petite hocha la tête et ouvrit la bouche pour parler, mais la referma aussitôt, la terreur se peignant sur son visage, alors que l’odeur cuivrée, métallique et si caractéristique du sang, envahissait l’espace. Samiael se retourna et il découvrit comme il le soupçonnait un vampire. Il se plaça devant la petite, hors de questions qu’il l’attaque à nouveau. Il était recouvert de sang, les yeux comme fous, ses crocs entièrement sortis, l’empêchant de fermer sa bouche. Cela ressemblait fortement à une démence de sang.

    - Reste où tu es vampire ! dit Joachim, sortant deux dagues en argent du haut de ses reins. Tu as suffisamment transgressé les lois ce soir.

    Un sifflement de colère sortie de la bouche du vampire, il plaça ses mains devant lui toutes griffes sorties, elles aussi dégoulinantes de sang. Il observa ses adversaires : Samiael protégeant sa proie, Joachim plus proche, mais armé de dangereuses dagues en argents… Dangers qu’il ne percevait pas dans son état actuel. La seule chose qu’il voulait, c’était sa proie et deux personnes l’empêchaient d’y accéder. Il se jeta sur l’adversaire le plus proche de lui. Joachim bien que s’y attendant, para juste à temps l’attaque du vampire.

    - Mets la p’tite en sureté ! crie-t-il à Samiael.

    Le jeune homme se retourna,

    - Je vais te porter Tessa, on ira plus vite ainsi, explique-t-il en prenant la petite, il n’avait pas eu le temps de s’occuper de la cheville de la fillette.

    Il connaissait un arbre, non loin d’ici où il se cachait lorsqu’ils voulaient échapper aux autres enfants, il était creux et ferait une excellente cachette pour la petite. En quelques instants, il y fut. Il déposa la fillette dans le creux du tronc.

    - Tu ne bouges pas d’ici, sous aucun prétexte, je vais jeter un sort qui te masquera d’accord ? Il n’y aura que moi, Joachim ou un membre des sorciers qui pourra te trouver. Tu comprends Tessa ?

    La fillette hocha la tête, muette, effrayée. Elle restait accrochée au T-shirt de Samiael.

    - Maman elle se réveillera pas hein ? dit-elle les yeux embués de larme. Je veux maman… chouina la fillette.

    Samiael s’accroupit,

    - Je suis désolé Tessa, ta maman s’est endormie pour toujours en te protégeant… Je te demande d’être courageuse encore un peu, je dois aller aider Joachim, ensuite on reviendra te chercher c’est promis. Reste bien caché d’accord ?

    Elle hocha à nouveau la tête, se cachant un peu plus dans le tronc d’arbre. Samiael jeta le sort qui la masquerait, avant de retourner en quatrième vitesse prêter main-forte à Joachim. Un vampire en démence de sang… était plus que dangereux, même pour un chasseur-né aguerri comme lui. La petite fille ne bougea plus, se pelotonnant accroupie dans un coin, entourant ses jambes de ses genoux. Elle attendit, sans faire de bruit.

                   Samiael rejoignit Joachim. Le vampire avait réussi à blesser salement Joachim à la jambe et il ne prenait plus du tout appui dessus. Samiael récupéra à son tour ses dagues en argent dans son dos et en lança une. Elle toucha sa cible à l’épaule. Le vampire se retourna, les yeux fous. Il feula, comme un chat en colère. Samiael plongea sous son attaque, lui sectionnant l’artère fémorale en plongeant sous lui. Le vampire fit quelques pas, un peu déboussolé avant de se retourner encore, mais il n’eut pas le temps d’attaquer que Samiael était déjà sur lui épauler par Joachim, chacun d’eux planta une dague dans le double cœur du monstre. Les vampires ne sont pas difficiles à tuer parce qu’il était supposé déjà mort, il était dur à tuer parce qu’un second cœur se cachait sous le premier ! Joachim lâcha un grognement de douleur, se laissant tomber au sol.

    - Saloperie !

    - Laisse-moi y regarder, dit Samiael en se penchant sur la jambe de Joachim, il l’observa, laissant ses mains parcourir sa jambe.

    - Alors, tu peux faire quelque chose ?

    - Oui, rien ne semble empoissonné, je vais soigner ce que je peux, mais ta mère ferait mieux d’y jeter un œil, je ne suis pas sûr de réussir correctement, dit-il alors que ces mains s’illuminaient.

    Joachim le laissa faire, quelques instants plus tard il était debout.

    - On doit faire un rapport à l’Ancien.

    - Avant toute chose il faut ramener Tessa et sa mère à son père.

    - Oui… j’envoie le vampire dans la salle du QG des chasseus-nés, on s’occupe de Tessa puis de l’Ancien. Va la chercher je m’occupe de sa mère, elle n’a pas à voir ça.

    Samiael hocha la tête et pour plus de rapidité se téléporta devant l’arbre devant lequel il avait caché Tessa.

    - Tessa ? appela-t-il levant le sort qu’il avait jeté plutôt. La petite ne répondant pas il passa la tête à l’intérieur du trou et la découvrit recroquevillé dans le tronc. La petite sauta au cou de Samiael.

    - Je te ramène chez toi Tessa, tout va bien maintenant, il n’y a plus de danger.

    Il serra la petite contre lui avant de se téléporter devant leur maison. Joachim attendait devant avec le père de la petite. Christobald attendait anxieux.

    - Tessa ! dit-il en courant vers eux. Même s’il avait toujours eu du mal à accepter Samiael à cause de sa mixité… Il avait sauvé sa fille et elle était tout ce qui lui restait à présent. Merci…, dit-il récupéra sa fille qui pleurait à nouveau en tendant les bras vers son père, soulagé de le revoir.

    - Je n’ai pas pu soigner sa cheville Christobald, il faudra la confier au guérisseur du clan… Et faire vérifier son épaule, dit-il en désignant celle qu’il avait soignée, le vampire l’avait vraiment bien amoché, il faudra l’immobiliser et très certainement rééduquer.

    - Merci, Samiael sans toi je les aurais perdues toutes les deux cette nuit.

    - Joachim y est pour beaucoup, je me suis surtout occupé de Tessa.

    - Ne minimise pas ton action Samiael, sans toi, le vampire serait toujours à courir les bois… Nous devons aller voir l’Ancier et faire notre rapport. Tous les chasseurs-nés seront sur le coup, si c’est un incident isolé, cela sera rapide… Mais on suivra ça de près. On ne veut pas d’une nouvelle vague de démence de sang.

    - Oui, clairement. Tenez-moi au courant, je vais m’occuper de Tessa…, dit-il frottant le dos de sa fille.

    - Christobald, si vous avez besoin de quoi que ce soit… Je sais que vous ne m’appréciez pas beaucoup, mais j’ai beaucoup de respect pour vous, et pour votre épouse…

    - Merci, Samiael je te suis redevable, mais… pour le moment je vais m’occuper de Tessa et des funérailles de mon épouse.

    - Samiael, on a un rapport à faire, on y va, dit Joachim.

    Samiael hocha la tête et disparu à la suite de Joachim. Effectivement, il avait du pain sur la place, et un tas de paperasses à faire sauver une vie en en perdant deux créer autant de problèmes que cela en résolvait. Ils avaient aussi une enquête à mener, qui dit démence de sang, dit trafic de sang de sorciers.

    « 184186 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :