• 183

                   La lumière de la lune filtrait au travers des arbres, éclairant le chemin couvert de fleurs qui s’ouvrait devant elle. Lucy sentait son cœur battre fort dans sa poitrine comme s’il voulait s’en échapper. À l’unisson, elle sentait celui de Joachim battre au travers de leurs liens. Elle le voyait flamboyant dans son esprit. Elle sourit. Il n’était plus très loin. Chaque cérémonie dépendait du couple qui s’unissait. Dans leur cas, Joachim étant un chasseur né, il devrait la retrouver. Ils devaient passer une épreuve, prouver qu’ils étaient assez forts, avaient suffisamment confiance en l’autre pour que leur lien d’union s’achève. Leur lien s’était formé il y a une peu plus de deux ans, ils étaient achevés, mais… ce rituel permettait de le consolider complètement, d’unir leur vie et leur mort. Elle ne savait pas dans quel état allait arriver Joachim. Chaque épreuve se déroulait différemment pour les couples d’âmes sœurs. Elle entendit du bruit et Joachim apparut entre les arbres, il avait couru et… il était en mode chasseur. Il la chercherait. Elle s’avança vers lui, sa robe flottant autour d’elle et effleurant ses jambes.

    - Joachim, dit-elle.

    Le regard du chasseur-né se posa sur elle et son attitude se transforma. Il avança vers elle, sûr presque serein. Ses yeux se mirent alors à briller.

    - Lucy, dit-il, derrière toi.

    La jeune femme se retourna et vit une ombre. Elle recula de quelques pas, avant de se baisser, gênée par sa robe alors que Joachim passait devant elle, ses mains brillant de pouvoir contenues. Elle avait une confiance aveugle en lui. Elle savait qu’elle pouvait compter sur lui, il la défendrait toujours. Elle regarda Joachim faire disparaître l’ombre qui la menaçait. Leur lien brilla à nouveau dans son esprit, se renforçant. Elle posa une main l’épaule de Joachim, sachant que tout allait aller pour le mieux à présent. Le jeune homme se retourna vers elle, l’observant sous toutes les coutures.

    - Tu n’as rien ? demanda-t-il la voix chargée d’inquiétude.

    - Je vais bien, je n’ai rien eu. Je savais que tu viendrais et me retrouverais.

    Elle posa ses mains sur le visage de son époux.

    - Tu m’as retrouvée et protégée, mon amour, murmure-t-elle caressant les pommettes du jeune homme.

    Joachim s’asséna presque instantanément au contact de son épouse et de sa voix. Elle avait ce don sur lui. Il lui permettait de retrouver son calme et de garder les pieds sur terre. Il sourit doucement avant de dire.

    - Je te retrouverais toujours.

    - Lucy… Joachim… dit une voix alors que l’Ancien apparaissait devant eux, et que leur invité les rejoignait entre les arbres. Vous avez achevé votre union. L’épreuve a été dure, mais vous avez eu confiance en vous, en votre amour. Les lois sacrées ont parlé, et vous êtes à présent unis dans la vie comme dans la mort. Deux âmes sœurs se sont trouvé mes frères et sœurs. Célébrons cette union.

    L’Ancien frappa dans ses mains et des centaines de lucioles envahirent l’espace, lorsqu’elles s’élevèrent vers le ciel, la clairière était entièrement décorée pour célébrer l’union de Lucy et Joachim. Un buffet se dressait dans un coin de la clairière, des tables étaient dressées, un orchestre jouait différentes mélodies. Eden rejoignit les jeunes mariées.

    - Félicitations ! dit la jeune femme avant les prendre chacun leur tour dans ses bras.

    - Merci, dirent les amoureux en cœur, rendant son étreinte à Eden.

    Chacun vint féliciter le couple, puis les festivités commencèrent. Les rires fusèrent, la joie et l’allégresse envahissaient ce moment enfin paisible pour la famille Myrdyr et leurs amis. La soirée avançant et le couple de jeunes mariées entamèrent une danse. Eden vit Lucy parlée à Joachim. Elle vit le visage de son frère s’éclairer. Il porta son épouse par la taille la faisant tournoyer avant de l’embrasser passionnément. Les invités ne comprirent pas tout ce qu’il se passait jusqu’à ce Joachim annonce que Lucy et lui allaient devenir parents. Des cris de joies et de nouvelles félicitations fusèrent alors que les invitaient poussaient des cris de joie. Eden sourit, se joignant aux cris de joie quand bien même, elle savait déjà. Le petit Saül arriva en courant vers Eden.

    -  Y va y avoir un bébé à la maison ? demanda-t-il.

    - Pas à la maison, mais dans la famille, lui expliqua doucement Eden, Joachim et Lucy vont l’accueillir dans leur maison.

    - Mais leur maison c’est pas la maison ? demanda le petit Saül, un perplexe.

    - Si, mais tu sais bien qu’ils vont allés habiter dans leur maison, on l’a visité la semaine dernière. La maison dans la forêt…

    - Ah oui ! Avec le grand arbre ! Tonton il a dit qu’on ferait une cabane dedans !

    - C’est ça, sourit Eden. Les enfants d’amis de la famille virent chercher Saül pour jouer avec lui.

    Le petit garçon partit tout heureux. Il avait encore l’innocence des enfants, tous étaient trop petits pour comprendre ce qu’était Saül, et même si certains parents n’approuvaient pas, ils ne voulaient pas condamner le petit. Après tout, il n’y était pour rien si le destin avait décidé d’unir une louve et un sorcier.

                   Eden les regarda s’éloigner le cœur plus léger, souriant doucement et laissant son corps se balancer au rythme de la musique. Comme toujours, elle arrivait à s’oublier lorsque la musique entrait en jeu, elle adorait danser. Elle se laissa aller sur la piste, oubliant les personnes autour d’elle.

    Samiael avait observé Eden. Il n’avait pas réussi à la quitté des yeux. Elle était tellement belle… et maintenant qu’elle dansait. Il avala sa salive. Étrangement, chasser un ombre, emprisonner un vampire ou tuer un troll lui paraissait beaucoup moins dangereux que de proposer à Eden de danser avec lui. Pourquoi était-il toujours aussi timide et effrayé lorsqu’il s’agissait d’elle ? C’était tellement idiot. Il soupira, regarda la jeune femme danser, incapable de lui proposer de danser avec lui. Eden sembla sentir l’attention du jeune homme sur elle et lui fit un sourire avant de le rejoindre.

    - Tu ne viens pas danser ?

    - Tu sais que je ne suis pas très doué à ça…, dit Samiael.

    - Pff, allez viens beta ! dit la jeune femme en prenant la main de l’adolescent pour qu’il vienne sur la piste.

    Eden dansa avec Samiael, elle en était heureuse. Une valse commença et la jeune femme s’arrêta. Elle ne savait pas quoi faire quand elle sentit une des mains de Samiael sur ses hanches. Elle leva les yeux vers lui, surprise.

    - M’-m’accorderais-tu cette danse ?

    - Avec plaisir, dit la jeune femme en rougissant.

    Elle posa une de ses mains sur l’épaule de Samiael alors qu’il attrapait sa main. Il commença à danser et Eden fut agréablement surprise. Où avait-il appris à danser ?

    - Où as-tu appris à danser ? demanda-t-elle.

    - Ton frère… je lui ai demandé, et je t’ai beaucoup observé… Je voulais pouvoir… t’inviter à danser… dit-il en faisant attention a ce qu’il faisait avec ces pieds ne voulant pas écraser ceux d’Eden. Penses avec ton corps pas avec ta tête… se dit le jeune homme.

    Eden en fut enchantée.

    - Merci, dit-elle.

    Les deux jeunes amis dansèrent bien longtemps sous l’œil attentif de leurs parents respectifs.

    - Merci d’être venue, dit Beth à Clara.

    - Tout le plaisir est pour nous, merci à vous d’avoir pris en charge Samiael pour qu’il développe tout son potentiel… Je pense que mon fils n’aurait pas été aussi épanoui sans vous… Même si les choses sont loin d’être faciles.

    - Je l’imagine bien. Il y a toujours autant de problèmes avec les autres membres du clan ?

    - Une cordiale ignorance de la part des autres, mais je crois que certains jeunes continuer de les ennuyer…

    - Je crois que nous ne pourrons rien y faire malheureusement, il faut les laisser gérer cela… On peut à combien ils sont forts à deux. L’entrainement de Joachim a aussi porté ses fruits, tant sur Joachim que sur Eden.

    - Il n’y a pas eu d’autres incidents ? demanda Clara.

    - Non, plus rien d’aussi grave, dit Beth, fort heureusement. Elle sait comment la contrôler maintenant, en tout cas la canaliser.

    - Tant mieux, votre fille a un pouvoir impressionnant, elle pourrait être celle dont parle cette vieille prophétie…

    - Je le crains oui…, dit Beth.

    - Nous la soutiendrons de notre mieux, et Samiael sera là… Prions pour qu’ils penchent du même côté de la balance.

    Beth hocha la tête avant de dire

    - Trêves de bavardages si sordides en un jour si joyeux, nous avons beaucoup à célébrer… Vie et Amour.

    Clara hocha la tête, avant que chacune n’aille sur la piste de danse, rejoindre leurs maris. La fête s’étira jusque tard dans la nuit. Les festivités se prolongeant jusqu’à l’aube.

    Non loin de l’ombre des bois se cachait des ombres. Elles observaient depuis le début les festivités. Ainsi le clan merlinois allait encore s’agrandirent. Mais ce n’était pas ce qui les intéressait ici. La jeune femme dans la robe bleue et son partenaire étaient la raison de leur présence. Ils les surveillaient, et ce depuis des années. Ils devaient vérifier leur évolution, voir de quels côtés il faisait pencher la balance. Pour le moment, rien ne permettait de déterminer s’ils seraient plus de l’un ou de l’autre… Ni si l’Autre prendrait le contrôle d’Eden avant la fin de ce cycle. Pour le moment, la jeune femme semblait la voir sous contrôle, mais pour combien de temps ?  Peut-être que si elle s’avouait son âme-sœur, elle pencherait peut-être plus de l’un ou de l’autre ? Des centaines de possibilités défilaient devant leurs yeux opaques qui pourtant voyaient tout… Mais aucune n’était fixée. Leur destin n’était pas sellé, simplement intimement entrecroisé et lié. Quelques soit les choix de l’un, l’autre le suivrait. Certaines de leur décision pouvaient causer leur perte, d’autres les sauver, certaines n’aboutissaient… qu’au néant. Celle-ci les inquiétait. On ne pouvait pas aller vers le néant… Mais pour le moment, elles n’interviendraient pas. Elle n’en avait pas le droit après tout. Elles n’étaient que les tiseuses de possibilités… Observatrices de l’avenir.

    « 182184 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :